Femmes de George Cukor

Cet article est sponsorisé par Panasonic, qui vous propose de regarder vos films et séries préférés par son fameux  système de home cinéma Panasonic.

1. Introduction

  • Je suis une fan du cinéma classique mondial. Le noir et blanc pour moi donne un vrai charme à l’image et j’aime également beaucoup le technicolor d’époque.

Et c’est bien sûr une raison de plus pour voir de belles images via le système de home cinema Panasonic, tranquillement installée sur son canapé, un thé à la main.

  • Cependant avec le temps, je suis devenue de plus en plus critique vis à vis du cinéma en général.
  • Et parallèlement, j’avais beaucoup entendu parler de ce film puisque le casting est exclusivement féminin et parle du genre féminin évidemment.

  • En voici le résumé:

« Mary Haines est l’épouse exemplaire d’un homme d’affaires Stephen Haines et mère d’une petite fille. Elle est entourée d’amies plutôt cancanières, spécialement Sylvia Fowler qui sait quelque chose que Mary ignore. Stephen a une liaison avec Crystal Allen, une vendeuse arriviste. Grâce « aux bons soins » de Sylvia, Mary découvre la vérité. Après une forte confrontation avec Crystal, et poussée par Sylvia, Mary part à Reno pour y obtenir rapidement le divorce. Peu après, Stephen épouse Crystal et Mary comprend, mais trop tard, que par fierté elle a divorcé trop rapidement. Découvrant peu de temps après que Crystal trompe déjà Stephen, elle décide de partir reconquérir son mari, « armée » de griffes acérées passées au vernis à ongles « Rouge Jungle ». »

Lire la suite

Publicités

Encore des petits plaisirs

Je me rends compte à quel point je suis chanceuse de vivre dans une grande ville comme Lyon mais aussi d’être influenceuse.

Pourquoi? Parce que je peux découvrir et profiter de plein de choses.

1. Marine Coppens et Steven Mong

Ma préférée

J’ai rencontré Marine à une réunion du collectif FRAAK et j’aime énormément sa démarche.

Son but est de mettre en avant des artistes et de montrer à quel point l’art fait parti de notre quotidien.

Je vous laisse le lien de son site (ici) et de son compte Instagram (ici).

Et c’est aussi grâce à L’épictural, qui est une épicerie bar proposant une exposition d’un artiste par mois que j’ai pu voir le vernissage de Steven Mong.

Ce dernier (voici son lien Insta ici) nous propose de voir les serres du parc de la tête d’Or avec poésie et couleur. 

Clairement, j’ai adoré non seulement les photographies très belles et artistiques mais aussi la simplicité et la gentilesse de celui-ci. Les conversations sur son travail étaient vraiment passionnantes.

Je vous incite donc à suivre Marine et Steven Mong via les liens de cet article. A savoir que Marine est l’agent artistique de Steven Mong et que l’exposition des oeuvres de ce dernier est à l’Epictural jusqu’au 15 décembre. A voir donc!

Lire la suite

Retrouver sa dignité

Cet article est la suite de mon précédent appelé Le rôle de victime dont le lien est ici.

1. La définition de la dignité

Tout d’abord, je vais vous donner deux définitions que j’ai trouvé sur le site du Larousse:

  • « Respect que mérite quelqu’un ou quelque chose : Ces sévices sont une atteinte à la dignité d’un être humain.
  • Attitude empreinte de réserve, de gravité, inspirée par la noblesse des sentiments ou par le désir de respectabilité ; sentiment que quelqu’un a de sa valeur : Refuser par dignité de répondre à des insultes par des insultes. »

 

2. La dignité, une valeur en voie de disparition?

Je vais parler comme une vieille conne mais aujourd’hui, la qualité est une valeur qui est en train d’être redorée, surtout au niveau professionnel.

Cependant, on a tendance à penser que la fin justifie les moyens même si cela signifie se faire du mal pour obtenir quelque chose.

Bien sûr, nous n’avons pas le choix parfois .

Cependant au vu de notre époque, de l’humain qui va être remplacé par de plus en plus de robots , nous devons revenir à la dignité et la qualité.

Lire la suite

Rosemary’s baby d’Ira Levin

Ah y est, je viens de terminer ma deuxième lecture d’automne.

Et je vais vous donner mon avis.

 

1. Résumé

Guy et Rosemary, qui viennent d’emménager dans un immeuble bourgeois de l’Upper West Side new-yorkais, se lient rapidement d’amitié avec leurs voisins. Ces derniers sont charmants, attentifs aux moindres besoins de Rosemary, surtout depuis qu’ils ont appris qu’elle attendait un bébé, et rien ne devrait ternir la douce euphorie des nouveaux arrivants. Pourtant, peu à peu, le trouble gagne le jeune couple : ces regards bizarres et ces rêves malsains qui hantent les nuits de Rosemary sont-ils normaux ? L’atmosphère s’épaissit, le mystère devient angoissant…
Vendu à cinq millions d’exemplaires dans le monde, salué par la critique, adapté au cinéma par Roman Polanski avec le succès que l’on sait, Rosemary’s Baby a laissé une empreinte indélébile sur l’histoire de la littérature américaine et sur l’esprit de ses lecteurs. Un chef-d’oeuvre du genre.

Mon exemplaire vient de la collection Pavillon Poches de Robert Laffont. Il fait 360 pages.

Lire la suite

Moments marquants: partie 2/2

Il est difficile pour moi de vous partager en un seul article, tout ce qui marque mon quotidien.

Je vous invite vraiment si ce n’est pas déjà le cas, à me suivre sur Instagram.  Le lien de mon compte est ici. Vous aurez toute mon actualité.

1- Professionnel

Comme le savez déjà (ou non), j’essaie de me lancer en tant que community manager freelance. Voici à nouveau d’ailleurs, le lien de mon blog professionnel ici.

Pour me constituer un réseau, j’ai eu l’occasion d’assister à 3 apéros réseaux.

L’apéro content organisé par Verbz Communication qui se composait d’une conférence sur le thème des influenceurs ( ce qu’il faut faire ou ne pas faire) puis d’une discussion autour d’un buffet.

C’était vraiment très instructif et sympa!

Un apéro entrepreneurs au Café Patchwork. 

Contrairement au précédent dédié aux métiers du numérique, celui-ci rassemblait des entrepreneurs de tous secteurs professionnels.

Et l’ambiance était vraiment à la solidarité! On a pu parler de nos projets professionnels  sans crainte ni gêne et s’échanger des conseils!

-La réunion mensuelle du F.R.A.A.K., le collectif des femmes travaillant dans la culture et l’art en Rhône Alpes.

Ce fut vraiment l’occasion de connaître  encore plus de parcours de femmes différentes et de se motiver chacune à avancer. Vous pouvez avoir un aperçu de l’ambiance via cette vidéo ci-dessus.

Lire la suite

L’étrange cas du Dr Jekyll et de de M. Hyde de Robert Louis Stevenson (LC)

J’ai eu le plaisir de lire dans le cadre de mes lectures commune d’automne, la nouvelle « L’étrange cas de Dr Jekyll et de M. Hyde » de Robert Louis Stevenson.

Vous pouvez retrouver l’avis de ma copinaute « Ma lecturothèque » sur l’ouvrage ici.

  1. Résumé:

Intrigué par le testament de son ami Jekyll qui lègue tous ses biens à un certain Mr Hyde, le notaire Utterson cherche à rencontrer le légataire. Troublé par l’inquiétante apparence du personnage, dont il apprend qu’il a foulé aux pieds, dans la rue, le corps d’une fillette, Utterson interroge le Dr Jekyll qui se mure dans le silence. Mais la perplexité du notaire s’accroît lorsqu’il apprend que, pour assassiner un gentleman, Hyde s’est servi de la propre canne du Dr Jekyll. Il décide alors de poursuivre son enquête…Lorsqu’il publie cette nouvelle en 1886, Stevenson rencontre un succès immédiat. C’est qu’ici, aussi bien que dans ses autres récits, s’invente un nouveau fantastique où le double est souvent le diable et qui n’écarte pas la dimension morale.

Mon exemplaire vient des Editions Livre de Poche. Il fait 286 pages avec les autres nouvelles que je me suis laissée pour plus tard.

Lire la suite

Moments marquants (Partie 1/2)

ça fait un petit moment que je ne vous ai pas fait un tel article.

Il sera en deux parties car il risque d’être très long!

C’est parti !

2 Evènements artistiques exceptionnels:

  • Festival Lumière : Séance de Délicatessen avec Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro, Dominique Pinon puis exposition au Musée des Miniatures et du cinéma sur Jeunet-Carot:

Quel plaisir ce fut de revoir le premier film  de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro présenté par les réalisateurs ainsi que  l’acteur Dominique Pinon et en version restaurée! Je vous invite à aller sur mon profil Instagram en story pour voir la vidéo que j’ai prise.

 

Et cela tombait bien puisque le Musée des Miniatures propose jusqu’en mai une exposition sur l’oeuvre cinématographique des deux réalisateurs. Très complète d’ailleurs dont j’ai pris quelques photos.

Lire la suite

Le rôle de victime

Plus j’avance dans ma thérapie, plus je prends conscience à quel point j’ai endossé le rôle de victime sans même m’en rendre compte.

Et ce n’est pas un jugement de valeur, nous nous retrouvons souvent dans ce rôle de victime, sauveur ou bourreau.

Et il est fort probable que ces 3 rôles soient loin de nous convenir.

1-Prise de conscience

Prendre du recul grâce à une thérapie notamment permet de voir comment nous avons mis en oeuvre notre stratégie de protection face au monde extérieur et à ses difficultés.

2-Progression

A partir du moment où cette prise de conscience est enclenchée, nous allons petit à petit nous observer , apprendre à nous connaître, et nous regarder agir.

3-Action

Et bien sûr, à terme, commencer à faire autrement, à notre rythme.

Lire la suite

Le Body Book (Cameron Diaz avec la collaboration Sandra Bark)

ça fait à peu près un mois que je lis ce livre.

Il est temps de vous donner mon avis.

  1. Résumé

Plus que des conseils, Cameron Diaz partage son credo :
connaître la vérité  sur son corps nous donne un vrai pouvoir sur nos vies.

Avec cet ouvrage, vous pourrez :
• vous initier à la nutrition et apprendre à vous nourrir de choses délicieuses et saines ;
• en apprendre plus sur le fitness et l’énergie de votre corps ;
• être à l’écoute de votre mental, pour mieux vous connaître et trouver votre discipline intérieure.

Parce que nutrition, forme, et conscience de soi ne sont pas seulement des mots?: ce sont des outils.

Mon exemplaire vient des éditions Poche Marabout et fait 320 pages.

Lire la suite

Et si on arrêtait….

Les mots et pensées sont aussi destructeurs que les coups, nous allons voir à quel point ….

1-Et si on arrêtait de se comparer aux autres

Par ce genre de pensées, on s’empêche de faire des choses.

Ce n’est pas un vrai indicateur que la vie des autres, on peut s’en inspirer, suivre certains conseils mais nous ne sommes pas les autres, nous sommes nous-mêmes dans toute notre individualité.

 

2-Et si on arrêtait de juger

Difficile quand on est humain de ne pas proférer des jugements à l’encontre d’autrui.

Mais au final, on ne connaît pas l’intimité et les problématiques de tout un chacun.

On peut essayer d’aider, être scandalisé par des actes mais cela s’arrête là, nous sommes tous maîtres de notre destin.

 

3-Laisser notre bonheur dépendre de l’extérieur

Souvent on attend un certain résultat, un certain niveau ou évènement pour être bien.

Et on attend de s’autoriser ou que d’autres personnes nous autorisent d’être heureux.

Notre bonheur commence ici et maintenant.  Après on peut se battre pour atteindre des objectifs mais c’est le chemin qui fera notre bonheur, par l’objectif en soi.

Lire la suite