Article en collaboration avec Emilie is Away : le vintage

emilieisawayblog.wordpress.com

Je suis ravie de faire cet article avec Emilie is away, je vous conseille d’ailleurs d’aller faire un tour sur son blog. Nous avons décidé de parler d’un intérêt commun: le vintage.

Je suis passionnée depuis plusieurs années par le vintage et j’ai fait parti des filles qui se sont servis de leur garde-robe pour donner un côté rétro à leurs tenues quotidiennes.

J’ai l’impression que c’est le moins le cas aujourd’hui, je vis plus le moment présent.

Le vintage m’aura appris à aimer l’histoire, particulièrement celle de la première moitié du 20e siècle mais pas que, aussi que la mode est un éternelle recommencement et que l’originalité est ce qui permet de se développer en tant que personne.

Lire la suite de « Article en collaboration avec Emilie is Away : le vintage »

Ciné-club de Potzina: film costumé

Costumes de films a proposé pour le thème du Ciné-club de ce mois-ci de parler d’un film costumé.

C’est un thème qui me tient à coeur, aimant beaucoup les vêtements contemporains ou historiques.

Mon choix ne va pas plaire à tout le monde, il s’agit d’Une vieille maîtresse de Catherine Breillat.

Je ne dis ne va pas plaire à tout le monde car je dois être la seule que je connaisse à aimer ce film.

En voici le résumé:

Paris, 1835…
Comme pour conjurer les soubresauts de l’époque, la noblesse se pique au jeu des Liaisons dangereuses, (un demi-siècle après la publication du roman épistolaire de Choderlos de Laclos), feignant de se croire encore au siècle des Lumières.
La Marquise de Flers décide de marier sa petite fille, fleuron de l’aristocratie française, avec Ryno de Marigny, une sorte de Valmont romantique.
Mais ce que tout le monde ignore c’est que ce Don Juan, impénitent, est depuis 10 ans l’amant et la proie d’une courtisane scandaleuse, démon de la séduction, fille naturelle d’une duchesse et d’un toréro.

Lire la suite de « Ciné-club de Potzina: film costumé »

Mon 2e cours de burlesque

dita-von-teese

Pour mon anniversaire, j’ai pris l’habitude de faire une partie de jeu de rôle de mon choix et de prendre un cours de burlesque.

dsc02509 dsc02510

Un premier article rassemblait mes deux activités l’an passé et vous avez eu un compte rendu de ma dernière partie de jeu de rôle.

Pour mon deuxième cours à domicile , j’ai fait à nouveau appel à une adorable professeur Ophélie Carré dont vous pouvez trouver le lien du site ici. Elle a en effet un studio donnant cours, stages d’effeuillage burlesque sur Lyon.

Elle a également une chaîne Youtube qui présente ses numéros ainsi que ses cours. Je vous mets un exemple ici:

Lire la suite de « Mon 2e cours de burlesque »

Tags: Liebster awards (3) et L’award de l’été

Sweeney-Todd-

1) J’ai été gentiment tagué par Eclat de soi  et Vivement qu’ils aillent au lit pour un Liebster awards (3) et je les leur en remercie.

a) Voici 11 choses sur moi:

  • Quand j’aime quelque chose, ça peut devenir une obsession: Sweeney Todd à l’adolescence, On n’est pas couché ou encore L’heure du crime à l’âge adulte.
  • Je ne suis pas très animal ni enfants mais je les aime tout de même et les respecte.
  • Je suis une grosse dormeuse, je pourrai dormir toute la journée.
  • Je suis très collante en amitié, essayer c’est m’adopter lol.
  • J’aimerai écrire un livre sur mon blog et mon parcours.
  • J’aimerai pouvoir être sereine.
  • Je suis très patriote: j’ai vraiment envie de défendre la culture française (ciné,musique, séries, livre…).

Les demoiselles de Rochefort

  • J’ai une grande passion pour Tim Burton, Jacques Demy et Dita Von Teese.
  • Mes  fantasmes masculins du moment sont David Tennant, Alexandre Astier, Henri Cavill, Ben Affleck en Batman. J’aurai pu craquer pour Gainsbourg.
  • J’adore bien plus l’histoire du Frankenstein bien que plus que celle de Dracula ou de celle des vampires. J’adore les prestations d’Helena Bonham Carter et de celle de la Fiancée de Frankenstein.
  • Je m’identifie aux héroïnes très féminines et sexy.

Lire la suite de « Tags: Liebster awards (3) et L’award de l’été »

Bilan du mois d’août 2016

Voici un article qui sera publié automatiquement pendant que je serai en vacances.

Un mois d’août très riche culturellement, au niveau beauté et autres.

Comme toujours, vous pouvez trouver mes articles d’août en cliquant ici.

 

1) Culture

Lectures:

(Attention spoilers éventuels)

vampire et célibataire

-J’ai commencé le mois en lecture commune avec l’adorable copinaute Le Savoir-Lire pour le tome 1 de Queen Betsy: Vampire et célibataire.

Je l’ai lu en une journée comme dans mon défi personnel.

Je dirai que je m’attendais à de la chicklit vampiresque et en fait c’est une autre sorte d’Anita Blake mais avec un personnage très féminin et gaffeur. Le personnage de Betsy m’a beaucoup tapé sur les nerfs mais l’univers bit-lit de ce livre paraît plus riche et « intéressant » que l’on peut le croire. Donc si cela vous intéresse, tentez :)! J’ai adoré faire cette LC.

 

secrets d'histoire n°10

 

L'égoïste romantique Frédéric Beigbeder

-J’ai également lu en alternance le dernier numéro de Secrets d’histoire qui est excellent car de plus en plus de nouvelles rubriques variées apparaissent. Le dossier sur les femmes de la révolution m’a particulièrement intéressé. Et le livre que je lisais en même temps est  » L’ égoïste romantique » de Frederic Begbeider.

Ce dernier, je l’ai apprécié mais pas tant que ça.
La lecture sous forme de journal était très fluide, ce qui fut agréable. Cet ouvrage a été écrit avant et juste après le 11 septembre, les élections de 2002 donc il semble montrer un autre temps et une autre catégorie de gens: les journalistes-écrivains mondains qui vont de bar en boîtes et de bar en boîtes dans le monde entier. Ils font l’amour, essaient de construire une relation et se plaignent de leur vie si vide et si riche.

Alors bien-sûr, ce côté paillètes me plaisait car j’avais vraiment l’impression de profiter de ces joies luxueuses sans y être vraiment. Et puis le Oscar (toujours de 99F, de l’Idéal) tombe souvent sur des femmes encore plus superficielles que lui donc lui qui cherche l’amour….

Mais au bout d’un certain temps, cela devient agaçant car le comportement de l’intellectuel blasé sur l’existence alors qu’il a tout pour être heureux fatigue. « Heureusement » que ces deux évènements historiques lui ramènent un peu les pieds sur terre.

Je recommande la revue Secrets d’histoire à tous et « L’égoïste romantique » aux fans de Begbeider.

 

Lire la suite de « Bilan du mois d’août 2016 »

Jean Harlow

Jean Harlow 2

Précédemment:

-Je vous ai écrit des articles sur des looks d’actrice dans des films.

-Je me suis lancée un défi sur la filmographie de Jean Harlow.

-J’ai lu pas mal sur les années 20, que ce soit en France ou aux Etats-Unis.

Jean Harlow

J’avais envie de finir la boucle (bien que je continuerai à voir/lire sur les années folles) en vous parlant de Jean Harlow.

Cette actrice sex symbol, « la blonde platine » consacrée, pour qui j’avais des aprioris, m’est apparu attachante et je pense que je peux maintenant me ranger dans la catégorie fan après avoir lu un peu sur elle et vu 6 films dans lesquels elle a joué.

Jean Harlow 3

Pourquoi j’aime cette actrice:

1) Pour les défauts de ses personnages: Jean Harlow apparaît souvent dans ses rôles comme vénale, ambitieuse, folle, vulgaire. Mais en plus du fait que dans les années 30, les rôles féminins étaient volontairement détestables (catharsis de la femme au foyer américaine qui va seule au cinéma), je trouve qu’elle incarne à sa manière une femme forte qui n’a peur de rien un peu à la Scarlett O’Hara. Il faut savoir aussi que certains de ses films ont été tournés avant le code de censure américain, ce qui permettait une liberté de ton plus grande et sombre.

2) Pour son look: elle n’est pas non plus l’actrice que je trouve la plus belle, notamment de visage. Mais quelle allure: des sourcils épilés années 30 qui lui vont comme un gant, des longues robes décolletés moulantes, des fourrures… Le glamour par excellence! Jean Harlow c’est l’ancêtre de Marilyn avant l’heure.

Lire la suite de « Jean Harlow »

La fête du bikini à la Sucrière

Lyon fête le bikini

Article non sponsorisé.

Si vous me connaissez un peu, vous savez que non seulement j’aime la mode, la beauté et en plus le vintage.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir une affiche célébrant l’histoire du bikini au travers d’une exposition.

La Sucrière a l’air d’être une bonne salle d’exposition, j’y avais déjà été pour celle de Star Wars.

Avant de vous mettre les photos (prises par mon portable donc plutôt de mauvaise qualité), je vais vous donner quelques informations:

  • L’exposition était gratuite, courte (dans une seule grande salle). Toutes les photos étaient autorisées.
  • Elle présentait des vrais modèles d’époque (des années 1900 à 60-70) mais aussi des affiches de films , de publicités marquantes en rapport avec le maillot de bain et son histoire.
  • Cette dernière a été réalisée à l’occasion des 70 ans du bikini ainsi que de la parution d’un ouvrage appelé « Bikini la légende » et en partenariat avec la marque Nuits de Satin qui proposent des maillots de bain, de la lingerie et des corsets. Voici leur site.

Il faut également savoir certaines choses concernant le bikini: 

Entre les costumes de bain plutôt chargés de la belle époque et les bikinis, il y a eu une marge. En effet, dans les années 1910 et 40, les femmes étaient autorisées à avoir des maillots de bain qui ressemblaient au bikini: un haut de maillot et un short ou une jupe en bas. 

Lire la suite de « La fête du bikini à la Sucrière »