Recommandations culturelles de la fin de l’été

Chers lecteurs,

Comme promis, voici un 3e article, cette fois-ci autour de recommandations culturelles livresques, sorties de musées et podcasts, vidéos Youtube.

Pour lire mes précédentes recommandations, rdv dans mon précédent article ici.

Livres :

J’aurai adoré être ethnologue de Margaux Mottin

Source de l’image : Place des libraires

Mon avis :

J’avais besoin d’une lecture légère et Margaux Motin faisait partie des autrices/illustratrices que j’avais envie de découvrir.

Ce fut chose faite avec « J’aurai adoré être ethnologue » qui m’a fait penser à Pénélope Bagieu et à toute cette mouvance de bds féministes et féminines.

On plonge dans le quotidien de cette illustratrice freelance, de sa vie de maman et de femme en couple tout en auto-dérision.

Une bd pour passer un bon moment girly !

Valentine tome 1 d’Anne Guillard

Source de l’image : Place des libraires

Mon avis :

Je suis tombée sur cette bande-dessinée en allant à Emmaüs.

La couverture m’intriguait avec son côté parodie de magazine féminin.

Et j’ai bien accroché à l’univers de Valentine, sorte d’ermite fofolle et obsédée par sa pilosité.

Je pense poursuivre la lecture de cette série.

Pour rire et rentrer dans un bon délire !

Lire la suite

Mes 4 dernières lectures (entre août et octobre)

Chers lecteurs,

Comme prévu, je vous parle de mes dernières lectures.

1-King Kong Théorie de Virginie Despentes

A- Résumé (Place des libraires)

J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas. V.D. En racontant pour la première fois comment elle est devenue Virginie Despentes, l’auteur de Baise-moi conteste les discours bien-pensants sur le viol, la prostitution, la pornographie. Manifeste pour un nouveau féminisme

Mon exemplaire vient des Editions Livre de poche et fait 160 pages.

 

B- Mon avis:

a-Contexte

Virginie Despentes est une autrice que j’aime suivre, j’avais particulièrement aimé son livre « Les chiennes savantes » et plus récemment « Apocalypse bébé ».

J’avais déjà lu « King Kong Théorie » il y a plusieurs années et je n’étais pas du tout informée sur le féminisme à cette époque antérieure donc je suis passée à côté.

Je me souvenais par contre très bien qu’elle parlait de son viol et la façon d’en parler me semblait différente par rapport à ce que j’avais lu ou vu sur le sujet.

Lire la suite