Juin, le mois bien-être (5):La féminité triomphante

Les personnes qui me suivent savent que je suis féministe mais que j’adore être féminine.

Pour certains, ça paraît incompatible mais ce n’est pas le cas.

Quand j’étais adolescente, on me poussait toujours à plus de féminité: porter des bijoux, des talons etc…

Et en fait, je me suis rendue compte que quand je le faisais, je n’étais pas naturelle, à l’aise parce qu’on me disait comment être pour être comme les autres.

En plus, ironie mais tout le monde sait qu’il faut être comme ceci, comme cela pour plaire aux hommes.

J’ai commencé à être féminine de moi-même quand j’ai pris l’orientation pin up. 

Le vintage, l’érotisme, la féminité, tout cela me semblait lié et je m’y retrouvais.

Peu à peu, j’en ai malheureusement saisi les limites: le regard des autres veut que tu n’es pas vraiment libre d’être toi-même.

Et entre ce que je voulais porter et les obligations sociales, je me suis trouvé un look.

Je sais ce qui me va, me va pas, ce que je veux porter etc…

Bien-sûr dans le cadre privé, comme je suis une femme, dans la rue, on va m’aborder de manière agressive et on te culpabilise encore plus si tu es en jupe et en talons car tu l’as cherché paraît-il.

J’appelle cet article la féminité triomphante car pour moi, elle peut être une arme, à double tranchant certes mais une arme.

Et cette arme, je l’utilise comme je le souhaite en ne me posant aucune règle (sauf exceptions bien sûr).

J’en profite aussi pour parler de ma relecture de « Nana » de Zola car elle me semble dans la même veine.

Les cocottes du 19e-20ème siècle avaient par le biais de la sexualité et de la féminité un pouvoir sur les hommes et sur la société.

J’ai aimé voir cette vision des choses dans ce livre mais aussi le fait que pour moi, Nana est une femme qui s’assume elle et ses désirs qu’ils soient sexuels ou autres.

C’est pourquoi je vous en recommande la lecture. La version que j’ai est aux Editions Livre de poche et fait 505 pages.

 

Voilà, je vous laisse aimer cet article, le commenter, le partager etc….

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, Twitter, Pinterest, Betaséries, Tumblr, Instagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, ma communauté Facebook, le ciné club de Potzina, la blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

Juin, le mois bien -être (3): L’obsession de la confiance en soi

Nous sommes dans une société où pour éviter les débordements, on nous indique ce qui est bien ou non d’adopter comme comportements.

Il y a une certaine logique dans tout ça sauf qu’on nous conduit à nous détester en tant que personne. Le mot détester est un peu fort mais je vais volontairement dans l’ extrême.

En tant que personne, nous devons être performants: ça signifie aller au-delà de ses limites, être toujours bien dans sa tête, corps etc…

Or, qui ne sait pas senti au moins une fois, nul, moche,etc….

Alors bien-sûr quand c’est une fois de temps en temps, ce n’est pas grave.

On doit tous se ressembler, être dans les standards physiques et psychologiques d’où cette obsession de la confiance en soi.

C’est une bonne chose d’apprendre à s’aimer, de vouloir se prouver à soi-même qu’on peut prendre des risques.

Mais pour moi, autant le bonheur est un apprentissage d’une vie, la question de la confiance en soi, l’est aussi.

Ayant fait des études sociologiques, je sais que le fait de se libérer de tout un tas de contraintes liées à la famille, religion etc.. après les années 1970, nous a fait nous sentir extrêmement seuls: on est maîtres de son destin, de ses choix, ce qui est à la fois positif et négatif. D’où le besoin de se comparer aux autres, on se dit qu’en ressemblant aux standards, on sera aimé et fera parti de la société.

Encore une fois, cela a un certain sens mais pour moi, en gommant toutes nos différences pour rentrer dans un moule, on s’oublie soi et alors s’aimer soi même me paraît impossible.

Laissons nous le temps de nous connaître et de nous aimer, la vie n’est pas un champ de courses.

Nous pouvons aussi en tant que parents, mettre en avant les qualités de ses enfants sans aller jusqu’à l’enfant roi.

Pour résumer, vous avez bien le temps de vous aimer, il suffit de faire un petit travail sur soi, avec psy ou non pour vous accompagner et de faire preuve de patience. Et la société a beau avoir des diktats avec lesquels on doit « jouer », développez votre personnalité, soyez ouverts et le reste, on s’en fout.

Voilà, je vous laisse aimer cet article, le commenter, le partager etc….

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, Twitter, Pinterest, Betaséries, Tumblr, Instagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, ma communauté Facebook, le ciné club de Potzina, la blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

Expression libre (1)

Le blog reste un moyen de s’exprimer et de dire de manière travaillée ou non ce qu’on pense.

Je n’ai pas la science infuse ni la vérité absolue, je dis juste ce que je pense et ce que je ressens.

1-Les blogs et chaînes Youtube

Comme pour tout autre forme de culture, j’ai mes périodes où je vais plus lire des blogs et regarder des vidéos Youtube.

Contrairement à ce que l’on croit, tenir un blog ou une chaîne Youtube demande du travail, du temps, de l’investissement. C’est un loisir, une passion.

Et plus le temps passe, plus on va vers de la professionnalisation. On est plus ce que jamais, dans une génération où l’on souhaite vivre de sa passion et certains, certains y arrivent.

Je suis vraiment épatée par ceux qui y arrivent car l’auto-entrepreneuriat n’est pas chose facile, on est seul dans un premier temps. On doit se fixer un cadre.

Et même si je pense être capable de travailler seule, il y a aussi les difficultés financières, les pertes de motivation qui peuvent en découler.

Bref, je ne souhaite pas donner une mauvaise vision de ce genre de travail, cela doit être tellement gratifiant de faire ce que l’on aime. Ce n’est presque plus un « job » en tant que tel.

Lire la suite de « Expression libre (1) »

Article en collaboration avec Melle Sweetness: ce que je n’aime pas

Hello, je me présente je m’appelle Muriel j’ai 23 printemps bientôt 24. Mon univers ? Un peu de tout à ma sauce & avec mon grain de folie. Viens le découvrir si tu es curieux. Bisous ♥

Ce que je n’aime pas:

-l’absence de sérénité. Pour moi, être heureux, c’est atteindre une forme de recul par rapport aux choses. Je suis bien loin du compte même si je progresse toujours.

-les choses malsaines. J’aime les choses claires et je déteste les mauvaises intentions.

-l’absence de tolérance. Autant je suis exigente avec moi même et les autres, autant je n’aime pas le manque d’empathie les uns envers les autres.

-Decevoir. J’ai tendance à me mettre beaucoup de pression car j’aime qu’on ait confiance en moi. Je me sens rarement à la hauteur des attentes d’autrui.

Lire la suite de « Article en collaboration avec Melle Sweetness: ce que je n’aime pas »

Real Housewives VS Real life

ça fait un moment que je vous parle de cette émission de télé-réalité que j’ai eu l’occasion de voir en intégralité dernièrement.

Pourquoi? Pour les raisons habituelles, j’avais besoin d’évasion, de ne plus réfléchir etc…

Comme toutes les émissions de ce genre, les codes font débat: le côté caricatural poussé à l’extrême, la violence des propos et des relations entre les filles…

Et à vrai dire, je ne vais pas réfuter ces accusations car elles sont véridiques.

On pourrait partir dans un débat sur la télé-réalité mais tel n’est pas le propos.

Quand on regarde ces femmes se crêper le chignon pour un oui ou un non, on se rend compte à quel point nous les femmes, ne nous aidons pas entre nous.

La journée de droits des femmes est passé et même si on a beaucoup parlé (ce qui, en soi est une bonne chose), comprenons-nous vraiment la leçon?

Les femmes sont éduquées dans un esprit de compétition, elles doivent être la plus belle, la meilleure mère…. Et certaines, lorsqu’elles voient quelqu’un qui paraît s’en sortir mieux qu’elle, c’est tout de suite la jalousie, de la méchanceté gratuite, des ragots etc…

C’est assez cliché de dire ça car les hommes aussi d’une certaine manière aussi sont élevés ainsi mais la présence d’un homme dans une groupe de filles suffit parfois à apaiser les conflits. La cause est qu’un homme se prend souvent moins la tête parce qu’il sait que s’il y a un problème, on viendra le voir pour lui dire ce qui ne va pas et passer à autre chose.

Lire la suite de « Real Housewives VS Real life »

L’année 2016

suspiria

Je voulais vous faire un bilan complet sur l’année 2016 mais vu le travail titanesque que cela allait me prendre , j’ai voulu faire un petit article tout simple.

  • Ce que je retiens est que je vais moins au cinéma pour des questions de temps, d’argent, de choix personnels, que j’essaie de m’ouvrir toujours plus à de nouveaux genres.
Un livre excellent en commun avec Bénédicte.
Un livre excellent en commun avec ma Bénédicte.
  • Concernant la lecture, je lis bien plus qu’avant à mon plus grand plaisir et le fait de faire des partenariats et des lectures communes contribuent à me faire encore plus aimer lire. Je vous annonce d’ailleurs un nouveau partenariat avec la blogueuse Marine des Deux Aimes, elle est adorable et son blog parle autant de culture que de beauté. La maison d’édition Bulles de Savon m’a permis de lire de la littérature jeunesse et d’avoir envie de m’y intéresser.
  • Au niveau musical, la musique de films et ancienne l’emportent haut la main mais je réussis toujours à trouver des artistes récents qui me font vibrer et que je veux voir en concert.ugly-betty

Gossip Girl

  • Concernant les séries, j’arrive à saturation des nouvelles séries qui sortent sans cesse, j’ai fait pas mal le tri et je suis en pleine phase « Gossip Girl » après celle d' »Ugly Betty », c’est mon plaisir du petit déjeuner.
  • Professionnellement parlant, je suis en phase de reconversion vers un métier du web (community manager, rédactrice) et je mène des expériences diverses et variées .

dreamgirls-2

  • Niveau blog et vie personnelle, j’ai tenté de créer un blog bien-être car cela me correspondait bien à un moment de ma vie mais en réalité, ce qui me motive, c’est la réussite et le bonheur. J’entreprends d’écrire des chroniques sur ces sujets que je laisse de côté et on verra bien en 2017. Je tente tant bien que mal de prendre soin de moi et je pense réussir à remettre tout ça en route l’année qui va s’écouler. J’ai également fait le tri parmi mes connaissances amicales, et j’assume enfin de m’être endurcie et de ne pas pouvoir être « parfaite » en toute circonstances. J’espère tout de même ne pas devenir aigrie car oui je suis en phase de réflexion sur l’évolution de ma vie (enfants, animaux de compagnie, départ à l’étranger). Je vieillis.
  • Je suis vraiment contente de mon blog qui fêtera ses 4 ans en mai prochain. Je sais que je ne suis pas la plus influente ni populaire mais je fais de plus en plus de connaissances virtuelles ou réelles en rapport et cela me fait bien plaisir. Et puis de plus en plus de nouvelles personnes me rejoignent. 

Lire la suite de « L’année 2016 »

Jdr: Macho women with guns+ nouvelles

planete-terreur

-J’ai la sensation que ça devient de plus en plus difficile de respecter un rythme de publication sur ce blog tellement j’ai des choses à vous dire.

-Je vais commencer par l’inverse de mon titre d’article et vous donner quelques nouvelles: je suis à la fois complètement hors du temps et en même temps en plein dedans.

roswell jason behr. gif

Unreal

ugly-betty

Gossip Girl

Plus précisément, je suis à la ramasse niveau nouvelles séries: j’ai fait découvrir à mon chéri mon autre série phare qui a marqué mon adolescence et ma vie de jeune adulte: Roswell. Ce qui me donne d’autant plus envie de poursuivre la série « Unreal » avec Shiri Appleby. Je suis en pleine phase futuriste: étoiles, planète, extraterrestre alors que la physique et moi faisons quatre! D’un autre côté, j’avance et finirai la série « Ugly Betty » qui est ma série fétiche du moment et pense enchaîner avec « Gossip Girl » pour plus de légèreté.

Sinon j’ai l’intention de faire plus d’efforts niveau éco-éthique etc…. De mieux trier mes déchets (voire les réduire), de tester les friperies, d’aller plus souvent au marché…..

En ce qui concerne deux autres sujets: le cinéma et noël. Je ne suis plus noël, encore plus cette année, cela reviendra peut-être mais pour l’instant hormis de choisir une jolie tenue originale et de préparer un bon nouvel an, je m’éloigne complètement de cette tradition. Cela ne m’empêche pas d’apprécier les décorations et de chercher plus de légèreté et de m’autoriser une petite nostalgie. D’ailleurs, je me suis replongée dans le couple Ron/Hermione que j’adore et je n’ai pas envie de lire la pièce de théâtre qui fait suite à HP 7. De même, je n’ai plus envie hormis grosses exceptions, de payer des entrées au cinéma pour voir des licences au cinéma. C’est pour cela que je verrai « Rogue one » et « Les animaux fantastiques » en dvd. J’ai besoin de voir des choses différentes sur grand écran. Voilà!

Lire la suite de « Jdr: Macho women with guns+ nouvelles »