Cinéma, Littérature

La légende de Sleepy Hollow de Washington Irving

Mon dernier article me paraît tellement lointain.

Je suis vraiment désolée d’avoir été si longue à revenir sur le blog.

J’ai eu l’occasion de faire une lecture commune avec un blog que j’aime beaucoup « Les mondes de Blanche ».

J’adore ses chroniques culturelles du domaine de l’imaginaire et aussi de son roman « Le sang des Wolf » à découvrir.

 

Résumé:

Dans cette vallée reculée qu’est Sleepy Hollow, quiétude et silence semblent maîtres des lieux. Pas assez, cependant, pour faire oublier les superstitions et légendes qui s’y propagent : la contrée serait en effet ensorcelée, condamnant ses habitants à une existence somnambulique et sous l’influence d’un inquiétant Cavalier sans tête. C’est lui que l’instituteur Ichabod Crane, de passage dans la région, va, un soir, trouver sur son chemin…

« Bien que la nuit fût noire et sinistre, cette forme inconnue pouvait, dans une certaine mesure, se laisser reconnaître. C’etait, semblait-il, un cavalier de haute stature monté sur un cheval noir d’une taille prodigieuse. »

 

Cet exemplaire est aux éditions Folio à 2 et le livre fait 75 pages.

 

Lire la suite « La légende de Sleepy Hollow de Washington Irving »

Publicités
Beauté, bien être, Cinéma, Lifestyle, Littérature, Mode, Sciences humaines

L’estime de soi et la joie au quotidien

Il est difficile quotidiennement de prendre soin de soi, de se donner du courager et d’être heureux au quotidien.

A savoir:

Pas de catégorisation. J’en ai déjà parlé mais quand on dit de vous que vous êtes ceci ou cela à part des faits objectifs tels que « tu as les yeux bleus », ce n’est qu’un point de vue par rapport au propre vécu de la personne. Vous pouvez être ce que vous voulez et à défaut, travailler sur certains aspects qui vous plaisent. 

-Etre fière de soi. Il est très difficile de se sentir toujours en accord avec ses actes et paroles. C’est pourquoi je vais lancer un défi à partir du 28 janvier jusqu’au 28 février: dire 3 faits dont on est fière pour soi tous les jours. Il faut savoir être en paix avec soi et se pardonner.

 

-Le poids des mots. Quand on utilise les termes : c’est la faute de ou encore tu as fait une erreur, il y a énormément de charges émotionnelles dans ces mots. Toutes les erreurs ne se valent pas et si on a commis une erreur, on s’excuse et on passe à autre chose. Enlevons le poids de ces mots quand ils n’ont pas de sens mortel. Nous commettons tous des erreurs au quotidien, tout simplement parce que nous sommes humains. Le jeu de « qui est le coupable » ne résout pas tous les problèmes.

 

-Entretenir la joie au quotidien. C’est la partie la plus difficile. On ne peut pas chanter à tue-tête tous les jours ni être aussi performant tous les jours. Alors l’idée est de quand on le peut, on apporte son petit rayon de soleil par des petites attentions, des compliments à notre entourage. Et puis quand c’est la pluie dans notre coeur, on attend que cela passe, on accepte qu’il y a parfois des doutes, des difficultés… On se rebooste en se disant qu’il existe des solutions au problème et que la patience est une grande vertu.

 

Lire la suite « L’estime de soi et la joie au quotidien »