Rosemary’s baby d’Ira Levin

Ah y est, je viens de terminer ma deuxième lecture d’automne.

Et je vais vous donner mon avis.

 

1. Résumé

Guy et Rosemary, qui viennent d’emménager dans un immeuble bourgeois de l’Upper West Side new-yorkais, se lient rapidement d’amitié avec leurs voisins. Ces derniers sont charmants, attentifs aux moindres besoins de Rosemary, surtout depuis qu’ils ont appris qu’elle attendait un bébé, et rien ne devrait ternir la douce euphorie des nouveaux arrivants. Pourtant, peu à peu, le trouble gagne le jeune couple : ces regards bizarres et ces rêves malsains qui hantent les nuits de Rosemary sont-ils normaux ? L’atmosphère s’épaissit, le mystère devient angoissant…
Vendu à cinq millions d’exemplaires dans le monde, salué par la critique, adapté au cinéma par Roman Polanski avec le succès que l’on sait, Rosemary’s Baby a laissé une empreinte indélébile sur l’histoire de la littérature américaine et sur l’esprit de ses lecteurs. Un chef-d’oeuvre du genre.

Mon exemplaire vient de la collection Pavillon Poches de Robert Laffont. Il fait 360 pages.

2. Mon avis

J’ai bien aimé « Rosemary’s baby ».

Tout au long du livre, on a l’impression que c’est une histoire tout à fait normale de couple attendant un enfant et puis peu à peu vers la fin, on commence vraiment à rentrer dans le fantastique et à remettre tout en question, comme l’héroïne.

 

3. Les points forts

  • Une écriture relativement fluide. On ne lâche carrément pas le livre je dirai tellement il se lit facilement.
  • Le narrateur est Rosemary. Un vrai point fort car cela nous permet de passer du normal au paranormal avec tout cela implique comme sentiments lorsqu’on est dans le quotidien.
  • Le suspense, le fantastique est très bien géré. Tout est distillé par petites touches, jusqu’à la fin, on se demande si ce n’est pas l’héroïne qui est folle.

4. Les points faibles

  • Quelques longueurs. J’aurai bien enlevé le passage où Rosemary est dans la cabane par exemple.
  • Problème de classification de genre. Même si la fin est horrifique, j’aurai plus vu ce livre comme du fantastique ou du thriller. En effet, je n’ai pas vraiiment eu peur. A voir quand je regarderai l’adaptation de Roman Polanski.

5. Conclusion 

J’ai passé un vrai bon moment de lecture grâce à cette écriture extrêmement plaisante et la fin très fantastique.

Ce n’est pas un livre que j’ai adoré mais que je recommande à lire au moins une fois.

Tentés? Le lien de la chronique de La bibliothèque de Bénédicte sur ce livre est ici: https://labibliothequedebenedicte.wordpress.com/2016/09/13/rosemarys-baby-%E2%80%A2-ira-levin/

 

N’hésitez pas à commenter, aimer, partager cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram, Linked In 

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, mon blog professionnel,  ma communauté Facebookla blogosphère lyonnaise.

 

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Rosemary’s baby d’Ira Levin

  1. Bénédicte dit :

    Je suis ravie de lire que tu aimé ce roman. Et je pense que tu pourrais aimer le film, je ne sais pas si j’ai préféré le livre au film. Je les aime tous les deux différemment ! J’ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s