Une chambre à soi/ Lait et miel, deux lectures féministes (LC)

Chers lecteurs,

Je suis ravie de vous retrouver avec ce nouvel article.

Cet été, j’ai eu l’occasion de lire deux livres qualifiés de féministes, de deux époques et genres différents.

1-Une chambre à soi de Virginia Woolf , lecture commune avec La petite créature

 

Cette adorable copinaute et moi avons deux points communs: une passion pour la culture et le féminisme.

Il se trouve que ce fut pour nous l’occasion de lire cet essai classique de cette célèbre autrice.

Merci à Marine pour avoir accepté de le faire avec moi!

A. Résumé (source Fnac):

 » Je sais, vous m’avez demandé de parler des femmes et du roman. Quel rapport, allez-vous me dire, existe-t-il entre ce sujet et une « chambre à soi » ?, interroge Virginia Woolf en ouverture d’une conférence sur le féminisme qu’elle dispensa aux étudiantes de l’université de Cambridge. Avec une irritation voilée d’ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu’à une époque toute récente, les femmes ont été savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, par voie de conséquence, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi.  »

Nos exemplaires venaient des éditions 10/18 et faisaient 176 pages.

Lire la suite