La fin de l’été=morosité?

Nous sommes aujourd’hui dimanche et en plus, la veille de rentrée/reprise, quoi de plus déprimant, n’est-ce pas? 

L’objet de cet article est de lutter contre cette morosité ambiante que l’on ressent parfois.

L’été est synonyme de lumière, vacances, il est donc normal que ce soit une saison que l’on aime car elle est synonyme de légèreté.

Pour moi l’été peut être perpétuel:

-si l’on regarde ses souvenirs de vacances quelque soit l’année, si l’on se visionne des films qui nous rappelle les meilleurs moments de notre vie, on peut revivre cet état d’esprit proche de l’été, et pourquoi pas, mettre une tenue d’été, un cocktail, un livre et se prélasser sur son canapé, hein franchement? Bien sûr, en hiver, c’est plus dur de faire cela (car il fait froid) mais c’est possible.

Je vous dis ça car l’exotisme d’Hawaï ou des îles permet avec sa musique, ses chemises de se mettre dans l’ambiance. Et il me semble important de se permettre ce genre de distraction si l’on en a besoin. L’imaginaire humain est là pour ça.

 

-Le hygge danois version été ou hiver. Voir ses proches, prendre soin de soi, se reposer, méditer et regarder le paysage? On a l’impression avec notre société que cela est impossible.

Pourquoi ne pas instaurer le plus possible ce genre de moments? Ralentir un peu.

 

-La légèreté est un besoin que l’on ressent. Alors, on a souvent tendance à vouloir se vider la tête.

Cela passe par le rire, une distraction qui vous fait rire, des discussions légères autour d’un bon repas, un moment dans un bar/café.

Lire la suite de « La fin de l’été=morosité? »

Publicités

Article en collaboration avec M elle Sweetness (2): Ce que j’aime

Je vais donc, à contrario de l’article précédent, parler de 5 choses que j’aime:

Cliquer sur l’image pour aller sur son blog.

(1): Manger, dormir. Le repas est un véritable plaisir pour moi que ce soit avec mon amoureux, des amis, j’aime partager un repas, l’étape de la préparation aussi. J’adore prendre le temps, profiter pour goûter des choses, discuter de différents sujets. Dormir avec mon amoureux, faire une sieste est un vrai bon moyen pour moi d’oublier les soucis et d’apprécier une certaine sérénité.

(2) Les mots. Je passerai mon temps à parler de tout et de rien, ainsi qu’écrire tout ce que j’ai en tête. Je vous parle même pas de la littérature ou des dialogues d’un film ou d’une série. Je peux les savourer.

(3) La danse. J’aime les comédies musicales, c’est un fait: si je m’écoutais, la vie serait comme « Les demoiselles de Rochefort » ou « Peau d’âne » ou encore toutes les comédies musicales avec « Gene Kelly ». Danser, bouger son corps, se laisser aller à la musique, c’est la vie. Il n’y a rien de plus  beau qu’une chorégraphie à mes yeux.

(4) Rire. Rire jusqu’à en avoir mal à ventre, il n’y a rien de mieux. Au détour d’une conversation, devant un film ou spectacle comique.

Lire la suite de « Article en collaboration avec M elle Sweetness (2): Ce que j’aime »

La recherche encore et toujours de bien-être

Une de mes obsessions du moment : être heureuse.

Cela paraît difficile parce que nous sommes tous confrontés à de bonnes et mauvaises périodes dans la vie.

  1. Ce qui me paraît vraiment important: ma vie privée.

Mon amoureux, mes proches sont le coeur de ma vie. Chaque instant passé avec eux me régénère. Je garde mes ambitions professionnelles de côté pour l’instant et je verrai ensuite.

 

2. La méditation par les mots:

J’aime les livres, tout le monde le sait sur ce blog. L’écrit par les livres (papier ou numérique), les chansons me font un peu l’effet d’un recueillement. J’y cherche une forme de vérité, d’apaisement et me permettent de prendre du recul par rapport aux évènements.

 

3. Mon intérieur:

Je ne suis pas une fan de ménage et de rangement mais le fait de changer la décoration, faire le tri dans mes affaires … J’ai l’impression de mieux respirer.

 

4. La prise de conscience:

Je ne serai jamais parfaite ni physiquement ni en terme de personnalité mais j’essaie toujours de m’améliorer et de faire ce qui est bon pour moi.

Je regarde de moins en moins le passé, je me concentre sur le présent et j’entrevois le futur.

Lire la suite de « La recherche encore et toujours de bien-être »

Un long bilan de l’année 2015

C’est parti!

A quelques exceptions, les images viennent de mon tumblr.

Beauté:

Souvenirs, souvenirs
Souvenirs, souvenirs

Plus d’infos sur les liens ci-dessous:

*,*,*,*,*,*,*

J’ai décidé de mettre des notes sur les marques que j’ai testé:

citation

Deborah (1 vernis testé): 4 étoiles sur 4.

Réserve naturelle: 3 étoiles sur 4.

Dior (lait parfumé): 4 étoiles sur 4.

Lancôme (lait parfumé): 4 étoiles sur 4.

Mango (lait parfumé): 3,5 étoiles sur 4.

Le Petit marseillais (shampooing): 4 étoiles sur 4.

Décléor (lait pour le corps): 3,5 étoiles sur 4.

Mixa (crème pour les mains): 4 étoiles sur 4.

Rimmel (vernis, bb crème, rouge à lèvres, une de mes marques fétiches): 4 étoiles sur 4.

Séphora (rouge à lèvres, gel douche, lait pour le corps): 4 étoiles sur 4.

Miss Cole (lait pour le corps): 3 étoiles sur 4.

Yves Rocher (parfum, lait pour le corps, gel douche…..): 3 étoiles sur 4.

Monop Make up: 3 étoiles sur 4.

Garnier (BB Crème): 3 étoiles sur 4.

 

Style de vie:

frankenweenie

Je n’ai pas tout cité mais je vous recommande d’aller sur mon tumblr beauté et d’aller vers ces autres articles:

*,*,*,*,*, *

Lecture:

Bon:

citation 2

Les morsures de l’ombre (1)

Journal d’Henriette tomes 1 et 3 (2)

Mort aux femmes nues (3)

Les liaisons dangereuses (4)

Lire la suite de « Un long bilan de l’année 2015 »

Dans l’univers de: les saisons 6 et 7 de Doctor Who et la série Dix pour cent

Les saisons 6 et 7 de « Doctor Who« :

the day of the doctor gif

C’est mon amoureux qui m’a fait découvrir cette série et je dois avouer que plus je la regarde, plus je l’apprécie.

La saison 6 n’est pas sans défauts et la saison 7 a fait introduire un personnage que j’aime beaucoup: Clara Oswald.

Attention aux spoilers!

doctor who saison 6

La saison 6 de Doctor Who permet non seulement de faire devenir le couple Amy/Rory  , compagnons (ce qui avait déjà commencé avec la saison 5) mais aussi de lier ce couple au personnage du docteur puisque River Song, la femme du Docteur est la fille du couple. Et River Song a été élevée pour détruire notre héros, ce qui fut bien le contraire.

On pourrait dire que les intrigues ont été bien compliquées pour pas grand-chose en fait. Mais ce que je retiens surtout à partir de la mi-saison de cette série, c’est le plaisir qu’on a à voir Matt Smith jouer, il s’éclate et cela se voit. C’est également le cas pour l’actrice de River Song, personnage très frais et amusant bien que profond.

Je trouve également qu’en terme de visuel, la série s’améliore de plus en plus et même si on part dans tous les sens parfois en terme d’histoires, cela m’a paru vraiment « fun », léger voire essentiel vu que la saison 7 est bien plus sombre.

doctor who saison 7

Les pauvres Amy et Rory connaissent une fin disons pas très agréable et le Docteur allant se régénérer, il est confronté à sa propre mort.

Le personnage de Clara, qui est, sous son apparence fragile, une jeune femme intelligente qui a sauvé le docteur quelque soit son apparence.

D’ailleurs les compagnes féminines du Docteur, je les trouve de plus en plus « fortes » au fur et à mesure des saisons.

Le mystère autour de l’identité de cette dernière donne envie au docteur de reprendre une compagne et de continuer, terminer son voyage.

J’ai adoré revoir l’épisode des 50 ans et David Tennant bien sûr, le fait de parler de Gallifrey et de son histoire m’a beaucoup intéressé.

Les compagnons du docteur (un couple de femmes dont une extraterrestre plus un autre alien) ont aussi leur importance dans cette saison et sont très sympathiques.

Quant au dernier épisode, je l’ai trouvé très émouvant puisqu’il cherche à fuir sa fin dans un village de Noël.

Bref, une saison 6 fun et légère bien que parfois complexe et une saison 7 toute en origines, fraîcheur par Clara.

J’aurai adoré voir Clara et le Docteur vivre une romance mais bon, c’est mon côté fleur bleue.

Je vous recommande donc, plus que jamais de regarder cette série.

Lire la suite de « Dans l’univers de: les saisons 6 et 7 de Doctor Who et la série Dix pour cent »

Instant cinéma: en salles (1)

Trois films pour cet article, je verrai peut-être d’autres films prochainement que je mettrai dans le prochain article cinéma.

C’est parti!

(Attention au spoilers!)

absolutely anything

Absolutely Anything de Terry Jones

J’ai plutôt passé un bon moment devant cette comédie. Si le scénario m’a fait penser à « Bruce Tout puissant », les acteurs, les extraterrestres et les dialogues font l’originalité et la qualité du film.

Le film est un peu court cela dit.

Avec ce temps morose et l’hiver approchant, je peux vous conseiller ce film que j’ai vu en salles fin août.

prémonitions

Prémonitions d’Alfonso Poyart

J’ai bien ce film, les acteurs, l’histoire, le thème: la valeur de la vie. Faut-il vivre même si on souffre ou la faire cesser si on sait qu’elle va être pleine de souffrances?

Bien sûr il n’est pas sans défauts et le personnage du médium résolvant des enquêtes n’est pas original. Je n’ai pas non plus trouvé la prestation de Colin Farrell particulièrement bonne dans ce rôle.

Mais n’ayant pas assez vu de polars au cinéma, j’ai vraiment bien apprécié ce film.

marguerite

Marguerite de Xavier Giannoli

Un film dont l’histoire se déroule pendant les années 20 avec Catherine Frot?

Il fallait que je le voie. Et j’ai bien aimé aussi!

Les acteurs sont géniaux, le contexte des années 20 autour assez réussi et l’histoire nous prend, on a envie de savoir la suite. La fin n’est pas forcément appréciée par tout le monde.

On peut trouver les personnages autour détestables de ne pas lui dire qu’elle chante faux, le film est assez long également.

Vous le savez, plus c’est français, intello etc… et plus j’aime alors (je plaisante)….

Lire la suite de « Instant cinéma: en salles (1) »