Expression libre: les règles

Coucou à tous! J’espère que vous allez bien.

De mon côté, j’ai décidé de contribuer au « Padman Challenge » sans aucune prétention: le but étant de briser le tabou autour des règles.

Il est fort probable que je vous écrive d’autres articles autour de la féminité ou du féminisme.

 

Commençons par le commencement, je ne suis pas scientifique donc il y aura sûrement des erreurs dans mon raisonnement.

 

Définition

Les règles ou menstruations se constituent en du sang qu’une femme va perdre de 3 à 10 jours une fois par mois. Il s’agirait d’une couche supérieure de l’endomètre qui se perdrait suite à un oeuf non fécondé.  Ce sang sera évacué par son vagin.

Le cycle d’une femme est constitué d’environ 28 jours, avec une période d’ovulation, de fécondation et de règles.

Une femme a ses règles à l’âge de 12-13 ans mais il est tout à fait possible de les avoir avant ou après cette période sans soucis de santé. Les menstruations durent jusqu’à la ménopause, cette dernier débutant à partir de 50 ans environ mais comme pour l’apparition, cela peut être avant ou après. Elles ne sont pas présentes pendant une grossesse.

 

Notions liées aux règles

On parle du syndrôme prémenstruel pour décrire des symptomes que sont l’irritation, la fatigue, de la faim excessive entre autres… Et ces symptomes peuvent se dérouler 3 à 10 jours avant la période des règles voire après, durant cette dernière.

L’endométriose est une maladie liée à l’endomètre justement et souvent, on la détecte suite à des règles très douloureuses. Car oui, les menstruations enclenchent souvent de la douleur au niveau du ventre.

 

Pourquoi je parle des règles

Parce que c’est un sujet encore « tabou », c’est à dire qu’on assimile ce sang à de la saleté, de l’impureté, d’ailleurs, souvent c’est un « non-sujet » de discussion.

Or ça l’a d’autant plus qu’en pays occidentaux, nous contrôlons les naissances donc nous en avons souvent plus que des femmes dans des pays qui ont peu ou pas accès à la contraception. 

Pour ce qui est des pays non occidentaux, les règles sont souvent mal connues et encore plus mal perçues.

 

Points importants:

Comme ce qui relève du corps féminin, à savoir le vagin, la vulve, le clitoris (retiré par l’excision parfois), on ne souhaite pas en parler, c’est « sale ». Une femme intériorise souvent cette sensation de ne pas être propre, et en plus du phénomène physiologique, on se sent rarement bien dans cette période.

La contraception a un effet sur les règles: elle peut faire en sorte que les cycles féminins soient réguliers, les faire disparaître en tout cas en matière de règles quand il s’agit de certaines prises en continue ou de stérilet hormonal. Je ne prendrai pas position pour un mode particulier. 

Les menstruations sont « recueillies » par des protections périodiques: des tampons, la cup, les serviettes hygiéniques… Pareil, je n’en préconiserai aucune en particulier.

 

Par contre, je trouve juste dommage que des protections périodiques et des modes de contraception puissent rendre malades et avoir des composantes pas très « clean ».

Lire la suite

Publicités