Comment intégrer la solidarité féminine dans son quotidien?

Je ne sais pas vous mais j’en ai plus qu’assez de me sentir en compétition avec d’autres nanas pour savoir qui va être la plus ceci ou cela. J’ai envie de m’instaurer certaines règles pour qu’il y ait une véritable solidarité féminine car cela me paraît important pour l’avancée des femmes. A plusieurs, on est plus fort!

1) Cesser la comparaison

Ce besoin de se montrer forte sans cesse, de ne montrer que le côté positif des choses, je trouve cela usant. Bien sûr qu’on peut garder ses problèmes pour soi si on le souhaite. Mais il faut quand même oser parler un minimum des difficultés rencontrées. Personne n’a une vie fabuleuse et est « parfaite ». On passe tous par des étapes chiantes dans la vie. Et autre point: chaque être humain est complémentaire, ce n’est pas parce qu’une amie, collègue excelle dans un domaine que vous êtes nulle, peut-être a-t-elle plus de facilités, confiance en elle?

2) Ne pas se baser sur les apparences et juger

Cela paraît impossible dit comme ça. Prendre du recul sur une personne rencontrée et ne pas se faire trop d’idées sur sa vie et personnalité. Ne pas oublier qu’en tant que femme, nous avons quand même beaucoup de similarités en tant que vécu.

 

3) Des soirées, réunions entre filles

Que ce soit pour parler de choses légères, personnelles, il est important, je pense de se réunir de temps à autres pour vraiment s’écouter et essayer de se comprendre. Il est important de soutenir au mieux votre amie en lui montrant ce qu’elle a de bien en elle.

4) Apporter son aide

Aider les autres sans distinction de sexe c’est mieux mais on connaît tous des femmes qui ont vécu du harcèlement au travail, ont été violentée par leur amoureux etc… Et dans ces cas là, apporter son soutien, son écoute, voire l’accompagner dans son action, est primordial.

5) Devenir féministe?

Par des articles de blogs, des associations ou autres, il est possible de faire progresser le féminisme, le remettre en lumière. Pour cela, comme pour toute cause, des lectures, des partages d’expérience sont plus que bienvenues.

 

N’hésitez pas à commenter cet article, à le partager, à l’aimer.

Vous pouvez me retrouver sur:

Facebook, TwitterPinterest, BetasériesTumblrInstagram.

Ou encore sur:

Le blog de Maedhros 909ma communauté Facebook, le ciné club de Potzinala blogosphère lyonnaise.

Bisous à vous et à très vite!

Publicités

20 commentaires sur « Comment intégrer la solidarité féminine dans son quotidien? »

  1. Ce sont de belles pistes de réflexion !

    C’est vrai que ce n’est pas facile de ne pas se comparer (oula, longue phrase O.o’)… On est dans une époque où, même si on fait de son mieux et on apprécie les personnes, on nous pousse à nous comparer. Mais dans un sens, je trouve cela bien de regarder ailleurs : cela permet de se remettre en question, de vouloir faire mieux et de se surpasser. Dans le cadre du travail, je trouve cela motivant.

    Chez soi, par contre, je ne me compare pas vraiment. Il y a tellement de choses à prendre en compte (vie, famille, argent, travail, personnalité) que ça n’a pas de sens. Je ne vois pas l’intérêt de me comparer avec d’autres femmes (ou hommes) sur mon physique, ma personnalité ou mes goûts. On est tous différents et cela permet l’échange.^^

    J’espère avoir réussi à me faire comprendre. J’ai un peu la tête dans le 😀 ce matin …
    En tout cas, chouette article, comme souvent ! :*

    1. Si si tu t’es fait comprendre. Dans le travail, il faut que cela reste bon enfant je dirai. Pour ce qui est de la vie privée, on ne doit pas être dans « la performance’, c’est de l’humain après tout. Bisous à toi et merci!

  2. Oui il n’est jamais facile d’arrêter de se comparer aux autres… Pas forcément par rapport au physique (se dire que telle fille est plus jolie que nous ou autre), pour moi le plus dur est souvent d’accepter que chacun avance à son rythme (quand je vois mes copines qui se marient ou commencent à avoir des enfants)! Heureusement j’ai l’impression d’avoir pu travailler là dessus depuis un petit moment maintenant.

  3. Je n’ai que des amis mecs (le reste sont des copines mais c’est tout) Oops …
    En tout cas pour ma part, j’avoue ne pas me sentir en compétition avec les autres filles, j’ai un caractère assez indépendant et j’avoue que ça me touche peu ce que les autres pensent de moi (homme ou femme d’ailleurs)
    Mais je suis toujours derrière les filles, quand elles se font taquiner par les mecs qui trouvent normal qu’elles fassent la popote … euh non !

    1. Tu as une très bonne attitude, bravo! Je reconnais que l’amitié avec un homme est très enrichissante :). Bisous à toi et merci pour ton com’!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s