Nadja d’André Breton

Cette lecture a été effectuée en lecture commune avec deux adorables blogcopinautes La bibliothèque de Bénédicte et La Biblio d’One (dont voici les critiques de l’ouvrage ici et ici).

breton-nadja

 

Résumé:

«J’ai pris, du premier au dernier jour, Nadja pour un génie libre, quelque chose comme un de ces esprits de l’air que certaines pratiques de magie permettent momentanément de s’attacher, mais qu’il ne saurait être question de se soumettre. J’ai vu ses yeux de fougère s’ouvrir le matin sur un monde où les battements d’ailes de l’espoir immense se distinguent à peine des autres bruits qui sont ceux de la terreur et, sur ce monde, je n’avais vu encore que des yeux se fermer.»

Je l’ai dans la collection Folio de Gallimard et il fait 192 pages.

Mon avis:

Autant vous le dire, je suis fan des années 20, du surréalisme que ce soit en art ou en littérature, cela a apporté du renouveau, du bouillonnement créatif à cette époque d’après-guerre.

bouche-nadja

 

J’ai à la fois aimé Nadja et à la fois moins aimé et je vais vous expliquer pourquoi:

  • Première chose: la relation Nadja/André Breton est passionnante et intriguante: elle est sa maîtresse sans l’être vraiment, elle fait l’effet d’une originale dans un premier temps puis d’une fille perdue et d’une folle dans un second temps (ça m’a fait pensé bizarrement à Zelda Fitzgerald qui connaît aussi des problèmes mentaux).
  • Deuxième chose: le contexte de l’époque bien-sûr: le côté « communiste » c’est à dire se rebeller contre le travail qui aliène, aller voir des pièces sanglantes, se servir de la folie comme source d’inspiration pour de l’art, de la poésie (là pour le coup, j’ai pensé à Séraphine, le film retraçant le parcours de la peintre qui devient folle).
  • Troisième chose: On est imprégné dans cette ambiance surréaliste donc et complètement intellectuelle mais on sent aussi que Nadja est malade car elle se sert de lui, elle lui dit des mots d’amour pour mieux le manipuler ensuite pour qu’il s’occupe d’elle quand elle en a besoin.

  • Passons maintenant au point négatif: le surréalisme n’a pas apporté que du positif, comme la Nouvelle Vague a donné lieu aux films bobos intellectuels français (j’avoue moi même que j’en apprécie), le surréalisme a donné lieu à l’auto-fiction et à l’art contemporain dans ce qu’il y a de plus « codifié ».

En résumé, c’est l’auteur, sa vie, son oeuvre, qui prime et il est difficile d’apporter un jugement critique car il faudrait tout savoir de l’artiste.

nadja

 

Et même si je suis une vraie passionnée, je ne pense pas que le critique ou blogueur doivent avoir tout lu, doivent tout savoir d’un auteur pour avoir un avis sur son livre. La littérature est une rencontre entre un auteur et un lecteur qui va avoir des émotions ou bien apprécié le jugement esthétique, l’époque ou tout autre élément de l’ouvrage.

Pourquoi l’auto-fiction? Les pensées de Breton sont intéressantes et complexes (peut-être trop) et savoir sa vie intellectuelle et de sorties a quelque chose de passionnant mais aujourd’hui tout n’est plus forcément le cas, les pensées sur le papier, sur la vie, sur comment est écrit et illustré son livre (car cette édition comporte des images en rapport avec le texte)  par exemple peuvent être dispensables.

Pour conclure sur cette lecture, je lirai « L’amour fou » d’André Breton car j’en ai entendu plus de bien mais « Nadja » est un témoignage intellectuel des années 20, une rencontre entre un homme fasciné par la folie de sa maîtresse. N’hésitez pas à lire rapidement certains passages.

N’oubliez pas de commenter cet article, de l’aimer, le partager, et de me faire partager vos découvertes culturelles et beauté.

Nouveautés: mes emprunts à la médiathèque, des citations livresques chaque semaine et un système de prêt de livres pour les lyonnais.

Mon dernier article est ici (à voir absolument). 

Mon blog bien-être ici.

 Mon profil betaséries, livraddict, facebook,hellocoton,tumblr, tumblr beauté, we heart it, le blog de maedhros 909

 

La_fleur_des_amants

Publicités

26 commentaires sur « Nadja d’André Breton »

  1. Je te reconnais dans ta chronique (par rapport aux échanges qu’on a pu avoir sur ce récit) 🙂
    Je suis maintenant curieuse d’en découvrir plus sur Zelda Fitzgerald… Je pense déjà lire Tendre est la nuit.
    Bisous à toi!!

    1. Je te recommande ce que tu peux lire sur Fitzgerald (que ce soit Francis Scott ou Zelda) car ce sont pour moi les symboles ultimes des années 20.

    1. Tu peux lire la 2e partie avant la 1ère, apparemment ça rend la lecture plus facile. Bisous à toi et merci et n’hésites pas à me donner ton avis si tu le lis.

    1. C’est surtout pour l’époque que ce livre m’intéressait. Après je pense qu’il faut peut-être un autre roman de Breton derrière ou d’Aragon. Bisous à toi et merci pour la visite!

  2. j’apprend toujours, de nouvelles choses en te lisant, je te remercie beaucoup, pour tes articles, tu prouves que rien ne remplacerait le plaisir de lire un vrais livre, malgré la concurrence des autres média,
    Bisous, et bonne journée

    1. Cet article me touche énormément. Même si j’aime parler d’autres sujets, ça me fait plaisir si je peux faire aimer la lecture. Gros bisous et encore merci!

  3. J’ai dû le lire pour les cours de littérature. A étudier, c’est le genre d’oeuvre qui est intéressant. Après, en tant que lectrice lambda, honnêtement, je n’accroche pas plus que ça.

  4. Je ne connais pas spécialement cette période mais le livre a l’air intéressant, j’aime beaucoup la plume du résumé et ta critique me donne envie de creuser un peu !

  5. J’ai beaucoup entendu parler de ce livre sans m’y arrêter davantage… Pour le moment, je t’avoue que j’ai tellement de choses à lire que je passe mon tour 😉 bonne journée ^^ bises

    1. Je reconnais qu’à l’exception d’un ou deux livres qui me font de l’oeil et que j’achèterai à la rentrée littéraire, je suis aussi débordée lol. Bonne journée à toi aussi! Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s