Hallucinations collectives: The Jane Doe Identity

J’avais entendu parler à plusieurs reprises du festival des Hallucinations Collectives qui réunit à Lyon, des films de genre, de toutes époques et nationalités.

Je n’ai vu pour l’instant qu’un film: « The Jane Doe Identity » dont j’ai pu assister à l’ avant-première.

En voici le résumé:

Un père et son fils travaillent ensemble à la morgue locale. Lorsqu’ils « reçoivent » le corps d’une mystérieuse inconnue, les deux hommes décident de mener l’enquête sur son identité.

Lire la suite de « Hallucinations collectives: The Jane Doe Identity »

La recherche encore et toujours de bien-être

Une de mes obsessions du moment : être heureuse.

Cela paraît difficile parce que nous sommes tous confrontés à de bonnes et mauvaises périodes dans la vie.

  1. Ce qui me paraît vraiment important: ma vie privée.

Mon amoureux, mes proches sont le coeur de ma vie. Chaque instant passé avec eux me régénère. Je garde mes ambitions professionnelles de côté pour l’instant et je verrai ensuite.

 

2. La méditation par les mots:

J’aime les livres, tout le monde le sait sur ce blog. L’écrit par les livres (papier ou numérique), les chansons me font un peu l’effet d’un recueillement. J’y cherche une forme de vérité, d’apaisement et me permettent de prendre du recul par rapport aux évènements.

 

3. Mon intérieur:

Je ne suis pas une fan de ménage et de rangement mais le fait de changer la décoration, faire le tri dans mes affaires … J’ai l’impression de mieux respirer.

 

4. La prise de conscience:

Je ne serai jamais parfaite ni physiquement ni en terme de personnalité mais j’essaie toujours de m’améliorer et de faire ce qui est bon pour moi.

Je regarde de moins en moins le passé, je me concentre sur le présent et j’entrevois le futur.

Lire la suite de « La recherche encore et toujours de bien-être »

Zoom sur: The Sky Gregoria

Il y a un mois ou deux, j’ai été contacté par Pauline Estrade, qui tient une boutique Etsy nommée The Sky Gregoria (https://www.etsy.com/fr/shop/theskygregoria). Comme j’ai bien aimé ce qu’elle faisait, j’ai décidé d’en parler sur ce blog. Elle m’a donné quelques infos sur ses créations.

Cette dernière, vivant dans l’Ain mais originaire de Toulouse, a ouvert sa boutique de création de poupées et d’objets brodés en 2016 sur Etsy.

Elle n’en était pas à son coup d’essai puisqu’auparavant, elle y vendait des vestes customisées (broderie, sequins).

Désormais, elle y propose des poupées ainsi que d’autres créations textiles (en cours de réalisation).

Ce que j’aime dans son travail est qu’il est unique, personnalisé et personnalisable.

Les visages et tatouages sont brodés et ensuite selon l’inspiration d’un moment m, elle va utiliser divers matériaux (feutrine, laine, sequins, perles..).

Lire la suite de « Zoom sur: The Sky Gregoria »

2 évènements: le vide-dressing de printemps et the greener good

Etre blogueuse a aussi un avantage: celui de pouvoir faire partie ou assister à un évènement.

-Je vous ai déjà parlé de mon goût pour le vide-dressing dans un précédent article. Et bien, pour avoir participé à cette journée, je dirai que j’ai été impressionnée.

Impressionnée par le côté pro de l’évènement: en terme de préparation, d’organisation notamment. Les filles avaient leur propre portants pour poser leur vêtements. Elles avaient également réussies à faire de la com’ sur des sites qui parlent des sorties lyonnaises.

Je suis vraiment contente d’avoir découvert cet univers là. Le bomp est un café que je ne connaissais pas, c’était l’endroit idéal pour le faire.

Le soleil était au rendez-vous et les clients aussi!

De mon côté, n’ayant eu que peu de choses à vendre, je me suis procuré une belle robe rouge Morgan, un pendentif hibou que j’aime beaucoup et un vernis rouge que j’ai actuellement sur mes doigts.

-Le 11 avril, avait lieu à la mairie du 3e arrondissement, un évènement qui présentait l’association The Greener Good et le futur évènement « green » qui aura lieu en octobre prochain. Il s’agit du festival « Everyday Heroes ». Cela consiste en des tables rondes, des discussions entre autres. 

Je suis arrivée plutôt tard, finissant à 19h. J’ai eu l’opportunité de goûter le fabuleux traiteur, de déguster du bon vin rouge et de discuter avec des blogueuses et membres d’association « green »fort sympathiques.

Lire la suite de « 2 évènements: le vide-dressing de printemps et the greener good »

Expression libre (1)

Le blog reste un moyen de s’exprimer et de dire de manière travaillée ou non ce qu’on pense.

Je n’ai pas la science infuse ni la vérité absolue, je dis juste ce que je pense et ce que je ressens.

1-Les blogs et chaînes Youtube

Comme pour tout autre forme de culture, j’ai mes périodes où je vais plus lire des blogs et regarder des vidéos Youtube.

Contrairement à ce que l’on croit, tenir un blog ou une chaîne Youtube demande du travail, du temps, de l’investissement. C’est un loisir, une passion.

Et plus le temps passe, plus on va vers de la professionnalisation. On est plus ce que jamais, dans une génération où l’on souhaite vivre de sa passion et certains, certains y arrivent.

Je suis vraiment épatée par ceux qui y arrivent car l’auto-entrepreneuriat n’est pas chose facile, on est seul dans un premier temps. On doit se fixer un cadre.

Et même si je pense être capable de travailler seule, il y a aussi les difficultés financières, les pertes de motivation qui peuvent en découler.

Bref, je ne souhaite pas donner une mauvaise vision de ce genre de travail, cela doit être tellement gratifiant de faire ce que l’on aime. Ce n’est presque plus un « job » en tant que tel.

Lire la suite de « Expression libre (1) »

J’ai lu ma première romance historique: Les esprits amers de Jenn Bennett

Je découvre toujours de nouvelles choses, que ce soit en littérature, en mode ou beauté. J’ai  en effet, non seulement découvert une romance historique mais aussi la collection Diva des éditions Charleston. Il s’agit du livre « Les esprits amers, au coeur des années folles tome 1 » de Jenn Bennett.

En voici le résumé:

1927, San Francisco, Années folles

Aida Palmer est médium et donne un spectacle sur la scène du Gris-Gris, l’illustre bar clandestin du quartier chinois. Toutefois, sa capacité à faire venir (et renvoyer) les morts est plus qu’un simple numéro. Winter Magnusson est un contrebandier reconnu. Plus à l’aise avec les revolvers qu’avec les fantômes, il est la cible récente d’un sort malveillant qui fait de lui un aimant à esprits. Alors que l’assistance surnaturelle d’Aida est requise pour bannir les revenants, son aura refroidie par la présence des êtres surnaturels s’enflamme sous un autre type de sort, déployé par le charmant contrebandier… À la recherche du sorcier responsable de la malédiction, Aida et Winter sont vite grisés par la passion. Et plus ils se rapprochent l’un de l’autre, plus ils prennent conscience qu’ils ont chacun leurs propres démons à exorciser…

Cette version de poche est publiée aux éditions Charleston, collection diva. Il fait 496 pages.

Lire la suite de « J’ai lu ma première romance historique: Les esprits amers de Jenn Bennett »

Ciné-club de Potzina: film costumé

Costumes de films a proposé pour le thème du Ciné-club de ce mois-ci de parler d’un film costumé.

C’est un thème qui me tient à coeur, aimant beaucoup les vêtements contemporains ou historiques.

Mon choix ne va pas plaire à tout le monde, il s’agit d’Une vieille maîtresse de Catherine Breillat.

Je ne dis ne va pas plaire à tout le monde car je dois être la seule que je connaisse à aimer ce film.

En voici le résumé:

Paris, 1835…
Comme pour conjurer les soubresauts de l’époque, la noblesse se pique au jeu des Liaisons dangereuses, (un demi-siècle après la publication du roman épistolaire de Choderlos de Laclos), feignant de se croire encore au siècle des Lumières.
La Marquise de Flers décide de marier sa petite fille, fleuron de l’aristocratie française, avec Ryno de Marigny, une sorte de Valmont romantique.
Mais ce que tout le monde ignore c’est que ce Don Juan, impénitent, est depuis 10 ans l’amant et la proie d’une courtisane scandaleuse, démon de la séduction, fille naturelle d’une duchesse et d’un toréro.

Lire la suite de « Ciné-club de Potzina: film costumé »