Femmes de George Cukor

Cet article est sponsorisé par Panasonic, qui vous propose de regarder vos films et séries préférés par son fameux  système de home cinéma Panasonic.

1. Introduction

  • Je suis une fan du cinéma classique mondial. Le noir et blanc pour moi donne un vrai charme à l’image et j’aime également beaucoup le technicolor d’époque.

Et c’est bien sûr une raison de plus pour voir de belles images via le système de home cinema Panasonic, tranquillement installée sur son canapé, un thé à la main.

  • Cependant avec le temps, je suis devenue de plus en plus critique vis à vis du cinéma en général.
  • Et parallèlement, j’avais beaucoup entendu parler de ce film puisque le casting est exclusivement féminin et parle du genre féminin évidemment.

  • En voici le résumé:

« Mary Haines est l’épouse exemplaire d’un homme d’affaires Stephen Haines et mère d’une petite fille. Elle est entourée d’amies plutôt cancanières, spécialement Sylvia Fowler qui sait quelque chose que Mary ignore. Stephen a une liaison avec Crystal Allen, une vendeuse arriviste. Grâce « aux bons soins » de Sylvia, Mary découvre la vérité. Après une forte confrontation avec Crystal, et poussée par Sylvia, Mary part à Reno pour y obtenir rapidement le divorce. Peu après, Stephen épouse Crystal et Mary comprend, mais trop tard, que par fierté elle a divorcé trop rapidement. Découvrant peu de temps après que Crystal trompe déjà Stephen, elle décide de partir reconquérir son mari, « armée » de griffes acérées passées au vernis à ongles « Rouge Jungle ». »

Lire la suite

Publicités

Jean Harlow

Jean Harlow 2

Précédemment:

-Je vous ai écrit des articles sur des looks d’actrice dans des films.

-Je me suis lancée un défi sur la filmographie de Jean Harlow.

-J’ai lu pas mal sur les années 20, que ce soit en France ou aux Etats-Unis.

Jean Harlow

J’avais envie de finir la boucle (bien que je continuerai à voir/lire sur les années folles) en vous parlant de Jean Harlow.

Cette actrice sex symbol, « la blonde platine » consacrée, pour qui j’avais des aprioris, m’est apparu attachante et je pense que je peux maintenant me ranger dans la catégorie fan après avoir lu un peu sur elle et vu 6 films dans lesquels elle a joué.

Jean Harlow 3

Pourquoi j’aime cette actrice:

1) Pour les défauts de ses personnages: Jean Harlow apparaît souvent dans ses rôles comme vénale, ambitieuse, folle, vulgaire. Mais en plus du fait que dans les années 30, les rôles féminins étaient volontairement détestables (catharsis de la femme au foyer américaine qui va seule au cinéma), je trouve qu’elle incarne à sa manière une femme forte qui n’a peur de rien un peu à la Scarlett O’Hara. Il faut savoir aussi que certains de ses films ont été tournés avant le code de censure américain, ce qui permettait une liberté de ton plus grande et sombre.

2) Pour son look: elle n’est pas non plus l’actrice que je trouve la plus belle, notamment de visage. Mais quelle allure: des sourcils épilés années 30 qui lui vont comme un gant, des longues robes décolletés moulantes, des fourrures… Le glamour par excellence! Jean Harlow c’est l’ancêtre de Marilyn avant l’heure.

Lire la suite

Le fascinant monde des pin up

pin up

Depuis la création de ce blog, je n’ai quasiment pas écrit d’articles sur ma plus grande passion: le rétro.

Le rétro est intimement lié à la pin up, figure ultra féminine et objet de désir qui a commencé à la fin du XIXème siècle et qui a existé jusque dans les années 60-70. Un revival est survenu à la fin des années 1990 jusqu’à aujourd’hui.

Je vais vous dévoiler tous ses aspects, ça risque d’être long.

I- Les films classiques:

Toute fan de rétro digne de ce nom devrait selon moi regarder des films classiques puisque c’est le seul moyen de connaître les looks et attitudes de cette figure féminine.

Ziegfeld Follies

Petite parenthèse historique: selon un documentaire que j’ai vu, la pin up est née en France, à la belle époque, entre les danseuses du Moulin Rouge et les courtisanes parisiennes. Dans ces numéros de danse ou bien d' »actrice », la femme attise le désir et se crée son propre mode de vie. La limite entre pin up et vulgarité a toujours été floue. La pin up a continué en France dans les années 20 avec les garçonnes et les Folies Bergère et arrive aux Etats-Unis avec Ziegfeld Follies et les cabarets burlesques. La figure de la pin up atteint son apogée aux Etats-Unis pendant la 2nde guerre mondiale, où les femmes, en plus de travailler, n’hésitent pas à poser ou à écrire des GIs afin de soutenir leur moral. Bettie Page a su continuer à faire durer le mythe en posant pour des camera club et les femmes sont encore glamour jusque dans les années 70. 

Après l’arrivée du muet dans les années 20, le cinéma américain notamment était destiné principalement aux femmes dans les années 30 et 40. Les années 80 et 90, bien que les femmes aient changé leur garde-robe pour plus confortable, vont voir apparaître des films basés plus sur la passion et la sexualité. A partir des années 2000, la vague rétro fait que des films se déroulant des années  1900 à 1970, sont de plus en plus présents. Les séries suivront cette vague.

la garce

Mon blog parlant beaucoup de cinéma, qu’il soit classique ou contemporain, je vous invite à lire mes articles qui y sont consacrés. Je serai ravie de donner des suggestions à ceux qui le souhaitent. Quelques liens tout de même à la fin de l’article.

Lire la suite