Bilan du mois de novembre 2016

game-of-thrones-fashion

Quel mois de novembre les enfants! Beaucoup de choses à vous raconter!

Avant de commencer, vous pouvez toujours lire les articles du mois de novembre de ce blog en cliquant ici.

1- Lectures

maman-aime-danser

mon-cher-petit-coeur-une

louis-amstrong

*Mes lectures sont au nombre de 7 ce mois-ci, 4 personnelles et 3 dans le cadre de mon emploi d’ambassadrice de la maison d’édition Bulles de Savon. D’ailleurs retrouvez mes présentations sur ce blog-ci mais je peux vous assurer que ces ouvrages sont excellents! Vous retrouverez aussi sur ce dernier comment vous pouvez obtenir ces livres jeunesses ou bien si vous souhaitez rejoindre notre équipe.

Pour ce qui concerne mes lectures personnelles: 2 lectures communes et 2 lectures individuelles que j’ai toutes aimé, voire adoré donc que je vous recommande.

succubus night

Succubus nights de Richelle Mead que j’ai lu en lecture commune avec mon adorable et talentueuse copinaute Le Savoir Lire.

Lire la suite de « Bilan du mois de novembre 2016 »

Publicités

70 000 vues: le sens de la vie

romy-schneider

J’ai passé le cap des 70 000 vues déjà et j’en suis vraiment très heureuse.
Merci à tous ceux qui lisent mes articles, les aiment, les partagent, les commentent, ça me touche énormément.

Il y a quelques années, j’avais écrit une nouvelle.

J’avais envie d’en écrire une autre, que j’ai intitulé le sens de la vie.

Lorsque l’on naît, qui sait ce que l’on va devenir une fois adulte. Les parents cherchent des signes décelant de ce qui relève de l’un, de l’autre mais aussi par rapport aux passions, si l’enfant sera « normal » ou « perturbé ».

Et si le côté « intellectuel », littéraire était évident tant je voulais apprendre à lire vite pour comprendre les images que je voyais dans les livres, comme toutes les adolescentes, je suis passée du statut de larve à papillon.

Lire la suite de « 70 000 vues: le sens de la vie »

Ciné club de Potzina de novembre : La mariée était en noir de François Truffaut

la-mariee-etait-en-noir

Le blog « Bouquins de poche » a proposé le thème lumineux pour ce ciné-club mais le film dont je vais vous parler est plutôt sombre . Cependant, je voulais le mettre en lumière.

On a tendance à critiquer la Nouvelle Vague (à tort et à raison d’ailleurs) mais j’aime beaucoup certains de ses films.

Grâce à Arte, j’ai découvert ce génial film noir qu’est « La mariée était en noir » de François Truffaut, qui est un réalisateur dont j’aime beaucoup le travail.

En voici le résumé:

Le jour de son mariage, alors qu’elle sort à peine de l’Eglise, Julie voit son mari assassiné sous ses yeux… Personne ne sait pourquoi l’homme était la cible de cette balle. La veuve va alors entreprendre un voyage pour se venger de ceux qui ont tué son mari. Elle tient une liste des cinq responsables et elle compte les éliminer un par un.

Lire la suite de « Ciné club de Potzina de novembre : La mariée était en noir de François Truffaut »

Robert et Plastic Art Noise

robert

Aujourd’hui, j’avais envie de vous faire un gros plan musical.

Il existe des artistes qui arrivent à avoir une carrière musicale en parallèle du circuit médiatique et commercial habituel.

Robert en fait partie.

Si j’ai découvert cette artiste c’est grâce à Amélie Nothomb avec laquelle elle a eu une amitié pendant quelques années.

Robert c’est pour moi la chanteuse « gothique » mais pas trop dans le sens féminin du terme. Elle parle souvent dans ses chansons: d’amour qu’ils soient absurdes ou plus réalistes, de mort, de féminité, de fantastique. Pour vous résumer, un univers qui m’a accompagné pendant la période d’Halloween et qui y correspond parfaitement.

robert-ange-et-demon-a-lolympia
Le dernier dvd sorti d’un de ses concerts. Elle fait un vrai show sur scène.

Pour cet album ci, elle s’est accompagné d’un groupe qui s’appelle Plastic Art Noise, ce qui lui a donné un chanteur pour l’accompagner dans ses titres.

Ce qu’il faut savoir sur l’artiste avant que j’aille plus loin: Amélie Nothomb en parle dans son livre « Robert des Noms propres » que j’aime beaucoup, elle n’a pas de style musical particulier, je dirai un peu électronique et de « pop ». Et enfin, Mathieu Saladin, son compagnon l’accompagne dans ses projets musicaux.

Bref, pour cet album, la chanteuse reste dans la lignée de ses thèmes de prédilection: l’amour, la mort, le fantastique, avec de l’électronique qu’il soit récent ou plus années 80 (façon the Cure).

Lire la suite de « Robert et Plastic Art Noise »

Miss Pérégrine et ses enfants particuliers de Tim Burton


Etant une grande fan du réalisateur Tim Burton, je suis allée voir le dernier film qu’il a réalisé, au cinéma.

miss-peregrine-et-les-enfants-particuliers

Résumé:

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre « particularité » peut sauver ses nouveaux amis.

Lire la suite de « Miss Pérégrine et ses enfants particuliers de Tim Burton »

Liste de favoris d’automne

jupe-ethnique (je l’ai en rouge et noir).
Je l'ai en 100% doré.
Je l’ai en 100% doré.

soutien-gorge

Vêtements:

Mes crops tops verts et bleus pulls ainsi que ma jupe rouge/noir imprimé acheté à Tally Weijl sans oublier un collier que je me suis procuré à Accessorize, il est classique et qu’il peut faire sautoir. Il ya également un ensemble de lingerie beige/pêche que j’ai acquis à Undiz.

Le retour de mon bonnet béret blanc +lunettes de soleil s’il fait beau et des bottines confortables, des manteaux chauds.

Nourriture:

chocolat-au-lait-auchan

-Le retour du chocolat au lait auchan que j’associe avec du pain et des veloutés de potimarron/butternut. N’oublions pas la raclette et les thés en tout genre, les infusions.

Soins:

mandarineverte

-Je suis devenue accro à l’huile essentielle de mandarine qu’elle soit verte ou non (pharmacie ou réserve naturelle) et je me mets toujours de l’huile végétale pour me masser le ventre.

gel-douche-sans-savon1

-Je ne peux non plus me passer du gel douche sans savon de la marque Cadum.

Lire la suite de « Liste de favoris d’automne »

Les looks de Lady Gaga dans la saison 5 d’American Horror Story

lady-gaga

Après avoir fait un point sur Jessica Lange qui a été présente dans la saison 1 à 4 d’American Horror Story, j’avais envie de faire un point sur Lady Gaga et notamment ses looks qui sont très glamour et « horrifiques » dans la saison 5.

Pour ceux qui ne leur ait pas encore vu, je ne spoilerai pas (sauf peut-être dans mon bilan du mois d’octobre) mais il faut savoir que l’intrigue de cette saison se situe dans un hôtel où vivent surtout des vampires et des meurtriers en séries.

Lady Gaga est une artiste qui a parfois été dans le mauvais goût mais pour moi cela reste une artiste à part entière (malgré sa musique commerciale que j’apprécie) et on ne peut lui enlever, elle est fan de mode et cela se voit particulièrement dans la série.

Lire la suite de « Les looks de Lady Gaga dans la saison 5 d’American Horror Story »

Philothérapie d’Eliette Abecassis

Tout d’abord, je vous renvoie à la critique de ma copinaute Carnet Parisien sur ce livre, vous aurez aussi un autre point de vue. J’avais emprunté ce livre à ma médiathèque. En voici mon avis c’est parti!

philotherapie

Résumé:

« Puis-je vous demander pourquoi vous avez décidé de suivre cette philothérapie et ce que vous en attendez ? — Cela va vous paraître naïf ou idiot… Je crois que je suis malade, Professeur. — Quel genre de maladie avez-vous ? — Je suis malade de l’amour. À chaque fois, c’est la même chose. Je vis des histoires dans lesquelles je m’enivre, je me perds et je me noie. J’en ressors de plus en plus lessivée, désespérée, avec l’impression que je ne trouverai jamais l’homme de ma vie. Je voudrais guérir, me libérer de l’amour pour commencer enfin à vivre, débarrassée à tout jamais de cette illusion mensongère. » Éliette Abécassis raconte l’amour à l’heure du virtuel, tout en proposant dans chaque chapitre une leçon de philo, vivante et accessible, sur les déclinaisons de l’amour : le désir, la passion, la trahison…

L’exemplaire que j’ai lu a été publié aux éditions Flammarion et il fait 310 pages.

Lire la suite de « Philothérapie d’Eliette Abecassis »