Actualité, bien être, Littérature, Séries télévisés

Expression libre: stop au catastrophisme ambiant

-Je ne suis pas la personne la plus éclairée du monde sur le sujet mais selon moi, le catastrophisme ambiant entretenu par les médias et l’idée du « c’était mieux avant » ne nous aide pas du tout.

-C’est la crise. Oui, cela fait plusieurs années (voire même plus loin dans le temps) que nous constatons que les machines remplacent les hommes et c’est tant mieux. Si cela retire les tâches pénibles, pourquoi pas? Nous sommes dans une période de transition vers un avenir inconnu où le travail ne sera plus comme avant. Nous devons nous adapter.

-Les gens sont de plus en plus bêtes, malélevés etc…  C’est un constat faux et qui n’aide pas les générations futures et les trentenaires… Notre système d’éducation a ses failles et il est aussi peut-être temps de réformer en fond pour qu’il y ait moins d’inégalités. La télé-réalité? Ce sont les jeux du cirque d’antan. Ce que je vois c’est que le savoir est redevenu une affaire de « classe ». Les écarts entre les couches de population les plus riches et plus pauvres se creusent. Mais encore une fois, ce n’est pas la première fois que cela arrive. Pensez à Zola et à « L’assomoir ». Nous avons de plus en plus accès au savoir et il est important que les plus jeunes apprennent à aller le chercher et à croiser les sources.

-Le phénomène des enfants rois. Chaque siècle a ses bêtes noires. Freud a connu les hystériques, nous, nous avons les enfants rois. C’est triste mais il va falloir faire avec. Ce n’est pas parce qu’ils existent, que c’est la fin du monde.

-Les attentats, les migrants…

Arrêtons de voir tout en noir. La vie a toujours eu ses bons et mauvais côtés, comme l’humain. Pensez à ce qui a évolué positivement.

Je ne vois pas l’avenir comme un âge d’or ni comme une crise permanente. Si nous réussissons à faire de notre mieux pour que le plus grand nombre soit heureux, ce sera une vraie victoire. Si nous n’y arriverons pas, tant pis. A chacun de se battre avec ses armes pour s’en sortir.

La générosité humaine existe et existera toujours. Arrêtons de nous scruter et de nous juger tous comme des ennemis.

Ce qui est vraiment important, c’est faire de notre mieux. Vivez votre vie. Trouver un équilibre entre votre propre bien et celui des autres.

Pour conclure, je suis persuadée que l’effort et la tenacité paient. Le développement personnel est ma méthode pour réussir à atteindre mes objectifs. A vous de trouver la votre afin d’avancer.

 

N’hésitez pas à aimer, partager, commenter cet article!

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterestTumblrInstagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909ma communauté Facebook, le ciné club de Potzinala blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

 

 

 

Publicités

20 réflexions au sujet de “Expression libre: stop au catastrophisme ambiant”

  1. Quelqu’un a dit « La France est un paradis peuplé de gens qui se croient en enfer » … Ce n’est pas le paradis mais beaucoup de gens ont trop tendance à se plaindre alors que c’est un pays où il fit bon vivre relativement à d’autres. Merci de le rappeler avec ton article positif et arrêtons de nous plaindre, cherchons plutôt et mettons en oeuvre des solutions pour changer ce qui ne va pas

  2. Hmm oui c’est la crise mais bon ça va, on vit ! Par contre, je suis d’accord sur le fait que la surpopulation font que beaucoup de gens se fichent de tout. Et les enfants sont particulièrement mal éduqués ( vu qu’on s’en fiche de tout ). Pour travailler dans ce genre de milieu, c’est un fait.
    Après les médias montreront toujours le mauvais côté des choses, comme ça tu ne penses pas à autre chose.
    La vie est là, belle et il faut la vivre à fond !

  3. Le pire, c’est que même les plus jeunes le disent : c’était mieux avant. Une nostalgie d’un temps qu’on ne connaît pas, et c’est sûr que j’aurais aimé connaître certaines choses d’avant, que certaines époques me fascinent, mais je ne me fais pas d’illusion. (en plus j’adore les dystopies et me faire peur avec des futurs angoissants! à la Black Mirror <3) Ce ne sont souvent que des généralités, car quand je parle à mes grands-parents, je n'ai pas l'impression qu'ils sortent d'une utopie. ^^ Mais il y a pas mal de livres qui sortent dessus et essaient de briser cette idée reçue. Le monde évolue, il faut aller de l'avant. Il a ses avantages et ses inconvénients, comme hier, et il faut faire avec.

    Je trouve cette litanie très anxiogène notamment pour les jeunes, c'est culpabilisant et rabaissant. C'est vrai que les mentalités éducatives ont changé (éducation bienveillante), mais des cassos, il y en a des vieux et j'en connais pas mal (et non ils ne manquaient pas de baffes, peut-être trop eus au contraire). Tout dépend de ce qu'on veut voir car on fait vite des statistiques avec son entourage. Par exemple, selon le mien, 10% de la population fume, selon ma mère ça sera 90%… en vérité c'est un peu plus de 30% de fumeurs. Donc si on est vraiment malheureux de ce monde actuel, il faut peut-être tenter de changer d'entourage ou changer soi-même, car on ne peut pas se représenter le monde tel qu'il est vraiment mais on a les moyens d'y vivre bien. Pour les enfants, c'est à nous de donner l'exemple et ça me rappelle une nana qui déplorait "quand je vais voir mon neveu de 3 ans, il est toujours attiré par mon smartphone", normal, un gosse des années 20 aussi aurait été fasciné par un écran, mais elle n'avait qu'à simplement le mettre dans sa poche le temps qu'elle passait avec lui si ça la gênait… Mon fils (7 ans) trouve que son père passe trop de temps derrière un écran, ils ne demandent que ça, faire des choses plus tangibles et ensemble, mais faut leur montrer (avant qu'il ne soit trop tard). Se remettre en question, c'est toujours une bonne méthode pour changer le monde. 🙂

  4. Coluche disait déjà il y a plus de quarante ans : « on me dit que c’est la crise. J’entends ça depuis que je suis petit… ».
    La peur est le moyen le plus efficace pour maintenir le peuple sous clés. Pourquoi ? Et bien, c’est quelque chose qui m’échappe un peu mais je comprend aussi que ceux qui ont le pouvoir et l’argent veulent les garder jalousement (« mon précieux ») pour eux. C’est absurde mais c’est ce que nous vivons : les riches deviennent de plus en plus riche et les pauvres de plus en plus pauvres. mais c’est très loin d’être une fatalité !!! Il suffit parfois de très peu pour un changement.
    Et puis tu as raison avec cette vague de nostalgie « c’était mieux avant ». Cela ne veut strictement rien dire. Ce n’était pas mieux avant ! Moi je n’ai pas envie de revenir au temps encore frais où une femme ne pouvait même pas ouvrir un compte sans l’accord de son mari ou encore au temps où il n’y avait pas de sanitaire dans toutes les maisons (et ça non plus ce n’est pas vieux !). Il y a encore bien des choses sur lesquelles je ne voudrai pas revenir.
    Pourtant je suis nostalgique de beaucoup de choses mais c’est plus le souvenir lié que j’affectionne et non l’époque en elle-même. Et puis, ne pas prendre en compte le futur, les évolutions, c’est refuser de vivre dans le monde dans lequel nous nous trouvons.
    Ce monde est très loin d’être parfait mais il y a de très bonnes et belles choses que nous devons faire vivre. En fait le changement est en chacun de nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s