Le poids

Coucou à tous!

J’espère que ça va.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du poids et de notre rapport au corps vis à vis de ce dernier ainsi qu’à la nourriture.

Quand on pense aux troubles du comportement alimentaire, on pense souvent aux mannequins anorexiques ou encore aux adolescentes qui pour certaines, le sont.

Allons plus loin.

(Je ne suis pas la science infuse donc soyez indulgents)

1) Les troubles du comportement alimentaire affectent sur une grande échelle, y compris les hommes, les adultes et les préados, enfants.

Dans nos sociétés occidentales, la nourriture est un plaisir mais un plaisir souvent défendu, plus particulièrement quand on est une femme.

On associe minceur à contrôle du corps sauf qu’évidemment il existe des personnes dont la morphologie n’aide pas à grossir et oui, certaines mêmes en souffrent.

Manger et encore plus manger gras est très mal vu, particulièrement quand on est une femme car on devrait sans cesse vouloir des salades et souhaiter rentrer dans un 36.

Sans oublier le mythe des femmes célèbres qui disent manger ce qu’elles veulent alors qu’elles ont un nutritionniste et coach sportif à disposition.

Bref, on met dans la tête que manger est un droit si en public, vous mangez beaucoup mais que vous ne grossissez pas.

 

2) Ce sont de vraies maladies tueuses.

On l’oublie assez souvent mais se sentir coupable à chaque fois que l’on mange, se faire vomir, cela relève d’une maladie. On peut se retrouver faisant à peine quelques kilos et en mourir car une fois la machine de la maladie lancée, il est difficile de s’arrêter. Cela devient un cercle vicieux.

Notre corps a besoin de manger pour pouvoir fonctionner correctement. Et la psychologie joue un rapport direct avec notre rapport avec la nourriture.

Quand nous mangeons, nous rendons service à notre corps et c’est pour cela que notre cerveau a été programmé pour nous éviter d’avoir faim pas l’inverse.

3) Les régimes: une grande invention marketing.

Le mot régime devrait même être à bannir car il s’agit de rééquilibrage alimentaire et sur le long terme.

Rien n’est vraiment à bannir si vous n’avez pas de problèmes de santé, il s’agit juste de trouver le moyen de vous faire plaisir tout en ayant votre dose de légumes, de protéines…. C’est pour cela que des professionnels de la santé existent. En tenant compte de vos intolérances, allergies, éthiques….

Les régimes sont donc une invention marketing pour vous vendre des produits cosmétiques, parapharmaceutiques, alimentaires light, des magazines féminins…

Et même si certains sont sans doute efficaces, sur le long terme, ils sont souvent nocifs et vont jouer avec votre corps à l’effet yoyo: une fois le régime arrêté, vous vous retrouvez à reprendre le poids de départ.

4) Le poids: une obsession malsaine.

Il existe l’IMC qui est un indicateur de masse corporelle. C’est un outil, un indicateur mais qui ne prend pas en compte: le poids de vos os, votre masse masculaire… Car oui, le chiffre sur votre balance ne va pas être suffisant pour parler de votre état de santé.

J’ai oublié des éléments mais d’autres facteurs vont jouer un rôle dans votre poids: l’hérédité par exemple (à vérifier si je ne dis pas de bêtises).

Bref, votre poids ne dit pas qui vous êtes ni votre taille de vêtements ni même votre miroir. Chaque personne est faite différemment.

Notre société développe en plus de la grossophobie, c’est à dire qu’on va ridiculiser quelqu’un qui est obèse ou en surpoids comme s’il n’avait pas le droit d’être ce qu’il est et qu’il en est responsable.

Plutôt que se concentrer sur le poids, nos sociétés occidentales devraient plutôt revoir la question de l’alimentation notamment dans l’industrie agroalimentaire qui nous nourrit en grande majorité mais produit en masse des produits au contenu médiocre, avec des additifs pour réduire les coûts.

A nous aussi en tant que consommateur, de boycotter certaines marques ou à les inciter à produire mieux et moins, voire même à acheter mieux, en ayant un budget alimentaire un peu plus important.

Lire la suite

Publicités

Routine anti-stress

Coucou à tous!

Comme promis, je vous écris une petite routine anti-stress que je me suis crée. C’est une routine à appliquer avant un rendez-vous stressant ou une situation stressante. Peu importe l’ordre et si vous faitez tout ou pas, ce sont vraiment des pistes ou astuces.

Avant tout il faut savoir qu’ayant été sujette à des crises d’angoisse et ayant pris des médicaments de type anti-dépresseur pour lutter contre, je comprends totalement à quel point ce n’est pas évident à vivre. Ce n’est donc pas une solution miracle.

 

1) Préambule:

Quand on est quelqu’un d’anxieux, d’extrêmement stressé et sensible, il y a deux choses à se dire:

a)La sensibilité est une bonne chose. Notre société essaie de profondément de nous rendre insensible et « forts » tels des machines performantes. Or la sensibilité fait partie intégrante de notre humanité, c’est parce qu’on la ressent que la société peut évoluer dans un sens plus positif pour tous. Les personnes sensibles peuvent s’en servir pour être créatif, militant.

b) Ce n’est pas votre faute. Etre en souffrance parce qu’on est dans une situation précaire ou dans ce qui ne nous convient pas, avec un entourage qui ne nous correspond pas, c’est normal. Et c’est en travaillant avec cette souffrance, en l’écoutant que vous arrivez à aller vers votre bonheur.

 

2) La routine en elle-même:

Au niveau « médical », je me dirige plutôt vers l’euphytose (2 gélules maximum) et vers des anti-nauséux si j’en ressens le besoin (à prendre selon les indications de votre médecin ou pharmacien).

Lire la suite

Prendre soin de soi partie 2

Je suis confrontée comme beaucoup de monde à la tristesse, à la souffrance, à la fatigue et à la fragilité psychologique.

1) Les angoisses

Je fais partie des personnes qui font des crises d’angoisse. Et plus je lis et regarde des vidéos, plus je me rends compte que nous sommes nombreux à en souffrir.Il n’y a pas de solutions miracles et elles sont en général plutôt personnelles (certains prennent anti-dépresseur et anxiolitiques, d’autres font du yoga, méditation, cohérence cardiaque, d’autres se soignent aux huiles essentielles…). Je suis du genre à essayer toutes les méthodes mais je vous recommande un suivi médical si vous souhaitez prendre des médicaments. Enjoy Phoenix a fait une super vidéo sur le sujet.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’avoir peur c’est normal, que le quotidien n’est pas évident et qu’il n’est pas facile d’avoir confiance en soi. Une phrase à se répéter à tous les jours s’il le faut. Le plus important est de trouver sa méthode pour avancer.

2) Les personnes toxiques.

Psychologies magazine a fait un article qui explique l’augmentation des enfants rois qui sont des personnes incapables de se remettre en question et n’arrivant pas à être empathiques.

Mais il en existe d’autres, les pervers narcissiques, les manipulateurs narcissiques etc….

Le but n’est pas de poser des étiquettes sur les gens, en tant qu’humain, nous sommes tous névrosés et confrontés à nos propres travers.

Mais de faire en sorte d’avoir son entourage des personnes qui nous respectent et qui sachent nous comprendre etc…

Ne vous laissez jamais faire par ce genre de personnes. Soit vous leur parlez soit vous les laissez tomber (si le cadre de vos relations vous le permet).

Nous méritons tous d’être aimés et respectés pour ce que nous sommes.

 

Lire la suite