Alma de Cizia Zykë et avec la préface de Thierry Poncet

Je remercie à nouveau la maison d’édition Taurnada pour m’avoir envoyé ce fabuleux livre.

Je m’excuse du retard et vous présente ma chronique sur le livre « Alma » dont voici le résumé:

1. Résumé:

Une petite fille aux étranges pouvoirs vient au monde. Autour d’elle, c’est l’Espagne du Moyen Age, aussi barbare que raffinée, à la fois religieuse et brutale, où la reine Isabelle la Catholique s’apprête à chasser tous les Juifs du royaume. La petite Alma, celle qui parle avec Dieu, deviendra-t-elle le guide dont son peuple a besoin, ou bien sera-t-elle comme tant d’autres balayée par le vent mauvais de l’Histoire ? L’épouvante se mêle au comique, les destins s’enchevêtrent, aussi grandioses que pitoyables, dans un récit haletant, à la force d’une légende.

Mon exemplaire fait 210 pages.

2. Mon avis:

Ma collaboration avec cette maison d’édition date d’il y a plusieurs années: j’ai découvert la série d’Haig l’aventurier par l’auteur Thierry Poncet dans deux ouvrages très divers mais passionnants ici et ici .

Et il y a un peu moins d’un an, j’ai pu apprécier l’histoire de celui qui a travaillé avec Thierry Poncet et avec lequel il a vécu moultes péripéties, j’ai nommé Zykë. Le lien de la chronique est ici.

Bref, ce Zykë avait l’air d’être un sacré personnage. Et le découvrir en conteur n’a pu que me le confirmer.

Cet ouvrage est un vrai conte inspiré de ce qui fut l’inquisition espagnole historiquement parlant.

Honnêtement, j’ai vraiment accroché à la manière de raconter, on est vraiment avec les personnages qui sont facilement caractérisables.

 

3. Les points forts

  • Une écriture fluide mais non sans des descriptions.
  • Efficace et court, 210 pages.
  • Conte et à la fois tragédie, tellement on est vraiment dans les appartements et lieux des personnages qu’on arrive facilement à reconnaître malgré leur nombre.
  • Alma m’a évidemment fait penser à Jeanne d’Arc, le côté imaginaire en plus puisque chacun y voit son « âme », ses désirs dans les yeux de la charmante enfant.

4. Les points faibles

  • Zykë évoque pour moi Frédéric Dard en plus compréhensible et cela peut être une écriture auquel certaines personnes n’adhère pas.
  • De même, les personnages de pouvoir sont tournés en ridicule. On rappelle qu’ils sont humains,  en faisant référence à leur appareil digestif.

5. Conclusion

 

Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce livre.

Le mélange entre fiction et histoire réelle est plutôt réussie, réunissant également tragédie et fantastique.

Si vous cherchez un bon livre pour offrir à noël ou pour lire au chaud l’hiver, foncez!

 

Tentés?

N’hésitez pas à commenter, aimer, partager cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram, Linked In 

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909, mon blog professionnel,  ma communauté Facebookla blogosphère lyonnaise.

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Alma de Cizia Zykë et avec la préface de Thierry Poncet

  1. cora85 dit :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s