Le négatif (qui va disparaître)

Coucou à tous !

Je vous écris un article qui me paraît important.

Tenir un blog de développement personnel prônant le positif, ne veut pas dire que le négatif n’existe pas, au contraire.

Je refuse de mettre ce dernier sous le tapis en niant son existence.

Une décision dans ma vie, dont vous connaitrez la cause prochainement m’a permis de revivre vraiment.

Je me suis mise à avoir envie de prendre soin de moi, de profiter de la vie.

Evidemment, l’euphorie passant, vient la prise de conscience de pas mal de choses:

-la première, la haine de soi-même. Vous savez cette petite voix, ce jugement permanent qui vous trouve trop si, trop ça….

-la deuxième liée à la première, la détestation du corps. J’ai pris pas mal de muscles, je n’ai plus de frange et évidemment mon corps a changé depuis que mes hanches se sont développées. Honnêtement, ça me fait plaisir de voir que le yoga notamment m’a permis de me renforcer, pour ce qui est de la frange, ça ne change pas grand chose de mon visage et ce n’est pas pour les quelques vergetures que j’ai autour des hanches que je vais me mettre à pleurer. Mais je ne sais pas, c’est comme si l’obsession de l’âge, de la taille 36, la compétition féminine, tout ce qui ne venait pas trop me hanter en fait, venait de se réveiller pour me faire du mal. .J’ai juste envie d’être moi en fait et d’être bien dans ma peau. Je suis en train de me renseigner sur la nutrition et je vais essayer peu à peu de me motiver à cuisiner un minimum. Et je suis fière de ça.

Mais quand on est une fille, on estime que passé un certain âge, on est peu de choses. Et puis il y a ce corps lisse, parfait qui n’existe pas qui est comme un fantôme pour venir te narguer, t’empêcher de manger et te faire plaisir. Ce qui fait que je me suis sentie mal et dans mon corps et dans ma tête.

Lire la suite

Publicités