Littérature

Service presse: Zykë de Thierry Poncet

La maison d’édition Taurnada a souhaité poursuivre notre collaboration et je l’en remercie.

Voici le résumé de ce livre:

Au fond d’un PMU de la rue du Faubourg-Saint-Martin, je tends le texte d’une de mes nouvelles à l’aventurier de la mine d’or. Il lit les premières lignes et déclare : « C’est toi » comme il cracherait deux écorces de graines de tournesol. Il aurait pu dire : « Je viens de décider de t’emmener avec moi, aussi ton destin va-t-il basculer dans les minutes qui suivent, tu vas connaître le monde entier, les grandes ivresses, le sexe, l’amour et le danger, et tu vas devenir écrivain d’une manière que tu n’aurais jamais imaginé. » Mais non. Juste : « C’est toi. »

L’incroyable odyssée autour du monde, au sommet du succès littéraire et au cœur de l’amitié de deux hommes que tout oppose. Un récit trépidant et truculent, dur et drôle, invraisemblable et vrai : inlâchable.

L’ouvrage fait 360 pages.

Zykë aux Baléares

Mon avis:

J’apprécie toujours autant la plume de Thierry Poncet.

Ce livre ne fut pas facile à lire, j’ai eu du mal à rentrer dans l’univers mais une fois dedans, j’avais effectivement du mal à m’arrêter.

Durant cette lecture, on apprend à détester, adorer Zykë qui est un vrai personnage (un bonhomme imposant) et mentor, compagnon de route de Thierry Poncet.

Avec ce livre, on voyage: du Dakar en passant par l’Inde, les Pays-Bas, les Baléares et la liste n’est pas exhaustive. Et ça fait tellement de bien, on est imprégné par les odeurs, les paysages, les ambiances mais aussi les personnes qu’ils rencontrent.

Cette histoire représente bien la vie bohême et rebelle des années 70-80. Thierry Poncet a pour influence Frédéric Dard qui a écrit les San Antonio et je dirai aussi un peu Céline.

Le peuple est au centre de l’histoire que ce soit dans l’idée d’une littérature populaire et de qualité, sans oublier la description des aborigènes. Il y a même un côté sociologique avec le reportage du Paris-Dakar et celui sur la drogue au Pays Bas.

D’ailleurs, il y a une scène horrible où des animaux sont tués pendant un festin de nouvel an, âmes sensibles s’abstenir.

C’est un livre riche en termes de voyage, en termes de personnages mais aussi en terme d’écritures puisqu’il arrive que notre auteur s’emballe et même si on est peu déconcerté au début, ça correspond bien à l’univers du livre.

La richesse est aussi dans la diversité du contenu du livre: de l’amour, du sexe, de l’action, de l’aventure, de la littérature, de l’humour. Zykë et sa bande ne ratent jamais une occasion de bien se marrer.

Thierry Poncet

Ce bouquin me paraît idéal en vacances, en voyage et quand on a un petit coup de blues, ça requinque assez vite.

Pour conclure, je vous le conseille parce que c’est bon tout simplement. N’hésitez pas à vous accrocher car cette richesse de contenu est aussi très dense à lire. Mais une fois dedans, on s’accroche aux personnages et à leurs aventures.

Tenterez-vous ?

 

N’hésitez pas à aimer, partager, commenter cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909ma communauté Facebook, le ciné club de Potzinala blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

 

Publicités

18 réflexions au sujet de “Service presse: Zykë de Thierry Poncet”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s