Juin, le mois bien-être (4): La sociabilité

Ce n’est une surprise pour personne, nous vivons tous en société et nous avons des règles juridiques (la loi) et des règles morales (la politesse) à respecter pour permettre de vivre « en paix ».

Au cours du début de ma vie de jeune adulte, j’ai rencontré beaucoup de personnes ayant rejeté toute forme de sociabilité, par déception et par recherche d’amis qui aient les mêmes goûts qu’eux.

C’est difficile pour nous de se comprendre, de se parler, de rencontrer des personnes ayant des valeurs communes.

Je suis quelqu’un de plutôt réservée, je peux déclencher les rencontres, parler parce que j’aime le contact humain mais il peut m’arriver aussi de ne pas me montrer particulièrement bavarde en face de gens inconnus.

Je dirai que nous sommes nombreux à ne pas être à l’aise en société: doit-on faire la conversation? Puis-je faire confiance à cette personne? ….

L’amitié est une valeur importante à mes yeux et il m’est de plus en plus difficile de donner aux autres autant qu’avant, les rencontres avec les bonnes et mauvaises surprises s’enchaînant, les cicatrices se sont formées….

Lire la suite de « Juin, le mois bien-être (4): La sociabilité »

Publicités

Rose Prune passe du côté obscur

L’écriture est une vraie passion pour moi et le blog aussi alors l’idée était de créer modestement une fiction inspirée de ma vie personnelle.

Alors je suis heureuse de vous faire partager le 3e épisode de ce « roman ».

jawbreaker

12 février 2017

ça fait plus d’un mois que je n’ai pas écrit et pourtant pas mal de choses changent.

Les semaines passent et il faut parfois plusieurs semaines, mois ou années pour que la douleur s’efface. Un poignard est enfoncé dans mon coeur depuis si longtemps. Et la Rose Prune que vous avez lu dernièrement est celle qui est gentille, qui veut vivre sa vie sans problèmes ni prise de tête.

Mais quand des évènements vous arrivent, vous vous transformez en une version sombre de vous-mêmes et celle-là c’est mon véritable alter-ego.

Ce n’est pas une gothique, ou une version méchante de conte de fée mais un sorte de monstre rouge au regard assassin et à la féminité encore plus exacerbée.

marlene-dietrich

Cette femme, elle admire de loin la Maléfique dont je vous ai parlé dans une autre histoire.

Pouvoir faire ce que ce genre de femmes réussissent à faire, c’est soit être un être immonde qui peut se voir dans une glace sans sourciller soit une femme qui s’est servi de ses armes pour pouvoir tout obtenir.

Et personnellement, je préfère la deuxième interprétation. Parce que la vie nous oblige à être méchant, à se battre pour avoir ce qu’on veut mais aussi à être blessante pour se faire respecter. C’est injuste mais c’est ainsi.

Le pire dans cette histoire, c’est que quand on vous attribue le rôle de gentille, vous devez le jouer jusqu’à la fin des temps autrement on vous brûle en place publique. Par contre si vous interprétez dès le départ le rôle de la méchante, on vous pardonne tout. Elle est comme ça disent-ils.

Alors soyons méchantes, « bad » comme disent nos amis anglo-saxons. Arrêtons de vouloir être parfaites et laissons le rôle de la fille bien aux autres.

Qui sait ce dont une gentille fille peut être capable quand elle choisit l’autre camp? Pire qu’une vraie méchante? C’est possible. ça reste soft encore parce que c’est sa nature profonde? Possible également!

Mais en tout cas, je suis prête encore pour la suite des aventures!

Fatal games

Que de suspense! Non je plaisante. Vous aurez droit sans doute à de l’écriture de meilleure qualité dans les prochains épisodes donc il va falloir attendre encore un peu, désolée, l’auteur donne le peu qu’elle puisse donner en ce moment.

 

Voilà, je vous laisse aimer cet article, le commenter, le partager etc….

 

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, Twitter, Pinterest, Betaséries, Tumblr, Instagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, ma communauté Facebook, le ciné club de Potzina, la blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

Mes icônes mode

 Un petit article « bonus ».

Je vous remercie énormément pour l’accueil que vous avez réservé à mon précédent article, ça m’a énormément touché.

Après un article sur mes icônes féminines, sur les people que je trouve sympathique, sur les beautés féminines et masculines, sur la mode,  voici mes icônes modes. 

La boucle est bouclée et la liste n’est jamais vraiment exhaustive.

 

Dans les séries, films et téléfilms modernes

1-Les séries (Je donne soit les noms d’actrices soit de personnages):

Carrie-Bradshaw

– Carrie et un peu de Samantha et Charlotte dans « Sex and the city ».

– Calista Flockhart en « Ally Mc Beal ».

– Manuela Lopez dans « Le miracle de l’amour ».

– Carole Dechantre dans « La philo selon Philippe« .

– Fran Fine, « Une nounou d’enfer« .

laura-winslow

– Laura Winslow dans « La vie de famille« .

– Brenda Walsh, Donna Martin et Kelly Taylor dans  » Beverly Hills« .

– Blair Waldorf dans « Gossip Girl« .

– Jennifer Love Hewitt dans « Ghost Whisperer », « The Client List » et « Confessions d’une adorable emmerdeuse ».

– Billie Piper dans « Doctor Who« , « Journal intime d’une call girl ».

clara oswald

– Clara et Amy  dans « Doctor Who ».

– Jessica Day dans « New Girl« .

– Rachel Green et Phoebe dans « Friends ».

– Ruby dans « Once upon a time« .

– Suki dans « True Blood ».

Nancy Botwin

– Nancy Botwin dans « Weeds ».

– Susan et Gabriel dans « Desperate Housewives« .

– Prue Halliwell et Paige Matthews dans « Charmed« .

– Megan Hunt dans « Body of Proof ».

– Amanda Woodward dans « Melrose Place« .

jamais deux sans toit

– Valentine dans « Jamais deux sans toit« .

– Les trois héroïnes dans « Sous le soleil« .

– Ivy Lynn et Karen Cartwright dans « Smash« .

– Les actrices des deux premières saisons d’ « Hollywood Girls« .

– Penny dans « The Big Bang Theory ».

– Maud dans « La nouvelle maud« .

 

2-Les films:

etreintes-brisees

Penelope Cruz dans « Etreintes brisées », « Victoria Christina Barcelona », « Nine » et « To Rome with Love ».

Vanessa Paradis dans « Un amour de sorcière », « Noce blanche », « Elisa » et « L’arnacoeur ».

Mathilda May dans « Trois places pour le 26 », « La fille coupée en deux », « Toutes peines confondues » et « Le cri du hibou ».

Gemma Arterton dans « Gemma Bovery », « Tamara Drewe » , « Byzantium » et « The Voices ».

Cher et Dione dans « Clueless« .

true romance

Patricia Arquette dans « Lost Highway », « True Romance ».

Page Conners dans « Beautés empoisonnées« .

Cameron Diaz dans « Mary à tout prix », « Bad teacher », « Triple alliance », « Charlie et ses drôles de dames ».

Renee Zelweger dans « Le journal de Bridget Jones », « Nurse Betty ».

Mia Wallace dans « Pulp Fiction« .

desperado

Salma Hayek dans « Desperado », « Une nuit en enfer ».

Rose Mc Gowan dans « Planète Terreur », « The doom generation », « Jawbreaker ».

Pauline dans « Pauline détective« .

Margot Tennenbaum dans « La famille Tenenbaum« .

Sara Forestier dans « Hell », « Le nom des gens », « Télégaucho », « L’amour est un crime parfait ».

LAY THE FAVORITE

Beth Raymer dans « Lady Vegas, les mémoires d’une joueuse »

Catherine Tramell dans « Basic instinct« .

Nomi Malone dans « Showgirls‘ ».

Megan Fox dans « Transformers », « Jennifer’s body ».

Joe dans « Nymphomaniac« .

hors de prix

Irène dans « Hors de prix« .

Suzanne dans « A nos amours« .

Diane dans « Mommy« .

Isabelle dans « Jeune et jolie« .

Kim Basinger dans « Batman » et « 9 semaines et demie ».

Selina Kyle dans « Batman le défi« .

Lire la suite de « Mes icônes mode »

Beautés masculines/beautés féminines

Voici une liste d’hommes qui me font fantasmer, de femmes dont j’admire la beauté.

Bien sûr, ce n’est pas forcément qu’une question de physique, je prends aussi en compte la personnalité, l’intelligence…. (et parfois pas lol)

Beautés masculines

I-Acteurs français et étrangers: (il y en a 55 environ)

Tahar Rahim

black-swan-vincent-cassel1

Vincent Cassel

Jean Dujardin

Albert Dupontel

José Garcia

Kenneth Branagh

Fu’ad Aït Aattou

Ewan Mc Gregor

Johnny Depp

Romain Duris

Jamie Dornan

Gerard Lanvin

Guillaume Canet

Patrick Bruel

Jim Carrey

John Malkovitch

Luke-Evans

Luke Evans

Lire la suite de « Beautés masculines/beautés féminines »

Si je devais être…

 

Un personnage féminin de films:

(J’en liste  au hasard 30, ce n’est pas un classement)

mariage-de-mon-meilleur ami

1-Julianne « Jules » Potter dans « Le mariage de mon meilleur ami » de PJ Hogan, jouée par Julia Roberts.

2- Jo dans « Nymphomaniac » de Lars Von Trier, jouée par Charlotte Gainsbourg.

3-Alice Keane dans « L’ange des maudits » de Fritz Lang, jouée par Marlene Dietrich.

4-Roxy Hart dans « Chicago » de Rob Marshall, jouée par Renee Zelwegger.

5-Carolina dans « Desperado » de Robert Rodriguez, jouée par Salma Hayek.

6-Camille Bliss dans « Une belle fille comme moi » de François Truffaut, jouée par Bernadette Lafont.

7-Juliette Hardy dans « Et dieu créa la femme » de Roger Vadim, jouée par Brigitte Bardot.

8-Nadia dans « Comme la lune » de Joel Seria , jouée par Sophie Daumier.

9- Pauline dans « Pauline détective » de Marc Fitoussi, jouée par Sandrine Kiberlain.

Planète terreur

10-Cherry Darling dans « Planète terreur » de Robert Rodriguez, jouée par Rose Mc Gowan.

11-Irène dans « Hors de prix » de Pierre Salvadori, jouée par Audrey Tautou.

12-Catherine Tramell dans « Basic Instinct » de Paul Verhoven, jouée par Sharon Stone.

13-Elizabeth Halsey dans « Bad teacher » de Jake Kasdan, jouée par Cameron Diaz.

14-Rita dans « Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages » de Michel Audiard, jouée par Marlène Jobert.

15-Rita Marlowe dans « La blonde explosive » de Frank Tashlin, jouée par Jayne Mansfield.

16-Ruby Carter dans « Ce n’est pas un péché » de Leo Mc Carey, jouée par Mae West.

17- Holly Golightly dans « Diamants sur canapés » de Blake Edwards , jouée par Audrey Hepburn.

18-La fille dans « Sept ans de réflexion » de Billy Wilder, jouée par Marilyn Monroe.

19-Wanda Woodward dans « Cry Baby » de John Waters, jouée par Traci Lords.

Lire la suite de « Si je devais être… »

Maléfique

Dark Shadows

Connaissez-vous le mythe de la femme maléfique?

Il s’agit d’une femme dont la longue jupe est marron foncé, fendue sur le côté, qui descend d’une limousine pour aller travailler.

Affublée de cheveux bruns dont la longueur est montrée par de longues mèches tombant lassivement sur le côté, elle avance lentement sur ses hauts talons, contente à l’avance de la journée qu’elle va passer.

C’est une femme de pouvoir , ayant obtenu un haut poste par le charme, la ruse, la promotion canapé , voire les trois en même temps. Elle connaît les bonnes personnes et sait les manipuler à sa guise pour que l’entreprise avance dans le sens qu’elle a décidé, prenant soin au passage d’éliminer ou régler le compte aux quelques personnes qui essaient de diminuer son contrôle.

Elle ne travaille pas, elle élabore des stratégies sans cesse et lit les dossiers en diagonale afin de se consacrer aux nouveaux moyens de faire perdre la tête à ses dirigeants.

Son intelligence est instinctive et sa charisme palpable, on peut l’effleurer mais ne pas le toucher.

Sa puissance réside dans le fait que par ses beaux yeux, elle est capable de se sortir de toutes les situations.

On la déteste mais on aime la détester. On se plaint de ses défauts mais on rêve de lui en piquer ne ce serait-ce qu’un seul.

Y a-t-il en chaque femme ce stéréotype? Est-on maléfique ou femme fatale par nature? Est-ce notre côté obscur?

Je teste un nouveau concept, des petits textes imaginatifs, de mon cru, qu’en pensez-vous?Un article beaucoup plus long et culturel vous attend prochainement.

Lire la suite de « Maléfique »