Inspirations (2): Amélie Nothomb

Suite à mon article sur Dita Von Teese, j’ai eu envie de vous parler d’une autre personnalité que j’admire beaucoup, l’autrice Amélie Nothomb.

 

Ce qui m’inspire chez elle:

-Sa gentillesse. Pour l’avoir eu en dédicaces et avoir échangé par correspondance avec elle, je dirai que c’est une personne dont la bonté est immense. Elle semble ne pas chercher le conflit, consacre un certain temps à ses fans et aux interviews…. Elle donne sans compter.

-Sa résilliance. Si vous lisez et suivez Amélie Nothomb, vous savez que c’est un être qui en a aussi bavé. Elle raconte avoir été abusé sexuellement enfant, sans oublier « Stupeurs et tremblements » dans lequel elle narre avoir été dame pipi au Japon dans des conditions de travail difficiles… Elle se sert de sa plume pour exorciser tout ça mais semble ne pas avoir de ressentiments en elle. C’est une personne très forte!

-Sa capacité à oser être elle-même. Elle est une personne et un personnage publique. Quand on s’imagine cette femme, on la voit dans un univers sombre via son look et étrange comme son imaginaire. Elle a un univers riche, gothique mais pas que, sa passion pour le Japon, la belle littérature…. Et quelque soit la situation, elle est ce personnage et ne s’excuse pas pour cela.

 

Ses +:

-C’est une artiste qui a réussi à imposer son univers et sa personnalité dans un monde qui paraît contre l’originalité et l’excentricité. Elle est la preuve qu’on peut réussir en étant soi-même.

-Une personne qui, au travers de ses livres, apporte du bonheur à ses lecteurs. Même si les sujets ne sont pas toujours joyeux, elle semble avoir une certaine compassion et compréhension pour ses personnages.

-Quelqu’un qui défend la littérature. Amélie Nothomb ne rate jamais une occasion de défendre le livre et la littérature, notamment le genre classique,  qui paraît éloigné des plus jeunes.

Lire la suite

Publicités

Mes dernières lectures

Editions Albin Michel, 180 pages

-Frappe-toi le coeur d’Amélie Nothomb.

Lien du résumé.

L’histoire de ce livre: la relation entre mère toxique et sa fille écrite sous la forme d’un conte m’a vraiment passionnée. Amélie Nothomb réussit toujours aussi bien à être dans l’efficacité. Après je l’ai trouvé un peu moins bien que son précédent livre, notamment au niveau de l’écriture.

 

 

Editions LeDuc, 512 pages

Les ombres sinistres de Jenn Bennett (Tome 2: Au coeur des années folles).

Lien du résumé

Lien de ma critique du tome 1

J’ai trouvé cette lecture parfaite pour l’été, entre la romance, le côté Egypte ancienne, les années 20 du coup. J’ai moins accroché à la romance mais je me suis identifiée à l’héroïne angoissée. Je suis d’accord avec Bénédicte, l’intrigue est vraiment prenante. On est vraiment dans de la lecture détente, efficace et plaisante.

 

 

Editions Gallimard, 84 pages

-Chère Ijeawele ou un manifeste pour une éducation féministe de CHIMAMANDA NGOZI ADICHIE

Lien du résumé

Un livre à placer entre les mains du plus grand nombre de personnes possible, on est dans les « bases » de féminisme appliquées à l’enfance et à la parentalité. Si vous êtes en plus intéressés par le féminisme, vous pouvez y aller les yeux fermés.

 

Lire la suite