Le bonheur vient de l’intérieur: vrai ou faux?

Voilà une affirmation que l’on trouve dans le développement personnel: le bonheur vient de soi et pas de l’extérieur.

 

C’est une affirmation qui a un côté culpabilisant je trouve.

Il est vrai que nous avons en nous-mêmes des barrières qui nous empêchent d’avancer et qu’il est nécessaire de les franchir pour se rapprocher du bonheur.

 

Et le plus dur je pense est d’attendre d’être capable de les franchir.

Mais bien-sûr c’est également faux car avoir l’entourage, les opportunités qu’il faut pour aller vers ce dont on rêve de faire professionnellement ou personnellement parlant, ce n’est pas évident.

On peut provoquer sa chance mais rien n’est garanti.

 

Pour moi, il faut accepter le fait que les choses ne sont pas forcément comme on a envie qu’elles soient à un instant t mais qu’à force de détermination, il y aura du mieux.

Lire la suite de « Le bonheur vient de l’intérieur: vrai ou faux? »

Publicités

Collab’ avec Melle Sweetness (3): Tag: Mon blog en musique

 

 

Hello, je me présente je m’appelle Muriel j’ai 23 printemps bientôt 24. Mon univers ? Un peu de tout à ma sauce & avec mon grain de folie. Viens le découvrir si tu es curieux. Bisous ♥

N’hésitez pas si vous voulez aller voir son blog.

Le tag a pour principe de prendre les lettres de notre blog pour y trouver des titres musicaux qui nous importent.

L comme Libiamo Ne’ Lieti Calici de Giuseppe Verdi.

Je découvre toujours musicalement, dernièrement dans l’opéra et la musique classique. Voici un morceau d’opéra que j’aime beaucoup.

 

A comme Are you mine d’Arctic Monkeys

L’un de mes groupes rock préférés et une chanson qui m’émeut.

 

C comme Coeur Croisé de Polo & Pan

Eppcoline m’a fait découvrir ce titre et c’est tout à fait mon style.

Un peu de soleil musical!

Lire la suite de « Collab’ avec Melle Sweetness (3): Tag: Mon blog en musique »

Juin, le mois bien -être (3): L’obsession de la confiance en soi

Nous sommes dans une société où pour éviter les débordements, on nous indique ce qui est bien ou non d’adopter comme comportements.

Il y a une certaine logique dans tout ça sauf qu’on nous conduit à nous détester en tant que personne. Le mot détester est un peu fort mais je vais volontairement dans l’ extrême.

En tant que personne, nous devons être performants: ça signifie aller au-delà de ses limites, être toujours bien dans sa tête, corps etc…

Or, qui ne sait pas senti au moins une fois, nul, moche,etc….

Alors bien-sûr quand c’est une fois de temps en temps, ce n’est pas grave.

On doit tous se ressembler, être dans les standards physiques et psychologiques d’où cette obsession de la confiance en soi.

C’est une bonne chose d’apprendre à s’aimer, de vouloir se prouver à soi-même qu’on peut prendre des risques.

Mais pour moi, autant le bonheur est un apprentissage d’une vie, la question de la confiance en soi, l’est aussi.

Ayant fait des études sociologiques, je sais que le fait de se libérer de tout un tas de contraintes liées à la famille, religion etc.. après les années 1970, nous a fait nous sentir extrêmement seuls: on est maîtres de son destin, de ses choix, ce qui est à la fois positif et négatif. D’où le besoin de se comparer aux autres, on se dit qu’en ressemblant aux standards, on sera aimé et fera parti de la société.

Encore une fois, cela a un certain sens mais pour moi, en gommant toutes nos différences pour rentrer dans un moule, on s’oublie soi et alors s’aimer soi même me paraît impossible.

Laissons nous le temps de nous connaître et de nous aimer, la vie n’est pas un champ de courses.

Nous pouvons aussi en tant que parents, mettre en avant les qualités de ses enfants sans aller jusqu’à l’enfant roi.

Pour résumer, vous avez bien le temps de vous aimer, il suffit de faire un petit travail sur soi, avec psy ou non pour vous accompagner et de faire preuve de patience. Et la société a beau avoir des diktats avec lesquels on doit « jouer », développez votre personnalité, soyez ouverts et le reste, on s’en fout.

Voilà, je vous laisse aimer cet article, le commenter, le partager etc….

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, Twitter, Pinterest, Betaséries, Tumblr, Instagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, ma communauté Facebook, le ciné club de Potzina, la blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

Swap avec Emilie is away

C’est la folie! J’ai envie de publier plein d’articles alors allons-y!

Emilie is away a posté les photos de notre swap alors il me paraissait évident que je fasse de même.

Comme elle le dit, je pense que même si nous ne sommes pas encore rencontrés, c’est une vraie personne de confiance, que je considère comme une amie.

On a beaucoup discuté, échangé sur nos vies respectives ainsi que nos projets communs, en réalisant certains et en proposant d’autres pour plus tard.

Nous avons bien sûr décidés d’être partenaires de blog et de commencer par un swap sur une passion commune: le vintage.

J’ai acheté à cette demoiselle, des éléments vintage: une jupe à fleurs trouvée chez Emmaüs, un dvd d’un film qui est du genre romance fantastique que j’aime beaucoup qui s’appelle « L’adorable voisine » et des boucles d’oreilles d’une boutique lyonnaise vintage que j’ai découvert. Vous pouvez voir ce que j’ai offert à Emilie via ce lien: https://emilieisawayblog.wordpress.com/2017/03/18/mon-premier-swap/.

Je vous ai parlé d’Emilie et de ses talents artistiques. Du coup, pour ce swap, elle a réalisé un travail considérable:

Elle m’a tricoté un filet à cheveux noirs, un cache-épaules qui fait orange sur la photo mais qui est plus rose, que j’ai porté pour le marché de la mode vintage. Une écharpe jaune et noire tricotée aussi par ces soins et elle m’a acheté des boucles d’oreilles vintage façon « art-déco » que je porte beaucoup ces derniers temps.

La particularité aussi de ce swap est qu’elle a fait des étiquettes m’indiquant les inspirations de ces différentes créations.

Quand je vois le mal qu’elle s’est donné, je ne peux qu’être touchée par ce swap. Je la remercie beaucoup pour tous ces jolis cadeaux!

Pour finir, ce que j’aime bien avec Emilie, c’est que comme beaucoup de personnes enrichissantes, elle peut parler de tout: vintage, culture, la vie…. Elle se cantonne pas à être la fille vintage, elle s’intéresse plein de choses et ça donne lieu à plein d’échanges super intéressants.

La fatigue et le stress aidant, je vais vous laisser et je vous ferai au moins deux-trois autres articles (d’ici la fin du mois j’entends) car j’ai encore plein de choses à vous dire!

Voilà, je vous laisse aimer cet article, le commenter, le partager etc….

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, Twitter, Pinterest, Betaséries, Tumblr, Instagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, ma communauté Facebook, le ciné club de Potzina, la blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

 

Comment être heureux?

Voilà une grande question philosophique auquelle il n’existe pas une seule réponse.

Ma copinaute Juliette (du blog lamalledejuliette.wordpress.com) m’a prêté et je l’en remercie, un livre qu’elle a reçu dans sa little box qui traite du fameux bonheur à la danoise: « le hygge ». Il s’agit d’un extrait du « livre du hygge » écrit par Meik Wiking.

J’ai ensuite lu quelques articles sur le net qui traitent de ce phénomène que ce soit en bien ou en mal.

Et j’en suis venue à la conclusion, que la vie est pleine de surprises mais que ce qui est le plus important, ce sont les relations qui nous font du bien: que ce soit le couple, les amis, la famille etc… 

Et que « le hygge » a compris cela: passer du temps pour soi et/ ou pour les autres va nous permettre de nous sentir mieux et d’avancer dans notre existence.

« Le bonheur est de continuer à désirer ce que l’on a déjà » tel est le proverbe que m’avait envoyé une autre copinaute, Bénédicte (labibliothequedebenedicte.wordpress.com). C’est sans doute une des piste pour être heureux. Profiter du temps qui passe avec une bonne boisson et un bon plat, appeler ses proches éloignés et passer la soirée avec son compagnon etc…

Cela n’empêche pas, je pense, si ça nous fait du bien, de sortir et de vouloir faire des rencontres si l’on a besoin.

Le tout est de garder un certain équilibre dans notre vie. S’écouter et selon notre situation du moment, agir en fonction de ce qui nous paraît essentiel.

Pour moi, ce phénomène « danois » est là pour nous rappeler que même si l’effort, les pleurs peuvent faire du bien, le plaisir du « cocooning » a aussi ses vertus. Je reste persuadée que la clé est d’être soi et de faire les choix qui nous paraissent bons pour nous. 

Ce qui me fait du bien:


-un film fétiche. Dernièrement, je me suis revu « Phantom of the paradise » et j’adore toujours autant par exemple.



Lire la suite de « Comment être heureux? »

Favoris/bilan décembre 2016 et janvier 2017:

 

Beauté:

baume-hydra-defense

Akileïne (baume d’hydratation pour les pieds), pour les pieds très secs. J’ai décidé de prendre soin de mes pieds et cette crème a vraiment bien joué son rôle.

creme-mains-poire-et-cacao

-La collection de Noël d’Yves Rocher, particulièrement l’eau de toilette et la crème pour les mains poire-chocolat. J’aime sentir le chocolat et les fruits.

w7-effet-nude

-la palette W7 in the nude que j’ai reçu comme cadeau pour noël: des jolis fards à paupières avec un pinceau à deux côtés vraiment très sympas également.

bandeau-claires

-mes achats en promos (pré-soldes): des bandeaux: un gris, un rouge, des noeuds: un rouge à pois, un gris, un bleu foncé Claire’s sans compter un collier doré effilé sublime. Je rajoute à Bleu Cerise, un sac à main rouge magnifique Kilot et un gros sac à main/voyage marron.

-Un autre rouge à lèvres de ma marque favorite Rimmel: 510 Rossetto que je porte avec un baume pour les lèvres d’Yves Rocher orange confite-cannelle.

savon-surgras-bio-et-vegan-extra-doux-calendua

-Le savon vegan que je vous avais présenté dans la boutique Fundy: le recevant en retard, j’en ai eu un 2e gratuitement. Odeur plutôt agréable et bon savon également.

-Sniff! J’ai fini La petite robe noire de Guerlain en tant que parfum. L’odeur très fruitée était très envoûtante.

Culture:

1- Livres

mon-cher-mozart

le-journal-de-bridget-jones

  • Le journal de Bridget Jones d’Helen Fielding: je l’avais peu lu il y a longtemps, là je l’ai fini et j’ai adoré. Je comprends pourquoi ce livre a donné naissance au genre de la chicklit.

Lire la suite de « Favoris/bilan décembre 2016 et janvier 2017: »