Les valeurs que j’ai envie de défendre avec ce blog

La question des valeurs est quelque chose qui me paraît important, à titre personnel notamment.

 

1-Les valeurs liées à la culture:

L’ouverture d’esprit.  Etre curieux, aller au-delà de se l’on connaît sont des notions essentielles me concernant. Cela sous-entend aussi aller au-delà de ses préjugés.

Etre passionné.  Quelque soit votre centre d’intérêt, la passion vous aidera à vivre et à sublimer votre existence.

2-Les valeurs liées au bien-être:

La bienveillance. Etre à l’écoute de l’autre, ne pas le juger, est un objectif à atteindre je pense pour pouvoir vivre ensemble.

-Faire de son mieux. Quand on sait qu’on fait ce qui nous convient et ce en quoi l’on croit, on ne peut qu’être fier de soi.

La joie. Avoir des moments de fulgurance, de vouloir transmettre du positif.

 

3-Autres:

Le beau et le bon. Je reste admirative du beau artistique et esthétique et du souhait de faire quelque chose de bien, d’utile, de marquant.

Et vous, quelles sont vos valeurs?

 

N’hésitez pas à aimer, partager, commenter cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram, Linked In 

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909ma communauté Facebookla blogosphère lyonnaise.

 

Publicités

Vivre

Un de mes films préférés, « Deux têtes folles », a une réplique qui me reste en tête: « Je suis venue à Paris avec l’intention de vivre » (VF je précise).

 

Ces derniers mois, ça a été tout à fait mon état d’esprit, je me suis énormément amusée, parfois au détriment de mon argent parce que j’en avais besoin.

 

Vivre, ça signifie, connaître ce qui vous fait du bien

J’ai pris conscience avec la dépression , qu’être heureux signifie rechercher ce qui nous apporte du bien-être.

Peu importe ce qui vous l’apporte, l’essentiel est de le faire.

 

Sortir de la routine

Pizza maison

Cherry Pie de Twin Peaks

Cours de cuisine qu’on nous a offert à l’atelier des sens

 

Ce qui peut être difficile, malaisant quand on recherche un emploi, c’est ce vide, cette routine qui s’installe.

C’est pourquoi j’ai commencé à apprendre à cuisiner par exemple.

La zone de confort peut devenir étouffante, ce qui n’aide pas au niveau des crises d’angoisse.

Le fait de sortir permet aussi de rester en contact avec l’autre, de ne pas s’isoler.

La routine peut s’installer dans n’importe quelle situation, je précise.

J’ai aussi commencé à prendre plaisir à m’occuper de ma lessive, vaisselle….

Lire la suite

Photos au parc de la tête d’or

Coucou à tous! ça fait un moment que je ne vous ai pas fait un article look.

J’ai profité d’être dans le cadre idéal: le parc de la tête d’or qui a la particularité d’être sublime au printemps et en été, pour les faire.

Je ne suis pas très nature de base pour être honnête avec vous, les animaux, les fleurs ne sont pas ma tasse de thé. 

Mais en fait, je me rends compte à quel point le fait d’être dehors dans un cadre où l’on peut respirer et admirer de jolies choses est important.

Cette robe Zara que j’ai acheté en vide-dressing, ça faisait quelques temps que je voulais vous la montrer et en plus avec le gilet blanc de remplacement New Look, ça me semblait parfait.

J’adore m’habiller de manière très féminine, c’est un peu ma marque de fabrique, je suis dans le vintage (apparence) sans l’être vraiment car mes pièces sont modernes et intemporelles. Du reste, la dentelle et le blanc, j’adore ça.

Pour l’instant, je suis en bottines New Look et en collants Calzedonia mais j’ai vraiment hâte de ne plus en porter.

Le sac m’a été donné par une amie et j’en suis vraiment fan, ça me permet de moins me casser le dos. Lire la suite

Le mode d’emploi du bonheur?

Hello à tous! J’espère que vous allez bien.

Au final, cette même question revient: comment faire être heureux?

J’aimerai avoir une vraie réponse à donner mais il n’en existe pas qu’une seule.

 

1. Ce qui est important est la quête et non la ligne d’arrivée

Une vie n’est pas une course à pied, l’essentiel est d’apprendre tous les jours et c’est vraiment à partir de ces petites leçons de vie que l’on acquiert une certaine sagesse. Profiter de chaque instant, ne pas être trop exigeant vis à vis de certaines choses etc…par exemple.

La clé est d’avoir l’esprit ouvert pour apprendre.

 

2.Les bonnes périodes de la vie se voient souvent après coup

Quand on est dans une bonne période, on la vit et on a souvent pas le temps de réfléchir, d’analyser. Et c’est tant mieux, je dirai. Les bons souvenirs constituent une jolie base de données dans notre cerveau qui peuvent nous aider à croire en l’avenir. On se les remémore en cas de coup dur.

 

3. Se déconstruire de la performance, de l’auto-destruction et de l’éducation, c’est très dur

L’éducation a de vraies vertus formatrices mais tout ce qui tourne autour de la performance, compétition dans le mauvais sens du terme pour faire de nous des machines à produire et consommer, est aussi profondément ancré en nous.

Et ce sont ces caractéristiques qui nous conduisent à une certaine forme de destruction de nous-mêmes, de stress….

Lutter contre ça sans oublier son vécu est loin d’être évident.

A l’heure actuelle, je n’ai pas encore trouver de remèdes si ce n’est la thérapie, la méditation, le yoga, la cohérence cardiaque….

 

4-S’accrocher et puis s’accrocher.

Si on continue à se lever et à se dire qu’il est possible d’avancer, d’agir même si on n’y croit pas à 100%, je pense que dans tous les cas, on est sur la bonne voie.

Lire la suite

Le poids

Coucou à tous!

J’espère que ça va.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du poids et de notre rapport au corps vis à vis de ce dernier ainsi qu’à la nourriture.

Quand on pense aux troubles du comportement alimentaire, on pense souvent aux mannequins anorexiques ou encore aux adolescentes qui pour certaines, le sont.

Allons plus loin.

(Je ne suis pas la science infuse donc soyez indulgents)

1) Les troubles du comportement alimentaire affectent sur une grande échelle, y compris les hommes, les adultes et les préados, enfants.

Dans nos sociétés occidentales, la nourriture est un plaisir mais un plaisir souvent défendu, plus particulièrement quand on est une femme.

On associe minceur à contrôle du corps sauf qu’évidemment il existe des personnes dont la morphologie n’aide pas à grossir et oui, certaines mêmes en souffrent.

Manger et encore plus manger gras est très mal vu, particulièrement quand on est une femme car on devrait sans cesse vouloir des salades et souhaiter rentrer dans un 36.

Sans oublier le mythe des femmes célèbres qui disent manger ce qu’elles veulent alors qu’elles ont un nutritionniste et coach sportif à disposition.

Bref, on met dans la tête que manger est un droit si en public, vous mangez beaucoup mais que vous ne grossissez pas.

 

2) Ce sont de vraies maladies tueuses.

On l’oublie assez souvent mais se sentir coupable à chaque fois que l’on mange, se faire vomir, cela relève d’une maladie. On peut se retrouver faisant à peine quelques kilos et en mourir car une fois la machine de la maladie lancée, il est difficile de s’arrêter. Cela devient un cercle vicieux.

Notre corps a besoin de manger pour pouvoir fonctionner correctement. Et la psychologie joue un rapport direct avec notre rapport avec la nourriture.

Quand nous mangeons, nous rendons service à notre corps et c’est pour cela que notre cerveau a été programmé pour nous éviter d’avoir faim pas l’inverse.

3) Les régimes: une grande invention marketing.

Le mot régime devrait même être à bannir car il s’agit de rééquilibrage alimentaire et sur le long terme.

Rien n’est vraiment à bannir si vous n’avez pas de problèmes de santé, il s’agit juste de trouver le moyen de vous faire plaisir tout en ayant votre dose de légumes, de protéines…. C’est pour cela que des professionnels de la santé existent. En tenant compte de vos intolérances, allergies, éthiques….

Les régimes sont donc une invention marketing pour vous vendre des produits cosmétiques, parapharmaceutiques, alimentaires light, des magazines féminins…

Et même si certains sont sans doute efficaces, sur le long terme, ils sont souvent nocifs et vont jouer avec votre corps à l’effet yoyo: une fois le régime arrêté, vous vous retrouvez à reprendre le poids de départ.

4) Le poids: une obsession malsaine.

Il existe l’IMC qui est un indicateur de masse corporelle. C’est un outil, un indicateur mais qui ne prend pas en compte: le poids de vos os, votre masse masculaire… Car oui, le chiffre sur votre balance ne va pas être suffisant pour parler de votre état de santé.

J’ai oublié des éléments mais d’autres facteurs vont jouer un rôle dans votre poids: l’hérédité par exemple (à vérifier si je ne dis pas de bêtises).

Bref, votre poids ne dit pas qui vous êtes ni votre taille de vêtements ni même votre miroir. Chaque personne est faite différemment.

Notre société développe en plus de la grossophobie, c’est à dire qu’on va ridiculiser quelqu’un qui est obèse ou en surpoids comme s’il n’avait pas le droit d’être ce qu’il est et qu’il en est responsable.

Plutôt que se concentrer sur le poids, nos sociétés occidentales devraient plutôt revoir la question de l’alimentation notamment dans l’industrie agroalimentaire qui nous nourrit en grande majorité mais produit en masse des produits au contenu médiocre, avec des additifs pour réduire les coûts.

A nous aussi en tant que consommateur, de boycotter certaines marques ou à les inciter à produire mieux et moins, voire même à acheter mieux, en ayant un budget alimentaire un peu plus important.

Lire la suite

Collaboration avec Etoilez-moi

Coucou à tous!

Voici un article pour vous parler de ma collaboration avec Etoilez-moi.

Merci à eux de m’avoir contacté et de m’avoir permis de tester leur prestation!

C’est une marque qui, en plus, est ouverte aux collaborations avec les blogueuses et blogueurs donc n’hésitez pas à les contacter si cette dernière vous intéresse.

 

Quel est le principe de ce site?

Il s’agit de nommer une étoile déjà existante (et nommée de base par un registre de l’Union Astronomique Internationale) en la rebaptisant du nom/surnom d’un de vos proches:

Vous pouvez donc offrir une étoile à votre amoureux ou amoureuse, à un nouveau né ou encore à un proche disparu sans oublier à l’occasion d’un anniversaire, d’une fête des mères ou pères etc…

 

Plus précisément il existe 4 menus: 

-pour l’enfant (naissance, baptême, anniversaire)

-pour votre conjoint (Mariage, Fiançailles, St Valentin)

-pour un anniversaire, une fête….

-pour une personne disparue.

 

Pour les 3 premiers menus, il y a 3 à 4 formules principales comprenant pour la première un certificat,la seconde en ajoutant aussi la possibilité de nommer une constellation et une à deux formules spécifiques (des coffrets souvent) à ce que vous avez choisi: une spéciale cadeaux de  baptême, une spéciale mariage, un bon cadeau…

Lire la suite

En cours ….

Coucou à tous! 

La nourriture, toujours une aussi grande passion. Best Bagels and co

La vie est en perpétuel changement et c’est ce qui la rend aussi intéressante.

Dernièrement, je me suis retrouvée avec le syndrôme prémenstruel à nouveau et cette remise en question, fatigue par rapport à tout plein de choses.

Ma patisserie préférée: un crumble pommes-abricots

  • Bref, je vous concocte prochainement un article collaboration et un autre premières lignes de tous les livres que j’ai commencé dernièrement.

  • J’ai fini Gilmore Girls et suis en train de regarder la suite « Une nouvelle année ».

Les sous-vêtements cotons made in France. Snuggerz Underwear.

 

  • J’avance doucement mais sûrement dans mes recherches emplois, envies, paperasse…

 

 

  • J’ai eu une petite grippe, ce qui a ralentit ma semaine mais cela va aller mieux.
  • Au fil de mes rencontres, je découvre et teste des marques éthiques ou made in France. C’est vraiment sympa de pouvoir manier le côté fan de mode et celui des valeurs.

  • J’ai également bien l’intention de vous publier des billets humeurs sur le blog. C’est aussi quelque chose qui me tient à coeur.

 

Et vous, quoi de neuf dans votre vie? Le printemps semble la saison parfaite pour la transition, de manière plus ou moins douloureuse d’ailleurs, qu’en pensez-vous?

 

N’hésitez pas à aimer, partager, commenter cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909ma communauté Facebook, le ciné club de Potzinala blogosphère lyonnaise.

 

Mordre la vie à pleines dents

Cet article paraît être aux antipodes de certains de mes articles précédents.

A priori, autant je peux être très mal, autant il y a cette partie de moi qui n’est que joie et amour de la vie.

 

Ecrire un blog permet de parler de ce qui nous enchante:

Les films, les séries, sur Netflix, dans une salle obscure.

Regarder les oeuvres d’art en musées et les admirer. Voir un chef d’oeuvre permet de reprendre confiance en l’existence.

Les proches. Ô combien ils sont importants, quand on est avec des personnes bienveillantes, on resplendit.

Manger, déguster de la nourriture, un bon bouquin.

Vouloir être belle à ses propres yeux.

Une belle journée ensoleillée

….

La liste des choses qui peuvent nous rendre heureux peut être aussi philosophique que nous noyer dans des détails.

 

Lire la suite

Ma critique du livre: Debout de Rose Mc Gowan

Résumé:

«  Au cours de ma vie, j’ai fui une secte toxique pour mieux tomber dans une autre, la plus puissante de toutes  : Hollywood. »

Rose McGowan est une survivante.
Repérée dans la rue après des années d’errance puis propulsée au rang de star, elle est rattrapée par le rouleau compresseur d’un système intrinsèquement sexiste et violent. À chaque rôle, chaque apparition publique, chaque couverture de magazine, elle est marketée comme un produit destiné à faire vendre. Devenue le rouage d’une machine qui engrange des milliards de dollars chaque année, elle a le sentiment qu’on lui pirate son identité.
Hollywood attendait de Rose qu’elle soit docile. Au lieu de cela, elle s’est rebellée. Et elle a parlé.
DEBOUT est une autobiographie qui se lit comme un manifeste. Le récit cru, sincère et poignant d’une activiste déterminée à dévoiler la vérité sur l’industrie de l’entertainment.

 

Ce livre a été publié aux éditions Harper Collins. Il fait 250 pages.

Mon avis:

Ce livre m’a sauvé d’une panne de lecture que j’avais plus ou moins depuis le début du mois.

Je savais qu’il allait me passionner.

Parce que je suis une grande fan de parcours de gens qui ont réussi et de personnalités inspirantes.

Je suis Rose Mc Gowan depuis Charmed, comme beaucoup de personnes je pense. Mais je l’adore aussi dans « The Doom Generation », « Planète terreur », « Boulevard de la mort », « Jawbreaker ».

Son look, un mélange de gothique et de pin up m’a toujours plu en plus de cela et j’aime beaucoup sa voix, notamment sur la bo de « Planète terreur ».

Je sais que ses actes et paroles sont très controversés mais j’avoue ne pas avoir envie de parler ça.

« Debout » est un ouvrage que j’ai lu d’une traite tout simplement parce qu’il est vrai.

Lire la suite

Le négatif (qui va disparaître)

Coucou à tous !

Je vous écris un article qui me paraît important.

Tenir un blog de développement personnel prônant le positif, ne veut pas dire que le négatif n’existe pas, au contraire.

Je refuse de mettre ce dernier sous le tapis en niant son existence.

Une décision dans ma vie, dont vous connaitrez la cause prochainement m’a permis de revivre vraiment.

Je me suis mise à avoir envie de prendre soin de moi, de profiter de la vie.

Evidemment, l’euphorie passant, vient la prise de conscience de pas mal de choses:

-la première, la haine de soi-même. Vous savez cette petite voix, ce jugement permanent qui vous trouve trop si, trop ça….

-la deuxième liée à la première, la détestation du corps. J’ai pris pas mal de muscles, je n’ai plus de frange et évidemment mon corps a changé depuis que mes hanches se sont développées. Honnêtement, ça me fait plaisir de voir que le yoga notamment m’a permis de me renforcer, pour ce qui est de la frange, ça ne change pas grand chose de mon visage et ce n’est pas pour les quelques vergetures que j’ai autour des hanches que je vais me mettre à pleurer. Mais je ne sais pas, c’est comme si l’obsession de l’âge, de la taille 36, la compétition féminine, tout ce qui ne venait pas trop me hanter en fait, venait de se réveiller pour me faire du mal. .J’ai juste envie d’être moi en fait et d’être bien dans ma peau. Je suis en train de me renseigner sur la nutrition et je vais essayer peu à peu de me motiver à cuisiner un minimum. Et je suis fière de ça.

Mais quand on est une fille, on estime que passé un certain âge, on est peu de choses. Et puis il y a ce corps lisse, parfait qui n’existe pas qui est comme un fantôme pour venir te narguer, t’empêcher de manger et te faire plaisir. Ce qui fait que je me suis sentie mal et dans mon corps et dans ma tête.

Lire la suite