Mon 2e cours de burlesque

dita-von-teese

Pour mon anniversaire, j’ai pris l’habitude de faire une partie de jeu de rôle de mon choix et de prendre un cours de burlesque.

dsc02509 dsc02510

Un premier article rassemblait mes deux activités l’an passé et vous avez eu un compte rendu de ma dernière partie de jeu de rôle.

Pour mon deuxième cours à domicile , j’ai fait à nouveau appel à une adorable professeur Ophélie Carré dont vous pouvez trouver le lien du site ici. Elle a en effet un studio donnant cours, stages d’effeuillage burlesque sur Lyon.

Elle a également une chaîne Youtube qui présente ses numéros ainsi que ses cours. Je vous mets un exemple ici:

Lire la suite de « Mon 2e cours de burlesque »

Tags: Liebster awards (3) et L’award de l’été

Sweeney-Todd-

1) J’ai été gentiment tagué par Eclat de soi  et Vivement qu’ils aillent au lit pour un Liebster awards (3) et je les leur en remercie.

a) Voici 11 choses sur moi:

  • Quand j’aime quelque chose, ça peut devenir une obsession: Sweeney Todd à l’adolescence, On n’est pas couché ou encore L’heure du crime à l’âge adulte.
  • Je ne suis pas très animal ni enfants mais je les aime tout de même et les respecte.
  • Je suis une grosse dormeuse, je pourrai dormir toute la journée.
  • Je suis très collante en amitié, essayer c’est m’adopter lol.
  • J’aimerai écrire un livre sur mon blog et mon parcours.
  • J’aimerai pouvoir être sereine.
  • Je suis très patriote: j’ai vraiment envie de défendre la culture française (ciné,musique, séries, livre…).

Les demoiselles de Rochefort

  • J’ai une grande passion pour Tim Burton, Jacques Demy et Dita Von Teese.
  • Mes  fantasmes masculins du moment sont David Tennant, Alexandre Astier, Henri Cavill, Ben Affleck en Batman. J’aurai pu craquer pour Gainsbourg.
  • J’adore bien plus l’histoire du Frankenstein bien que plus que celle de Dracula ou de celle des vampires. J’adore les prestations d’Helena Bonham Carter et de celle de la Fiancée de Frankenstein.
  • Je m’identifie aux héroïnes très féminines et sexy.

Lire la suite de « Tags: Liebster awards (3) et L’award de l’été »

Jean Harlow

Jean Harlow 2

Précédemment:

-Je vous ai écrit des articles sur des looks d’actrice dans des films.

-Je me suis lancée un défi sur la filmographie de Jean Harlow.

-J’ai lu pas mal sur les années 20, que ce soit en France ou aux Etats-Unis.

Jean Harlow

J’avais envie de finir la boucle (bien que je continuerai à voir/lire sur les années folles) en vous parlant de Jean Harlow.

Cette actrice sex symbol, « la blonde platine » consacrée, pour qui j’avais des aprioris, m’est apparu attachante et je pense que je peux maintenant me ranger dans la catégorie fan après avoir lu un peu sur elle et vu 6 films dans lesquels elle a joué.

Jean Harlow 3

Pourquoi j’aime cette actrice:

1) Pour les défauts de ses personnages: Jean Harlow apparaît souvent dans ses rôles comme vénale, ambitieuse, folle, vulgaire. Mais en plus du fait que dans les années 30, les rôles féminins étaient volontairement détestables (catharsis de la femme au foyer américaine qui va seule au cinéma), je trouve qu’elle incarne à sa manière une femme forte qui n’a peur de rien un peu à la Scarlett O’Hara. Il faut savoir aussi que certains de ses films ont été tournés avant le code de censure américain, ce qui permettait une liberté de ton plus grande et sombre.

2) Pour son look: elle n’est pas non plus l’actrice que je trouve la plus belle, notamment de visage. Mais quelle allure: des sourcils épilés années 30 qui lui vont comme un gant, des longues robes décolletés moulantes, des fourrures… Le glamour par excellence! Jean Harlow c’est l’ancêtre de Marilyn avant l’heure.

Lire la suite de « Jean Harlow »

La fête du bikini à la Sucrière

Lyon fête le bikini

Article non sponsorisé.

Si vous me connaissez un peu, vous savez que non seulement j’aime la mode, la beauté et en plus le vintage.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir une affiche célébrant l’histoire du bikini au travers d’une exposition.

La Sucrière a l’air d’être une bonne salle d’exposition, j’y avais déjà été pour celle de Star Wars.

Avant de vous mettre les photos (prises par mon portable donc plutôt de mauvaise qualité), je vais vous donner quelques informations:

  • L’exposition était gratuite, courte (dans une seule grande salle). Toutes les photos étaient autorisées.
  • Elle présentait des vrais modèles d’époque (des années 1900 à 60-70) mais aussi des affiches de films , de publicités marquantes en rapport avec le maillot de bain et son histoire.
  • Cette dernière a été réalisée à l’occasion des 70 ans du bikini ainsi que de la parution d’un ouvrage appelé « Bikini la légende » et en partenariat avec la marque Nuits de Satin qui proposent des maillots de bain, de la lingerie et des corsets. Voici leur site.

Il faut également savoir certaines choses concernant le bikini: 

Entre les costumes de bain plutôt chargés de la belle époque et les bikinis, il y a eu une marge. En effet, dans les années 1910 et 40, les femmes étaient autorisées à avoir des maillots de bain qui ressemblaient au bikini: un haut de maillot et un short ou une jupe en bas. 

Lire la suite de « La fête du bikini à la Sucrière »

Bilan du mois de juillet 2016 et plaisirs quotidiens

Comme toujours, vous pouvez retrouver tous les articles que j’ai écrit en juillet 2016 via ce lien.

Je vous remercie de tout coeur pour tous vos témoignages et messages de soutiens pour mes articles « difficultés professionnelles » et « Le féminisme » et tous les partages sur les réseaux sociaux aussi. ça m’a énormémement touché.

I- Point culture:

A) J’ai eu 5 lectures ce mois-ci:

1)l’épisode « Your beauty mark » de Dita Von Teese mensuel que vous pouvez trouver dans cet article.

guerre-et-paix

2) « Guerre et paix » de Tolstoï tome 1 que j’ai lu en lecture commune avec Yuko et Pop Corn and Gibberish. J’ai adoré, j’étais pas très loin du coup de coeur. Guerre et Paix raconte en parallèle les guerres de Napoléon contre la Russie et l’Autriche avec toute l’horreur et les stratégies que cela comporte ainsi que les méandres de l’aristocratie russe. Ces deux points autant l’un que l’autre sont critiqués par l’auteur. Et si ce n’est pas un coup de coeur, c’est justement parce que ces scènes de bataille m’ont moins captivés bien qu’intéressantes. L’écriture est excellente, on est dans un feuilleton réellement et une présentation de la Russie d’époque. Je vous recommande cette lecture plus que jamais. Et j’attaque le 5 août le tome 2 avec Pop Corn and  Gibberish toujours en lecture commune.

Un million de secrets inavoués

3) Un million de secrets inavoués et un million de plaisirs coupables de C.J. Parker qui sont des sortes new romance érotique. J’ai prévu un article spécial sur ces livres mais globalement, je n’ai pas accroché plus que ça. L’avantage est que cela m’a permis de me reposer le cerveau car je les lisais en alternance avec le premier tome de « Guerre et paix ».

breton-nadja

4) Nadja d’André Breton que je suis sur le point de finir , en lecture commune avec Bénédicte et La Bibli d’ one. J’en ferai aussi une chronique spéciale le mois prochain. C’est une lecture intéressante si on aime le contexte surréaliste (mais seulement si).

orgueil et préjugés

vampire et célibataire

Côté lectures communes, je vais lire  « Orgueils et préjugés » de Jane Austen avec Yuko, dès le 10 septembre donc si vous êtes intéressés vous pouvez me le dire par email (secrets.dalcoves@yahoo.com), ma page Facebook (lien en fin d’article) ou en commentaire. Je vais également lire entre le 1er et 5 août, une lecture commune avec Le Savoir Lire sur « Vampire et célibataire » tome 1, je vais même me le lire en une journée pour mon défi lecture personnel. Donc si ça vous motive, faites le savoir.

 

B) Niveau films,  j’en ai vu  8:

l'idéal

1)L’idéal de Frédéric Begbieder. Une sorte de suite de 99 Francs pas désagréable, sympathique mais trop copié sur « 99 Francs ».

le parrain 2

2)Le parrain 2 ème partie de Francis Ford Coppola. Un film magistral mais avec un peu trop de longueurs. Une saga de main de maître!

Pic Nic

3)Pic-Nic de Joshua Logan. Un film plutôt bon mais dramatique qui fait réfléchir sur les choix de vie.

les bronzés

4)Les bronzés de Patrice Leconte. Un film de vacances agréable mais sans plus.

mad max trilogie

5) La trilogie Mad Max de George Miller. J’ai beaucoup aimé les trois films, particulièrement visuellement l’univers du 2e et 3e. Du bon divertissement mais qui pose des questions. ça m’a fait remettre en question mon avis sur le dernier Mad Max sorti.

Belles à mourir

6)Alerte petite pépite: Belles à mourir de Michael Patrick Jann. Une parodie pure et simple d’un concours de beauté au sein d’une petite ville. Je ne vous en dis pas plus mais j’ai beaucoup aimé!

Lire la suite de « Bilan du mois de juillet 2016 et plaisirs quotidiens »

Grignotage de séries (volume 2)

Je relance le défi de tester de 3 à x nombre de séries que vous voulez.

Il s’agit de regarder un voire deux premiers épisodes.

Je me relance le défi du 25 juillet au 1er septembre.

Tous les participants sont les bienvenus et n’ont qu’à me citer: c’est la seule règle. (Vous regardez les séries que vous voulez, je vous montre les miennes mais vous choisissez celles que vous aimez).

 

Voici maintenant mon programme de grignotage de séries:

Ash Vs Evil Dead

Ash Vs Evil Dead  (j’avais adoré la triogie de films, j’ai donc hâte de voir le résultat en séries).

marvel's jessica jones

-Marvel’s Jessica Jones (je plaide coupable, c’est surtout pour David Tennant).

Marvel's daredevil

-Marvel’s Daredevil (l’acteur principal vient de « Boardwalk Empire :).

the americans

-The americans (l’émission « Personne ne bouge » m’avait bien donné envie avec le résumé et aussi pour Keri Russell).

Maison-Close

-Maison close (ça fait un moment que je veux voir cette série).

un village français

-Un village français (pour la fan d’histoire qui est en moi).

orange is the new black

-Orange is the new black  (par curiosité).

Unreal

-Unreal (le plaisir de retrouver Shiri Appleby!)

 

younger

– Je rajoute Cougar Town  et  Younger.

Je pense publier un court « avis » de ces séries sur la page Facebook de mon blog.

Voilà j’ai hâte d’échanger avec vous sur ce défi.

 

N’oubliez pas de commenter cet article, de l’aimer, le partager, et de me faire partager vos découvertes culturelles et beauté.

Mon dernier article est ici (à voir absolument). 

Mon blog bien-être ici.

 Mon profil betaséries, livraddict, facebook,hellocoton,tumblr, tumblr beauté, we heart it, le blog de maedhros 909

 

Les années folles

Ceux qui me connaissent savent que j’aime beaucoup la période des années 20-30.

J’ai lu pas mal sur le sujet, vu quelques films dont des muets et ai lu des romans de cette époque dont « Gatsby le magnifique » et « Lewis et Irène » que je vous recommande. J’ai même joué à un jeu de rôle qui se déroulait à cette période, Cthulhu. J’oublie aussi la comédie musicale « Mistinguett, la reine des années folles ».

J’ai eu l’occasion dernièrement de lire « Lady Scarface » et de revoir un film appelé « Les 7 voleurs de Chicago ». Je vous en parle dans cet article.

lady scarface

Lady Scarface

Résumé:

Elles sont meurtirères, frondeuses, séductrices, esprits rebelles et libres, elles ont choisi d’être des Lady Scarface, à la vie à la mort… De la naissance des bordels de Chicago à celle d’Hollywood, Diane Ducret nous plonge dans l’intimité des  » fiancées de la poudre « , les femmes du clan d’Al Capone et autres gangsters qui ont fait trembler le monde. Elles s’appellent Mae alias  » Madame Capone « , Ada et Mina Everleigh, les  » Impératrices du vice « , Margaret Collins,  » la fille au baiser mortel « , Louise Rolfe,  » L’alibi Blonde « , Thelma Todd,  » la fiancée de la poudre « , Virginia Hill,  » la sulfateuse  » ou Bonnie Parker,  » la Juliette au revolver  » : elles sont les compagnes d’infortune comme de gloire, de whisky et de fêtes interminables d’Al Capone, Bugsy Siegel, Lucky Luciano… Traquées par le patron du FBI J. Edgar Hoover, muses de la prohibition, elles n’ont rien à envier aux hommes en matière de crime, les talons haut en prime. Avec le brio qui la caractérise, Diane Ducret raconte autant d’histoires qui font l’histoire du crime, abordant toujours l’univers du crime dans la lignée de son best-seller  » Femmes de Dictateur ».

« Lady Scarface » fait 382 pages. Il est publié aux éditions Perrin Plon.

Mon avis:

Cet ouvrage est une véritable mine aux trésors pour ceux qui s’intéressent aux années 20-30 et bien entendu à la prohibition qui existait à cette période.

Le livre est magnifique, ultra-documenté, facile à lire et avec une écriture qui montre la fascination qui peut exister pour ces personnages.

Mae Capone
Mae Capone

Les femmes de gangsters sont pour la plupart de véritables complices de leurs maris vénérés à l’exception de Mae Capone et quelques autres. Ces dernières tombent juste amoureuses du mauvais garçon quand d’autres cherchent l’aventure ou une ascension sociale.

Ce qu’il faut savoir, c’est que les membres de mafia ainsi que leurs épouses deviennent des légendes. Par conséquent, entre ce qui se passe réellement et la vérité, il y a parfois un monde. Bien sûr, certains gangsters comme Siegel cherchent la compagnie des actrices ou millionnaires, ce qui donnent lieu à une vie plutôt luxueuse et hors du commun.

Les gangsters fascinent car ils vivent selon leur propres règles et ont réussi à devenir des personnes importantes et craintes. Ils sont aussi parfois détestés car sont traités en célébrités et leurs femmes encore plus parce que certaines vivent elles aussi selon leurs propres désirs, ce qui, évidemment, n’est pas chose courante à l’époque.

Ces êtres profitent de la prohibition et des années folles pour s’amuser et disposer de leur luxe mais voit leur emprise périr avec la crise de 1929 sans oublier via Edgar Hoover dont la traque de ces bandits est devenue une obsession.

Les « ennemis publics n°1 » sont vite rattrapés par la prison, la maladie ou encore les fuites prolongées.

Il est difficile pour moi de ne pas aimer ce livre parce que c’est un livre bien fourni et aussi bien écrit.

Lire la suite de « Les années folles »