Le respect de soi-même

Coucou à tous ! Je commence cette nouvelle semaine avec un article sur le développement personnel (ça faisait longtemps me direz-vous).

S’il y a une chose que la dépression et les psychologues/psychiatres ainsi que les livres m’ont vraiment appris , c’est qu’il est important de se respecter.

1. Qu’est-ce que ça signifie?

Je ne vous apprends rien, nous vivons entourés d’êtres humains qui forment une société.

Parmi elle, vous trouverez de la famille, des amis, des collègues, des connaissances…

Et ces personnes, pour diverses raisons, vont avoir des attentes vis à vis de vous et vice-versa.

Et dans les deux sens, ces dernières peuvent être déçues.

Pourquoi? Parce qu’en tant qu’être humain sensible, nous faisons des choix.

Et hormis certaines situations dramatiques ou au pied du mur, nous avons chacun le pouvoir de faire ou de ne pas faire certaines choses.

2.Plus précisément

Quand on réalise un projet (amical, professionnel, amoureux), tous les types de personnalités ne sont pas compatibles.

Et vous connaissez évidemment le dicton: « On ne peut pas plaire à tout le monde ».

Se respecter, c’est être capable de faire un choix pour soi, pour s’aligner par rapport à ses valeurs profondes, son inconscient… Et ça votre cerveau, si ce n’est votre corps, vous le rappelera si vous faites quelque chose malgré vous.

Pour autant, cela ne signifie ni que les personnes concernées sont d’horribles personnages ni que les êtres humains ne peuvent faire des compromis, c’est même nécessaire et fondamental, sinon tout le monde serait en guerre les uns contre les autres en permanence.

Non, le principe c’est que chaque membre d’un groupe puisse obtenir ce dont il a besoin pour être heureux (l’affection, la reconnaissance, l’argent….)afin de pouvoir donner de soi au maximum et ne pas perpétrer une violence sur soi-même.

Il arrive également dans la vie que certaines situations ne vous correspondent pas sur le moment,  car vous êtes fatigués physiquement, psychologiquement et que vous investir plus vous empêcherait de prendre soin de vous en terme de temps et de profiter de certaines opportunités qui, elles vous correspondraient plus dans un avenir proche.

3. Conclusion

Se respecter soi-même n’autorise pas à faire mal à autrui et si certains actes ou mots ont blessés d’autres personnes, il est important de s’en excuser.

La communication non-violente est aussi un bon moyen d’expliquer sans trop se justifier. Ce qu’il est important de faire comprendre aux interlocuteurs est que vous ne vouliez pas blesser volontairement.

Le positionnement de victime: dans une relation, chacun peut se considérer comme victime et l’autre bourreau. La façon de raisonner est mauvaise, oui, il est parfois nécessaire pour se reconstruire psychologiquement de se dire qu’on n’est pas coupable de telle ou telle chose.

Par contre, il faut aussi malheureusement admettre que nous avons tous une part de responsabilité: je m’explique et attention je ne parle pas de viol, d’agressions sexuelles, de maltraitance physique ou psychologique! Ce que j’entends par là est que ce que nous vivons une fois adultes est composé d’expériences qui nous permettent de savoir ce que nous voulons dans notre vie et ce que nous ne voulons pas ou plus.

Il arrive même parfois que le respect de soi-même fasse comprendre à l’autre qu’il est en train de se faire du mal et qu’il est en train de faire couler le navire . Et cela peut même dans certains cas, faire prendre conscience à cette personne que votre acte n’était pas contre elle mais une situation donnée.

Les relations humaines sont d’une complexité infinie! Pensez à un nuancier de couleur pour votre papier peint, il y a autant voire plus de couleurs différentes que d’êtres humains.  Et c’est cette route commune, cette communication qui va vous faire rapprocher ou prolonger votre route avec certaines personnes ou d’autres. Ou au contraire vous éloigner pour vous retrouver ou non.

 

4. Conclusion personnelle

Même si le lieu n’est pas forcément choisi, j’ai envie de m’excuser pour tout le mal que j’ai pu causer aux autres.

Et aussi de pardonner à ceux qui ne m’ont pas forcément comprise un moment donné.

Le recul est une bonne aide pour avoir une vision plus posée et « objective » de la vie.

 

Que pensez-vous de cet article?

 

Vous pouvez  aimer, partager, commenter cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram, Linked In 

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909ma communauté Facebookla blogosphère lyonnaise.

 

Publicités

7 réflexions sur “Le respect de soi-même

  1. clairebelgato dit :

    Je suis totalement d’accord avec toi ! C’est tout un défi d’avoir une bonne relation avec soi-même et avec les autres. Je note le livre sur la communication non-violente, qui m’intéresse pour le coup 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s