Vacances et rentrée

Coucou à tous! Je vous écris cet article pour vous annoncer mes vacances pendant une semaine à Nantes. Je vous ferai sans doute un petit topo dessus et je posterai peut-être quelques photos sur Instagram.

J’ai décidé de vous lister mes « résolutions » de la rentrée 2017:

  1. Repousser mes peurs. Affronter le plus possible ce qui m’angoisse et avancer.
  2. Changements sur le blog et dans ma vie. Mon objectif est d’aller le plus possible vers le minimalisme, le bio, la consommation réduite de viande. Et de mettre en avant sur ce blog aussi bien culturellement qu’au niveau conso, des choses dont on parle assez peu et qui répondent à ces besoins éthiques.
  3. Ne plus me sous-estimer tout court et surtout en tant que femme. Dans l’idéal, m’affirmer. En tant que femme, on se crée pas mal de barrières invisibles et on manque cruellement de confiance en nous. Il est temps que cela change. 
  4. Partage d’expériences. J’ai l’occasion dans ma vie d’essayer des choses et mon idée est bien sûr de les partager sur le blog. C’est également l’occasion de continuer à parler de sujets sérieux et de limiter les idées reçues.
  5. Pas de pression concernant le bonheur et le développement personnel. On ne peut être bien 24h/24h et même si mon idéal est de rire au moins un peu tous les jours  et que je note chaque jour un élément positif dans ma journée, je ne veux pas me mettre de pression. ça ne m’empêche pas pour autant de savourer le plus possible les bonnes choses. La seule règle que je me mets est de ne pas me forcer dans le cadre privé, si je ne veux pas faire quelque chose, je ne le fais pas.

Lire la suite de « Vacances et rentrée »

Publicités

Lecture commune: La servante écarlate de Margaret Atwood

Résumé:

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred,  » servante écarlate  » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlates’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, diffusée sous le titre original The Handmaid’s Tale, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.

J’ai lu la version de chez Pavillons Poche. Elle fait 544 pages.

Lire la suite de « Lecture commune: La servante écarlate de Margaret Atwood »

Comment intégrer la solidarité féminine dans son quotidien?

Je ne sais pas vous mais j’en ai plus qu’assez de me sentir en compétition avec d’autres nanas pour savoir qui va être la plus ceci ou cela. J’ai envie de m’instaurer certaines règles pour qu’il y ait une véritable solidarité féminine car cela me paraît important pour l’avancée des femmes. A plusieurs, on est plus fort!

1) Cesser la comparaison

Ce besoin de se montrer forte sans cesse, de ne montrer que le côté positif des choses, je trouve cela usant. Bien sûr qu’on peut garder ses problèmes pour soi si on le souhaite. Mais il faut quand même oser parler un minimum des difficultés rencontrées. Personne n’a une vie fabuleuse et est « parfaite ». On passe tous par des étapes chiantes dans la vie. Et autre point: chaque être humain est complémentaire, ce n’est pas parce qu’une amie, collègue excelle dans un domaine que vous êtes nulle, peut-être a-t-elle plus de facilités, confiance en elle?

2) Ne pas se baser sur les apparences et juger

Cela paraît impossible dit comme ça. Prendre du recul sur une personne rencontrée et ne pas se faire trop d’idées sur sa vie et personnalité. Ne pas oublier qu’en tant que femme, nous avons quand même beaucoup de similarités en tant que vécu.

 

3) Des soirées, réunions entre filles

Que ce soit pour parler de choses légères, personnelles, il est important, je pense de se réunir de temps à autres pour vraiment s’écouter et essayer de se comprendre. Il est important de soutenir au mieux votre amie en lui montrant ce qu’elle a de bien en elle.

Lire la suite de « Comment intégrer la solidarité féminine dans son quotidien? »

Ma conclusion du mois de juillet

J’ai bien aimé faire une petite conclusion pour le mois de juin et j’ai décidé donc de renouveler pour le mois de juillet.

Le mois de juillet fut pour moi le mois de la prise de conscience: celle de mes forces et faiblesses, de ce qui peut être amélioré pour que les choses avancent.

Je suis très contente et pleine de gratitude envers tout ce que j’ai accompli et même si j’ai saisi aussi les limites du développement personnel, mes lectures m’apprennent vraiment à déconstruire ce qui pourrait me blesser et à me reconstruire une nouvelle vie.

C’est à dire faire table rase du passé en essayant de régler les problèmes et en me réinventant en tant que personne.

J’ai prévu un article favoris particulier en août, une nouvelle collaboration bloguesque entre autres….

 

Lire la suite de « Ma conclusion du mois de juillet »

Favoris du mois de juin et du début de juillet

Mon blog reprend un nouveau départ. Voici la liste de mes coups de coeur:

-la BB Crème de la marque So Bio etic’.

J’en suis vraiment contente car l’application permet de n’en mettre que quelques noisettes sur le doigt, ce qui est très appréciable.

Je suis ma foi fort contente, je consomme quelques produits bio en ce moment que ce soit du thé blanc Fruits Rouges de chez Naturalia ou bien des salades pour déjeuner à la Voie Verte.

 

-le vide-dressing effectué fin juin.

La concurrence était dure et il était difficile d’avoir du monde ce week-end là. Mais entre un bon moment passé entre copines, des cosmétiques que j’ai acheté et une envie de plus en plus grande de faire le vide dans mon appartement, je n’en retiens que du positif.

J’aimerai beaucoup élargir et faire un vide-grenier me permettant de vendre vêtements et autres objets.

la Birchbox. Je suis vraiment contente de mon investissement car je découvre toujours de nouvelles marques qui sont de plus en plus éthiques.

mon massage bien-être. J’ai eu l’occasion de retrouver Anne qui m’avait fait une consultation de naturopathie. Cette fois-ci, ce fut l’occasion d’un très bon massage qu’elle a effectué et  qui m’a bien détendu, notamment au niveau de la nuque et des épaules. Je vous redonne son site si vous voulez avoir plus d’infos (http://www.ap-naturopathealyon.fr/).

-votre soutien: j’ai eu droit à de grandes marques de soutien et d’amitié dernièrement. Je ne sais comment vous remercier, sachez qu’elles ont été appréciées à leur juste valeur.

Lire la suite de « Favoris du mois de juin et du début de juillet »

Miracle morning suite

Merci à tous ceux qui me suivent et me commentent régulièrement.

J’avais envie d’écrire cet article suite au précédent sur le « Miracle morning ».

Cela vous arrive-t-il d’être happée par quelque chose? Je me suis engouffrée dans le développement personnel pour me sauver de mes problèmes.

Bien-sûr, ce fut une erreur.

« Le Miracle Morning » est un bon rituel du matin, je ne peux pas dire le contraire.

Mais je pense que j’ai voulu trop en faire et être partout à la fois.

Je subis des crises d’angoisse depuis quelques jours et je dois voir un psychiatre prochainement.

Cette routine m’a permis de me remettre face à mes problèmes et mes blessures du passé.

Etre joyeuse, heureuse, avoir un sens à ma vie est une vraie quête que je compte continuer à explorer.

Lire la suite de « Miracle morning suite »

Expression libre (3)

Beaucoup de choses à dire dont certaines seront reprises dans mes prochains articles :

1) Femme superficielle ou un cerveau?

Je pense qu’il faut faire comprendre une bonne fois pour toutes aux hommes et aux femmes que:

-Je ne suis pas votre rivale (les femmes): m’habiller et me maquiller ne signifie pas que je souhaite être comparée. Je vous cède la première place sur tout volontiers.

-Les femmes qui ne vont pas passer trois heures à se pomponner (le cliché) restent des femmes belles, désirables. Pas juste un cerveau. Et soigner son apparence reste un choix personnel. A vous de respecter les choix de chacun.

2) Epilation, acceptation du corps?

Il y a une tendance: des femmes qui décident de ne plus s’épiler.

Et pour moi, comme tout cela relève du libre-arbitre. Et je respecte leur décision.

J’ai personnellement du mal à le faire, pas pour le regard des autres mais pour moi.

Après je ne me prends pas non plus la tête sur mes poils personnels. L’épilation, j’en fais ce que j’en veux.

Accepter son corps demeure difficile. On se torture à rêver du corps idéal. Commençons par aimer notre corps et après on verra ce que l’on peut en faire.

Lire la suite de « Expression libre (3) »

Expression libre (2)

Parlons de sujets sensibles dans ce deuxième article.

Encore une fois je n’ai pas la science infuse.

 

  1. La démocratie

Avec les élections, le moins que l’on puisse dire est qu’il y a eu débat, voire polémique sur les réseaux sociaux.

Personnellement, je n’ai envie de juger personne sur ses opinions politiques: le vote vient de choix en fonction des parcours personnels.

La démocratie existe bel et bien en France même si elle est loin d’être parfaite. Chacun est libre de tenter de faire bouger les choses (associations, manifestation, vote, investissement politique etc…) bien que ce soit loin d’être facile.

Je pense qu’il est à la fois important de tenir compte des choix internationaux mais pas trop, la peur de ne pas s’en sortir est légitime.

2. La sexualité et le féminisme

ça a aussi, c’est un sujet complexe et compliqué.

Se sentir homme ou femme ne se raisonne pas par rapport à votre anatomie même si cela peut être un repère.

L’orientation sexuelle évolue avec le temps même si encore une fois, on a souvent quelques idées d’où l’on en est. Et quelque soit ce que sont les personnes, il faut les accepter comme elles sont.

Une féministe n’a pas de signe distinctif: elle peut porter pantalon comme jupe, avoir les cheveux longs ou courts, désirer les hommes ou non.

Une femme a des droits et des devoirs comme tout un chacun, elle n’est ni pire ni meilleure que les hommes, elle est son égal.

Une femme se définit comme telle comme elle le souhaite, avec ses propres choix.

Lire la suite de « Expression libre (2) »

Féminité: genres etc…

Je me suis regardé la vidéo Youtube: elles prennent la parole et j’ai discuté aussi de féminité, genres en dégustant des pizzas maisons.

Pour moi, être humain signifie pouvoir s’intéresser à plein de sujets différents aussi sérieux que futiles et c’est très bien comme cela.

J’ai déjà écrit des articles sur les femmes, la culture etc…

Pour moi, il n’y a pas à avoir de différences entre une blogueuse beauté/mode avec une blogueuse culture. Pourquoi? Parce qu’on donne une image de soi sur un blog qui n’est pas totalement vraie. On peut aimer s’apprêter et lire. (Eh oui). On peut faire du jeu de rôles et aimer la mode. Bref, vous avez compris.

Et aimer la culture ne va pas signifier être plus sérieux qu’aimer la mode. Chaque thématique a des problématiques bien différentes. Pour autant, j’invite à faire sauter des cloisons et à parler autant que possible de sujets différents.

Lire la suite de « Féminité: genres etc… »

Hallucinations collectives: The Jane Doe Identity

J’avais entendu parler à plusieurs reprises du festival des Hallucinations Collectives qui réunit à Lyon, des films de genre, de toutes époques et nationalités.

Je n’ai vu pour l’instant qu’un film: « The Jane Doe Identity » dont j’ai pu assister à l’ avant-première.

En voici le résumé:

Un père et son fils travaillent ensemble à la morgue locale. Lorsqu’ils « reçoivent » le corps d’une mystérieuse inconnue, les deux hommes décident de mener l’enquête sur son identité.

Lire la suite de « Hallucinations collectives: The Jane Doe Identity »