California girls de Simon Libérati

california-girls-simon-liberati

Résumé:

« En 1969, j’avais neuf ans. La famille Manson est entrée avec fracas dans mon imaginaire.  J’ai grandi avec l’image de trois filles de 20 ans  défiant les tribunaux américains, une croix sanglante gravée sur le front. Des droguées… voilà ce qu’on disait d’elles, des droguées qui avaient commis des crimes monstrueux sous l’emprise d’un gourou qu’elles prenaient pour Jésus-Christ. Plus tard, j’ai écrit cette histoire le plus simplement possible pour exorciser mes terreurs enfantines et j’ai revécu seconde par seconde le martyr de Sharon Tate. »
Los Angeles, 8 août 1969 : Charles Manson, dit Charlie, fanatise une bande de hippies, improbable « famille » que soudent drogue, sexe, rock’n roll et vénération fanatique envers le gourou. Téléguidés par Manson, trois filles et un garçon sont chargés d’une attaque, la première du grand chambardement qui sauvera le monde. La nuit même, sur les hauteurs de Los Angeles, les zombies défoncés tuent cinq fois. La sublime Sharon Tate, épouse de Roman Polanski enceinte de huit mois, est laissée pour morte après seize coups de baïonnette. Une des filles, Susan, dite Sadie, inscrit avec le sang de la star le mot PIG sur le mur de la villa avant de rejoindre le ranch qui abrite la Famille.
Au petit matin, le pays pétrifié découvre la scène sanglante sur ses écrans de télévision. Associées en un flash ultra violent, l’utopie hippie et l’opulence hollywoodienne s’anéantissent en un morbide reflet de l’Amérique. Crime crapuleux, vengeance d’un rocker raté, satanisme, combinaisons politiques, Black Panthers… Le crime garde une part de mystère.
En trois actes d’un hyper réalisme halluciné, Simon Liberati accompagne au plus près les California girls et peint en western psychédélique un des faits divers les plus fantasmés des cinquante dernières années. Ces 36 heures signent la fin de l’innocence.

Mon avis:

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et je suis plus qu’honorée que les éditions Grasset me l’ai envoyé en service presse. 

J’ai découvert Simon Libérati avec « Jayne Mansfield 1967 » et depuis, je suis devenue fan de sa plume, particulièrement quand il évoque des faits réels ou divers.

Dans cet ouvrage, on ne peut pas être plus plongé dans cette secte de Charles Manson au sein de laquelle la saleté, le sexeles conflits avec motards sont le quotidien d’un ranch, ancien décor de western d’Hollywood.

Charles Manson, alors qu’il ne commettait pas la majorité de ces crimes a réussi à devenir aussi célèbre que l’actrice qu’il a tué, Sharon Tate. Une preuve de plus que le monde du crime et Hollywood sont toujours très liés.

D’autant plus que le bonhomme est musicien et connaît des artistes de l’époque tels les Beach Boys. Ce petit homme avait un magnétisme qui transformait des jeunes adolescentes ou femmes en tueuses car ne souhaitant qu’une chose: combler Charlie.

L’écriture a à la fois un côté romancier car on a le point de vue de chaque personnage mais aussi très journalistique, car chaque détail est bien relaté via les descriptions.

Bref, si vous aimez les faits divers, l’histoire ou Hollywood ou même si vous voulez savoir d’où Marilyn Manson tire son nom de scène, foncez!

Je remercie encore Grasset pour cet envoi!

 

N’oubliez pas de commenter cet article, de l’aimer, de le partager etc…

Nouveautés: mes emprunts à la médiathèque, des citations livresques chaque semaine et un système de prêt de livres pour les lyonnais.

Vous pouvez rejoindre ces communautés: celle que j’ai crée, Le ciné club de Potzina et celle de la blogosphère lyonnaise si le coeur vous en dit.

Mon dernier article est ici (à voir absolument). 

Mon blog bien-être ici.

L’adorable Pretty Lillou m’a interviewé, si ça vous intéresse, c’est ici. Vous pouvez d’ailleurs vous aussi vous faire interviewer.

 Mon profil betaséries, livraddict, facebook,hellocoton,tumblr, tumblr beauté, we heart it, le blog de maedhros 909, mes comptes twitter et Instagram. Je vous rajoute mon blog sur les livres Bulles de Savon et mon profil pinterest.

Publicités

36 commentaires sur « California girls de Simon Libérati »

  1. J’ai très envie de le lire. J’ai lu « Ce qu’il reste de moi », un roman de Delphine Chanéac, que j’ai assez aimé. C’est une fiction érotique, qui plaira sans doute à ceux qui aiment Virginie Despentes.
    Bonne journée, bisous !
    Ondine

  2. Je n’ai jamais lu de Simon Libérati, le thème est plutôt intéressant et ta chronique donne envie de le découvrir. Je note, même si je risque d’attendre une éventuelle sortie poche. ^^

  3. J’ai lu des avis assez partagés sur ce roman mais j’avoue être très tentée et j’essaierai de le lire prochainement, histoire de me faire mon propre avis 😀

  4. Je l’ai lu et pas du tout aimé. C’est le second livre de l’auteur que je lis, il n’est clairement pas pour moi… Le premier c’était Eva et je l’avais même abandonné.

  5. Probable que je le lierai. Ce meurtre de Tate, la magnétisme de Manson, son mode gourou… Ça m’intéresse et on voit partout ce roman…

    Et pour poursuivre l’aventure, tu as vu la série Aquarius avec David Duchovny. Elle reprend justement les jours précédents le meurtre de Tate. Pas la série du siècle ou de l’année (2 saisons), mais elle plonge bien dans ces années (musicalement, c’est top) et puis la vérité est ailleurs…

    1. Ah je ne savais pas pour la série Aquarius, je note :). N’hésites pas à me donner ton avis sur le livre si tu le lis. Bisous à toi et merci d’être passé!

  6. Hello ! Alors celui ci j’ai vraiment très très envie de le lire ! Je le note dans ma PAL même si il va falloir que je lui trouve une petite place car le planning est chargé haha ! Je n’ai jamais rien lu de l’auteur non plus, ça me plait d’autant du coup !
    Merci pour la découverte ! 😉
    Bise, à Bientôt
    Marine (DeuxAimes)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s