La belle vie

Oh la belle vie

Sans amour

Sans soucis

Sans problèmes

 

La caméra se met à filmer les rues principales de l’arrondissement. Il fait beau, plutôt chaud pour une période hivernale.

Il est 12h, les passants se rendent dans un restaurant où se passe notre action. Ils déjeunent, retrouvent leurs amis, discutent…

Puis l’image s’arrête et reprend dans un petit appartement, idéal pour deux amoureux.

Ces derniers sont d’ailleurs levés, chacun assis dans leur espace dans la salle à manger, en train de se raconter leur matinée mais nous n’entendons pas encore ce qu’ils se racontent.

Comme dans toute émission de télé-réalité, on passe à la salle « confessionnelle » qui se trouve être la chambre.

 

Une jeune femme, assise sur un des bords du lit, raconte sa vie quotidienne: ses difficultés financières et son chômage récent tandis que son compagnon galère toujours à trouver son premier vrai emploi.

Cette première est bien habillée: un haut noir et blanc imprimés de roses et une jupe bleue avec des boutons noirs sur le dessus. Elle est maquillée de son rouge à lèvres rouge et d’un fard à paupières marron.

Elle sourit à la caméra mais explique les faits de manière plutôt dramatique, elle est dans son jeu, le rôle de la femme « parfaite » lui va comme un gant. Et bien sûr, le contenu de ses propos a été à moitié coupé, de façon à accentuer la situation.

Suite à cette scène, la suivante reprend dans le salon.

Le couple, visiblement très amoureux, discutent de leurs amis communs, de la soirée à laquelle ils sont allés.

Les techniciens ont insisté pour qu’ils  aient une dispute concernant un truc aussi anodin que la vaisselle (qui la fera), les rendant bien ridicules. On fait passer l’homme pour un fainéant qui ne veut rien faire et la femme pour une soumise qui accepte de tout faire.

Puis, on change à nouveau de situation, il est 17h.

La demoiselle rentre d’un entretien, visiblement fatiguée et n’ayant qu’une seule envie: se poser sur le canapé et se détendre.

Son conjoint, lui, est en train de jouer sur l’ordinateur.

A nouveau il y a conflit car le jeune homme doit passer la soirée avec ses copains.

Et on se retrouve dans la dispute caricaturale de la femme qui a l’impression de toujours tout faire et qui aimerait passer une soirée en amoureux et de l’homme qui préfère retrouver ses potes.

Le producteur de l’émission de télévision arrête l’extrait vidéo.

« Qu’est-ce que c’est que ça? « 

Le caméraman explique que le but était de montrer le quotidien d’un couple de chômeurs.

– « Et qui ça intéresse ? », répond le producteur.

– « Ben je  sais pas, ils ont accepté de témoigner », reprend le caméraman

Le producteur n’attend pas d’explications supplémentaires et se met en colère. Pour lui, les images n’étaient pas sensationnelles, le couple n’était pas assez conflictuel, la femme trop bien habillée, trop maquillée pour une chômeuse et le conjoint, même s’il était pas dur de le faire passer pour geek, le fait qu’il sorte et ait des amis, ne collait pas non plus. Pour finir, c’était beaucoup trop ennuyeux.

« Le sel de la télévision c’est de montrer la misère humaine. Tu as vu tous ces livres? Ils sont trop intellos, le spectateur ne s’identifiera pas. »

La discussion s’arrêtera là. 

La morale de cette histoire est que même si le sujet de chômage de gens  très diplômés aurait pu être intéressant à raconter, ce n’est pas le cas pour de la télé-réalité. 

On peut se demander pourquoi un tel couple a tenu à exposer son quotidien en pâture pour un programme télé, de surcroît, ce genre d’émissions.

Heureusement pour eux, l’émission ne fut jamais diffusée. 

Que sont-ils devenus du coup? Personne ne le sait.

Quand l’un des consultants de l’émission appella la jeune femme sur son portable, il tomba directement sur le répondeur. Il laissa un message, indiquant que le sujet de l’émission a été annulé.

Ce que ce personnel de télévision ne savait pas, c’est que deux micros et deux cameras étaient cachés dans l’appartement, dans le salon et dans la chambre. Tout le tournage a été enregistré et mis en ligne sur le site Internet du couple.

Celui-ci est un site web d’acteurs professionnels, avec le contact de leur agent. Quand on se penche bien sur leur CV, on peut voir qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai, ils sont déjà apparus dans plusieurs émissions de télé-réalité et faits divers. Et à chaque fois, les conditions de tournage ont été filmées.

 

 

N’hésitez pas à aimer, partager, commenter cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909ma communauté Facebook, le ciné club de Potzinala blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

 

Publicités

12 réflexions sur “La belle vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s