Prendre soin de soi: de l’égoïsme?

Il est difficile de distinguer prendre du temps pour soi et égoïsme car il est évident que nous sommes divisés dans nos sociétés.

Nous avons du mal à de plus en plus à être « sociable », à se sentir à l’aise en société.

Sans oublier le fait qu’il y a de nombreuses causes à défendre pour faire changer les choses.

Mais c’est peut-être parce que nous ne prenons pas assez soin de nous-mêmes que nous avons du mal à voir au-delà de nos problèmes quotidiens.

Je m’explique: nous sommes des personnes qui vivont à travers le regard des autres: les collègues, les parents, l’opinion publique. Nous voulons à tout prix être aimé, reconnu et accepté.

Le problème est qu’en désirant plus que tout être aimé, on s’oublie. On oublie ce que l’on est réellement et du coup, on reste bloqué dessus. Je l’admets, ce n’est qu’une explication parmi tant d’autres.

Pour prendre mon cas personnel, je dois souvent faire des choses pour les autres: mes amis, ma famille, mon travail, comme tout un chacun. Il y a aussi des tâches qui doivent être faites:  les ménagères, les administratives…

Où suis-je dans tout ça? Grâce à ce blog, des moments de détente et aussi la décision de ne pas donner trop là où je n’en retire pas assez, je m’octroie le droit de vivre et d’exister.

Les moments les plus importants sont les moments où je prends du temps pour moi comme le matin quand je prends mon thé devant « Orange is the new black » ou le goûter ou encore un dimanche où je vais faire yoga, méditation, cohérence cardiaque et faire une sieste avec mon amoureux.

 

Lire la suite de « Prendre soin de soi: de l’égoïsme? »

Publicités

Mes derniers favoris

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas écrit d’article sur mes favoris du moment:

Lifestyle

-Les collants de la marque Calzedonia que je trouve de bonne qualité même s’ils valent une certaine somme.

-Le restaurant « A l’improviste » de Lyon 6e pour son accueil, sa qualité de nourriture et de vin même si pareil il faut avoir un peu d’argent.

Vistaprint qui m’a permis d’avoir des cartes de visite pour ce blog qui font plus « pro »: 10 € pour les 100 cartes.

-J’ai lancé des réunions de discussions de lecture depuis septembre et cela semble intéresser des gens, merci le groupe Facebook Mademoizelle Lyon! Quel plaisir de papoter bouquins! Ce groupe m’a permis de rencontrer plein de filles cools.

-L’application Vinted dont j’ai parlé dans mon article précédent ainsi que les groupes de vente sur Facebook.

-La marque Tally Weijl fait toujours autant des vêtements qui me correspondent comme les pantalons tailles hautes: j’en ai acquis un vert kaki.

-Rencontrer Coralie du blog « Sable » qui est aussi adorable en vrai qu’en discussion virtuelle.

-Un week-end spécial yoga, méditation, cohérence cardiaque: à refaire! Je profite vraiment du froid pour m’occuper de moi et que ça fait du bien!

-Pour économiser, deux derniers bons plans: l’application « Too good to go » qui vous permet de manger pour 5€ des invendus de restaurants et boulangerie. Seul hic: faire attention avec les restos qui font de la cuisine potentiellement piquante car on ne choisit pas ce que l’on va avoir à manger. Par contre, on peut avoir une idée générale (si c’est plat avec riz et poissons par exemple ) et on peut sélectionner entre desserts et plats.

 

Blog

Mon dernier service presse

-Le mois d’octobre a été extra au niveau du blog: partenariat avec La coque Personnalisée, collaboration avec Moji Mojette, invitation à un évènement fundy: Olfaphily, un service presse, lecture commune avec Bénédicte, article commun avec ma copinaute Emily…. Je suis contente et reconnaissante pour toutes ces rencontres et bons moments.

Lire la suite de « Mes derniers favoris »

Bons plans

Que ce soit pour des cadeaux de noël ou même de manière générale, voici quelques petites idées pour faire des économies (vous les connaissez peut-être déjà d’ailleurs):

  • Répondre à des enquêtes Ipsos:

En faisant partie du panel, vous répondez à des questionnaires de satisfaction sur différents sujets et obtenez des points. Un certain nombre de points vous permet d’obtenir des bons d’achats Amazon ou encore des tickets Kadéos.

 

  • Vous aimez acheter sur Internet? Vous avez sans doute entendu parler du Click & Collect qui vous permet d’éviter de payer des frais de port. Sephora, Fnac et pas mal de magasins le font et il faut avouer que c’est bien pratique. Par contre, il faut venir chercher une semaine après maximum votre commande.

 

  • Pour garder mes chaussures ou mes vêtements auxquels je tiens, je fais appel à des commerçants de quartier en matière de retouches et coordonneries. Je paie entre 5 et 20 euros selon ce qui est à faire.

  • Depuis que je suis abonnée à la Birchbox, je n’achète pratiquement plus de produits de beauté. Et quand il m’arrive d’en avoir trop, ce qui n’est pas si souvent, j’en donne à des amies.

 

  • Pour acheter des livres d’occasion, Gibert Joseph est très adapté. Non seulement vous pouvez commander des livres à moins de 5 euros mais vous pouvez également en revendre. Si le livre est repris, vous avez une certaine somme que vous pouvez dépenser dans la librairie.

 

  • J’utilise du vinaigre blanc pour le ménage, comme détachant et des vieux draps que je transforme en chiffon pour le nettoyage de mon appartement.

Lire la suite de « Bons plans »

Les émotions et leur impact sur notre vie

Un article écrit sur un fil et qu’en fait, quand j’y réfléchis, le sujet est très important pour moi.

Je suis de quelqu’un très investi de manière générale et en matière d’amitié, particulièrement mais pas seulement.

Je dirai que la manière dont j’envisage les interactions sociales est soit négative soit utopiques.

Je vais vous lister un petit guide(qui me sera aussi très utile) pour que vos émotions ne prennent pas toute la place dans vos relations sociales:

1-Les critiques sont souvent des projections que les autres se font de vous

Si « Les 4 accords toltèques » nous disent entre autres de ne rien prendre personnellement, ce n’est pas pour rien. Je suis quelqu’un de susceptible car je manque de confiance en moi alors qu’en réalité, ce qu’on reproche aux autres, on a parfois tendance à se le reprocher soi-même ou bien c’est quelque chose que nous projetons sur les autres.

Ce que j’ai appris est qu’il vaut mieux prendre des risques, faire des choses bien qu’imparfaites que de s’empêcher de faire des choses par peur du regard des autres.

2-On peut dire « non » en fait

Quand on est quelqu’un de gentil, on a tendance à dire oui pour tout un tas de trucs et il me semble important de savoir pourquoi on le fait. Je pense qu’il est préférable de trouver quelque chose à en retirer personnellement pour éviter toutes sortes de frustrations. Dans le cas contraire, il vaut mieux dire non que de se forcer à faire quelque chose qu’on ne veut pas.

Lire la suite de « Les émotions et leur impact sur notre vie »

Tant de choses à dire et si peu de temps….

 

Je voulais faire un focus sur pas mal de choses:

1) J’ai eu le plaisir d’assister début septembre à l’apéro de la blogosphère lyonnaise. J’ai rencontré la blogueuse Hildegarde avec laquelle j’ai pas mal de points communs notamment sur le développement personnel. Je vous conseille bien évidemment son blog

En voici un autre:

-Vous saurez tout sur l’évènement en question et les liens des blogs participants.

Les nouvelles tendances
Les couleurs froides me vont
Quelques conseils maquillage
le café librairie Raconte moi la terre

2) J’ai rencontré Chloé à l’occasion d’un évènement: la « journée bonheur Kiabi« : ce dernier ne paie pas de mine et  m’a permis de découvrir quelles couleurs m’allaient (une styliste spécialisée sur le sujet était présente), de regarder les prochaines tendances. Et ce fut une réelle occasion de papoter avec une fille très intéressante. Nous sommes allées ensuite dans un salon de thé librairie très sympathique dans Lyon, Raconte-moi la terre .

3) Une soirée discussions lectures sur les quais avec un petit air frais agréable: l’occasion d’échanger sur Harry Potter, Mathias Malzieu, Amélie Nothomb entre autres. C’était vraiment super de participer à cela!

4) Mis à part « That 70’s show », je suis en train de regarder la série historique « Victoria » avec Jenna Coleman, la saison 2 plus exactement et j’en suis très toujours aussi fan.  Cette reine a un parcours et une personnalité vraiment intéressantes. Et bien sûr, j’ai suivi comme beaucoup de monde, la dernière saison de Game of Thrones. C’est génial qu’une série avec une histoire aussi médiévalo-fantastique fasse se rassembler les gens et que tout le monde en parle.

Le redoutable

5) Côté films, « Scarface » a été mon coup de coeur de fin d’été et j’ai particulièrement apprécié « Le redoutable » au cinéma. La raison? Je suis fan des années 60 et j’ai vu tous les films de Godard jusqu’à « La Chinoise ». Je portais donc de l’intérêt à un tel sujet. J’ai également bien aimé « West Side Story » que j’ai enfin vu. Le thème de la comédie musicale: la rue et ses conflits est particulièrement bien traité.

6) Niveau livres, j’ai dévoré « Une question d’équilibre » de Mathilde Lacombe. Je vous ferai un article sur le blog qui lui sera dédié.

7) Je suis particulièrement fière du fait que depuis que je travaille, j’arrive à être plus organisée et rigoureuse aussi dans mon chez-moi .Cela fait que j’arrive à juger ce que je garde ou non dans mon intérieur.

Lire la suite de « Tant de choses à dire et si peu de temps…. »

La fin de l’été=morosité?

Nous sommes aujourd’hui dimanche et en plus, la veille de rentrée/reprise, quoi de plus déprimant, n’est-ce pas? 

L’objet de cet article est de lutter contre cette morosité ambiante que l’on ressent parfois.

L’été est synonyme de lumière, vacances, il est donc normal que ce soit une saison que l’on aime car elle est synonyme de légèreté.

Pour moi l’été peut être perpétuel:

-si l’on regarde ses souvenirs de vacances quelque soit l’année, si l’on se visionne des films qui nous rappelle les meilleurs moments de notre vie, on peut revivre cet état d’esprit proche de l’été, et pourquoi pas, mettre une tenue d’été, un cocktail, un livre et se prélasser sur son canapé, hein franchement? Bien sûr, en hiver, c’est plus dur de faire cela (car il fait froid) mais c’est possible.

Je vous dis ça car l’exotisme d’Hawaï ou des îles permet avec sa musique, ses chemises de se mettre dans l’ambiance. Et il me semble important de se permettre ce genre de distraction si l’on en a besoin. L’imaginaire humain est là pour ça.

 

-Le hygge danois version été ou hiver. Voir ses proches, prendre soin de soi, se reposer, méditer et regarder le paysage? On a l’impression avec notre société que cela est impossible.

Pourquoi ne pas instaurer le plus possible ce genre de moments? Ralentir un peu.

 

-La légèreté est un besoin que l’on ressent. Alors, on a souvent tendance à vouloir se vider la tête.

Cela passe par le rire, une distraction qui vous fait rire, des discussions légères autour d’un bon repas, un moment dans un bar/café.

Lire la suite de « La fin de l’été=morosité? »

Favoris du mois de juin et du début de juillet

Mon blog reprend un nouveau départ. Voici la liste de mes coups de coeur:

-la BB Crème de la marque So Bio etic’.

J’en suis vraiment contente car l’application permet de n’en mettre que quelques noisettes sur le doigt, ce qui est très appréciable.

Je suis ma foi fort contente, je consomme quelques produits bio en ce moment que ce soit du thé blanc Fruits Rouges de chez Naturalia ou bien des salades pour déjeuner à la Voie Verte.

 

-le vide-dressing effectué fin juin.

La concurrence était dure et il était difficile d’avoir du monde ce week-end là. Mais entre un bon moment passé entre copines, des cosmétiques que j’ai acheté et une envie de plus en plus grande de faire le vide dans mon appartement, je n’en retiens que du positif.

J’aimerai beaucoup élargir et faire un vide-grenier me permettant de vendre vêtements et autres objets.

la Birchbox. Je suis vraiment contente de mon investissement car je découvre toujours de nouvelles marques qui sont de plus en plus éthiques.

mon massage bien-être. J’ai eu l’occasion de retrouver Anne qui m’avait fait une consultation de naturopathie. Cette fois-ci, ce fut l’occasion d’un très bon massage qu’elle a effectué et  qui m’a bien détendu, notamment au niveau de la nuque et des épaules. Je vous redonne son site si vous voulez avoir plus d’infos (http://www.ap-naturopathealyon.fr/).

-votre soutien: j’ai eu droit à de grandes marques de soutien et d’amitié dernièrement. Je ne sais comment vous remercier, sachez qu’elles ont été appréciées à leur juste valeur.

Lire la suite de « Favoris du mois de juin et du début de juillet »

Juin, le mois bien -être (3): L’obsession de la confiance en soi

Nous sommes dans une société où pour éviter les débordements, on nous indique ce qui est bien ou non d’adopter comme comportements.

Il y a une certaine logique dans tout ça sauf qu’on nous conduit à nous détester en tant que personne. Le mot détester est un peu fort mais je vais volontairement dans l’ extrême.

En tant que personne, nous devons être performants: ça signifie aller au-delà de ses limites, être toujours bien dans sa tête, corps etc…

Or, qui ne sait pas senti au moins une fois, nul, moche,etc….

Alors bien-sûr quand c’est une fois de temps en temps, ce n’est pas grave.

On doit tous se ressembler, être dans les standards physiques et psychologiques d’où cette obsession de la confiance en soi.

C’est une bonne chose d’apprendre à s’aimer, de vouloir se prouver à soi-même qu’on peut prendre des risques.

Mais pour moi, autant le bonheur est un apprentissage d’une vie, la question de la confiance en soi, l’est aussi.

Ayant fait des études sociologiques, je sais que le fait de se libérer de tout un tas de contraintes liées à la famille, religion etc.. après les années 1970, nous a fait nous sentir extrêmement seuls: on est maîtres de son destin, de ses choix, ce qui est à la fois positif et négatif. D’où le besoin de se comparer aux autres, on se dit qu’en ressemblant aux standards, on sera aimé et fera parti de la société.

Encore une fois, cela a un certain sens mais pour moi, en gommant toutes nos différences pour rentrer dans un moule, on s’oublie soi et alors s’aimer soi même me paraît impossible.

Laissons nous le temps de nous connaître et de nous aimer, la vie n’est pas un champ de courses.

Nous pouvons aussi en tant que parents, mettre en avant les qualités de ses enfants sans aller jusqu’à l’enfant roi.

Pour résumer, vous avez bien le temps de vous aimer, il suffit de faire un petit travail sur soi, avec psy ou non pour vous accompagner et de faire preuve de patience. Et la société a beau avoir des diktats avec lesquels on doit « jouer », développez votre personnalité, soyez ouverts et le reste, on s’en fout.

Voilà, je vous laisse aimer cet article, le commenter, le partager etc….

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, Twitter, Pinterest, Betaséries, Tumblr, Instagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, ma communauté Facebook, le ciné club de Potzina, la blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

Article en collaboration avec M elle Sweetness (2): Ce que j’aime

Je vais donc, à contrario de l’article précédent, parler de 5 choses que j’aime:

Cliquer sur l’image pour aller sur son blog.

(1): Manger, dormir. Le repas est un véritable plaisir pour moi que ce soit avec mon amoureux, des amis, j’aime partager un repas, l’étape de la préparation aussi. J’adore prendre le temps, profiter pour goûter des choses, discuter de différents sujets. Dormir avec mon amoureux, faire une sieste est un vrai bon moyen pour moi d’oublier les soucis et d’apprécier une certaine sérénité.

(2) Les mots. Je passerai mon temps à parler de tout et de rien, ainsi qu’écrire tout ce que j’ai en tête. Je vous parle même pas de la littérature ou des dialogues d’un film ou d’une série. Je peux les savourer.

(3) La danse. J’aime les comédies musicales, c’est un fait: si je m’écoutais, la vie serait comme « Les demoiselles de Rochefort » ou « Peau d’âne » ou encore toutes les comédies musicales avec « Gene Kelly ». Danser, bouger son corps, se laisser aller à la musique, c’est la vie. Il n’y a rien de plus  beau qu’une chorégraphie à mes yeux.

(4) Rire. Rire jusqu’à en avoir mal à ventre, il n’y a rien de mieux. Au détour d’une conversation, devant un film ou spectacle comique.

Lire la suite de « Article en collaboration avec M elle Sweetness (2): Ce que j’aime »

Criminelle

L’aura dangereuse. Terriblement séduisante.

Le regard qui te lance défi. Une héroïne digne d’un polar noir américain des années 40-50.

On la laisse passer parce qu’on a peur qu’elle nous contamine.

Les hommes la regardent passer, fascinés.

Le rouge à lèvres est rouge sang. Les ongles le sont tout autant.

Pourquoi est-elle criminelle? On lui a collé cette étiquette depuis quelque temps et elle a décidé que ce serait sa nouvelle identité.

Son coeur est douloureux mais sa carapace est dure.

Elle a commencé par avoir les yeux baissés, à pleurer de toute son âme. Elle termine en femme féroce, prête à ne plus jamais se laisser abattre.

Cette dernière sort son tee-shirt gris imprimé loup après avoir délicatement et de manière sexy, retiré son blouson de même couleur que ce qu’elle porte en dessous.

Elle a une jupe grise et des cuissardes. Ses talons claquent sur le sol et ses hanches bougent au son d’une musique qu’elle entend dans sa tête.

Ses limites? Définies mais ses ennemis ne le savent pas encore. Ses projets sont secrets et la demoiselle sait brouiller les pistes.

Irrésistible, une anti-héros au féminin.

Il est difficile pour elle de ne pas avoir peur car la prix à payer est énorme.

Cette scène se passe en fin d’après-midi quand commence les sorties du bureaux. La ville se met en ébullition, le soleil est encore là.

L’histoire s’écrit, sans qu’on se rende compte. Le destin joue à faire apprendre de dures leçons.

Paradoxalement, elle a la sagesse du tueur. C’est à dire que son esprit a confiance en l’avenir et dans les possibilités d’avancement de son futur.

Rien à perdre, si ce n’est la vie.

Cependant, vivre non dangereusement n’est pas une vraie existence. Non, et puis c’est subir ou mourir.

La soumission n’est pas son truc.

Arrivée à son appartement, elle prend son amant dans ses bras, le colle au mur du lit et l’embrasse fortement.

Il sourit quand elle le lâche. C’est son Clyde, sa destinée.

Nul autre ne la comprend mieux. Elle s’assied sur ses genoux et ne cesse de l’asticoter comme une ado qui retrouve son compagnon de flirt.

Un spot rose a été installé sur ce fameux mur qui est devenu sombre, la nuit étant tombée.

Deux lettres ont été écrites au rouge à lèvres: RP.

Que c’est bon de vivre hors de la réalité et d’être complètement clichée.

 

Voilà, je vous laisse aimer cet article, le commenter, le partager etc….

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, Twitter, Pinterest, Betaséries, Tumblr, Instagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, ma communauté Facebook, le ciné club de Potzina, la blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!