Brigitte Bardot et son look dans « Don Juan 73 »

A l’heure où je vous écris ce 199e article, je suis en train de revoir pour la 4e fois le film « Don Juan 73 ou si Don Juan était une femme ».

Ce film, malheureusement, n’est pas de bonne qualité. Malgré tout, il fait parti de mes films de chevet/fétiches.

Brigitte Bardot Don Juan 73 2
La tenue d’hiver parfaite pour l’île nordique: le col roulé beige, le jean et les bottes marrons.
Brigitte Bardot Don Juan 73 3
Le chapeau blanc fleuri accompagné de la robe blanche longue. « Le flower power ».

Brigitte Bardot Don Juan 73 4

Brigitte Bardot Don Juan 73 7
Le look total noir tailleur pantalon.
Brigitte Bardot Don Juan 73 8
Autre look « flower power »: le ras de cou doré, la ceinture dorée ainsi que l’ensemble orange.


Brigitte Bardot Don Juan 73 5 Brigitte Bardot Don Juan 73 6

Pourquoi? Parce que Bardot, Vadim et Don Juan.

En effet, Bardot est moi pour l’incarnation de « la femme ». Bardot incarne le genre de femme qui assume ses désirs et ses plaisirs.

Roger Vadim a crée son mythe dans « Et dieu créa la femme » et a une filmographie dont le thème principal est également celui du désir.

L’histoire d’une séductrice qui conquiert comme un homme et est une femme fatale ne pouvait que m’intéresser.

Si vous cherchez le film sur Google, vous tomberez surtout sur des images de la scène entre Bardot et Birkin. Mais j’avoue que ce n’est pas ce qui m’a le plus marqué.

J’adore la mode, le cinéma et mon obsession quand je regarde un film est de regarder les vêtements qui sont portés.

Dans ce film, on est dans la pure mode des années 70: des robes longues, des robes à fleurs, de la couleur et des motifs hippies, des pantalons pattes d’éléphants….

Et l’on sait que c’est une actrice qui peut tout porter: de la mode des années 50 à celle de la fin des années 70, particulièrement quand elle tournait des films mais pas seulement. Bardot a eu aussi une vie mondaine et fêtarde dans laquelle elle a également sorti ses plus beaux atours que ce soit chez elle à St Tropez ou en voyage.

Pour moi, la femme libre qu’elle est et ce look des années 70 ont grandement influencé la mode jusqu’à nos jours.

Quand Bardot portait des pantalons dans les années 50-60, c’était étrange et libérateur pour une femme de porter un pantalon.

Aujourd’hui c’est la norme. Bien que les jupes et robes ne soient jamais complètement sortis de nos gardes robes.

Voilà comment s’achève mon premier article mélangeant mode et histoire du cinéma, tel « Un certain cinéma » et « Blair 1789« . (Peut-être en ferai-je d’autres?) Ou encore « Café mode ».

Bon, je reconnais, j’apporte peu d’éléments historiques.

Mais le mythe de Brigitte Bardot me semble tellement présent encore de nos jours.

Don Juan 73 Brigitte Bardot
Autre tenue du froid qu’on pourrait porter encore aujourd’hui: le gilet polaire, le haut imprimé bleu et le jean.
Brigitte Bardot Don Juan 73
La jolie robe rose longue avec un motif « hippie » qui lui donne un côté princesse.
Brigitte Bardot Don Juan 73 9
La robe combinaison blanche.
Brigitte Bardot Don Juan 73 12
La petite robe noire.
Brigitte Bardot Don Juan 73 13
Une robe longue bleue.
Brigitte Bardot Don Juan 73 10
La chemise de nuit qui ressemble à une robe.

Brigitte Bardot Don Juan 73 11

Petit point: la grande majorité des images viennent de ce blog https://luxhedera.wordpress.com/2012/09/03/don-juan-73if-don-juan-were-a-woman-1973/ que je viens de découvrir et qui a l’air sympa .

J’espère que cet article vous aura plu. Je vous mets également le lien vers un article tumblr comprenant ma playlist motivation pour faire de l’exercice.

N’oubliez pas de commenter cet article, de l’aimer, le partager, et de me faire partager vos découvertes culturelles et beauté.

Mon dernier article est ici (à voir absolument). 

 Mon profil betaséries, livraddict, facebook,hellocoton,tumblr, tumblr beauté, we heart it, le blog de maedhros 909.

Publicités

Instant cinéma: en dvd (2)

7 films que je vais vous chroniquer dans cet article:

les-rivieres-pourpres

Les rivières pourpres de Mathieu Kassovitz

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce film et son casting excellent. On sent bien que c’est tiré d’un polar.

Le film est trop court à mon goût, c’est pour cela que je pense que j’aimerai plus le livre.

Pour vous résumer, c’est un long-métrage que j’ai aimé mais un peu frustrant à mon goût (je pense que j’aurai aimé plus de développement).

hocus pocus

Hocus Pocus de Kenny Ortega

Film régressif n°1. Le film pour enfants typique des années 90 avec des enfants héros et des sorcières plus drôles qu’horrifiques.

Mais c’est ce qui en fait le charme. Un tel point que c’est un mini coup de coeur.

constantine

Constantine de Francis Lawrence

Un univers très intéressant. Cette fois-ci on perçoit bien que c’est une adaptation de comics.

Je suis plutôt resté extérieure à ce film bien que le sujet m’ait vraiment interpellé.

oliver et compagnie

Oliver et compagnie (Disney)

Film régressif n°2. Un Disney bouclé en une heure vingt à consonance sociale sans qu’il se passe grand-chose.

Mais c’est ce qui m’a plu plus bien sûr les superbes chansons.

Gremlins 2

Gremlins 2 de Joe Dante

Une digne suite du précédent film avec cette critique du monde du travail, des travers de la modernité qui est très bien traité.

Celui-ci monte d’un cran dans l’absurde et la parodie, ce qui est vraiment appréciable.

Je me suis quand même dit qu’heureusement qu’il n’y ait pas eu de trois car le développement autour des Gremlins méchants est répétitif.

indiana jones

Indiana Jones et Les aventuriers de l’arche perdue de Steven Spielberg

Un film d’aventures très divertissant mais qui m’a laissé sur ma faim.

Il se joue plutôt bien des clichés et j’ai beaucoup aimé la fin.

Lire la suite de « Instant cinéma: en dvd (2) »

Article 20 000 vues : mes films de chevet

A l’occasion de mes 20 000 vues, je vous donne la longue liste de mes films dvds de chevet, pour le meilleur et pour le pire:

(Merci beaucoup toutes vos vues, vos visites, échanges et commentaires!)

A) Films de chevet:

Trois places pour le 26

1)Trois places pour le 26 de Jacques Demy.

2)La blonde explosive de Frank Tashklin.

3)Don Juan 73 de Roger Vadim.

4)Beautés empoisonnées de David Mirkin.

niagara

5)Spécial Marilyn Monroe: Niagara d’Henri Hattaway, Les hommes préfèrent les blondes d’Howard Hawks, Comment épouser un millionnaire de Jean Negulesco, La joyeuse parade de Walter Lang, Sept ans de réflexion de Billy Wilder, Certains l’aiment chaud de Billy Wilder et Le milliardaire de George Cukor.

6)Spécial Audrey Hepburn: Sabrina de Billy Wilder, Drôle de frimousse de Stanley Donen, Ariane de Billy Wilder, Diamants sur canapé de Blake Edwards, Voyage à deux et Charade de Stanley Donen.

7)Spécial Tim Burton: Beetlejuice , Les noces funèbres, Edward aux mains d’argent, Ed Wood, Mars Attacks, Big Fish, Sweeney Todd, Charlie et la chocolaterie, Batman, Batman le défi, Sleepy Hollow.

8)Embrasse moi idiot de Billy Wilder.

9)Une vieille maîtresse de Catherine Breillat.

Etreintes brisées

10)Etreintes brisées de Pedro Almodovar.

11)Tamara Drewe de Stephen Frears.

12)Spécial Sofia Coppola: Marie Antoinette, Virgin suicides.

13)La fille coupée en deux de Claude Chabrol.

14)Spécial comédies musicales classiques: Les girls de George Cukor, Beau-fixe sur New-York de Stanley Donen, Le pirate de Vincente Minnelli.

Gatsby_le_Magnifique

15)Gatsby le magnifique de Baz Luhrmann.

16)Mary Reilly de Stephen Frears.

17)Spécial « blondes »: Voulez-vous danser avec moi? de Michel Boisrond, La blonde et moi de Frank Tashlin, Barbarella de Roger Vadim.

18)Bad teacher de Jake Kasdan.

19)Grease de Kandall Reiser, Dirty dancing d’Emile Ardolino.

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain

20)Spécial films français: Le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, Jeux d’enfants de Yann Samuell et Hors de prix de Pierre Salvadori.

Lire la suite de « Article 20 000 vues : mes films de chevet »