Une plongée dans: La littérature sans estomac de Pierre Jourde

la littérature sans estomac

Bonne année à tous!

Je vous souhaite le meilleur possible pour 2016!

Je commence l’année 2016  avec un article littérature.

Il s’agit de « La littérature sans estomac » de Pierre Jourde que je m’étais procuré il y a plus d’un an.

De quoi ça parle?

Cet essai nous parle de la littérature d’aujourd’hui, de ses nouvelles modes représentées par des écrivains tels que Christine Angot, Frédéric Beigbeder entre autres…

Dans un prologue, il nous explique que plus généralement, les grandes maisons d’édition sont plus dans le commercial et laissent le travail de découvreur de talents aux plus petites d’entre elles.

Et que les livres sont achetés comme des produits pouvant se faire bien voir par ses acquéreurs, notamment par le biais des prix et ne sont pas toujours lus.

Les journalistes sont là pour présenter ces ouvrages médiocres commerciaux qu’ils n’ont pas lu non plus. 

Il nous présente ensuite les auteurs connus au travers de trois catégories: l’écriture rouge (celle qui cherche à faire du style), l’écriture blanche (celle qui ne cherche pas à en faire) et l’écriture écrue qui est celle du quotidien, des vrais gens etc….

La dernière partie parle d’auteurs que Pierre Jourde apprécie et il nous détaille longuement pour quelles raisons non sans quelques nuances.

matilda-reading

Mon avis

J’ai beaucoup aimé tout simplement parce que ce livre donne de manière explicite les dessous de l’économie du livre avec son marketing, ses « lobbys » représentés par Philippe Sollers.

La culture est aujourd’hui encore plus commerciale, divertissante mais aussi dévalorisée du même coup et c’est ce qui est bien expliquée dans cet ouvrage. Certaines critiques du monde de la littérature et des médias sont également valables selon moi pour le cinéma et la télé-réalité entre autres.

On peut toujours se dire que certaines critiques sont dures mais j’ai envie de dire, peu importe. Nous avons chacun nos visions et il y a des auteurs « critiqués » dont j’apprécie le travail.

Mais l’argumentation est bien construite, preuve à l’appui et autant en tant que lecteur, je me suis dit parfois que les passages choisis sont caricaturaux autant pour d’autres j’étais atterrée par certaines écritures ou manières d’écrire.

Et je considère que la critique fait partie de la littérature et il faut la réhabiliter selon moi.

Et P. Jourde a un avis plutôt partagé sur Houellebecq qui est aujourd’hui très médiatisé, ce qui prouve qu’il n’est pas fondamentalement contre le succès des écrivains du moment qu’il est mérité.

Par contre, la partie plus « élogieuse » m’a un peu ennuyé, j’ai été moins passionnée et j’ai lâché ma lecture à 50 pages de la fin. L’écriture est plus compliquée mais peut-être à la relecture, serai-je plus réceptive à cela.

Pour conclure, fan de la littérature, je vous conseille ce livre. Il permet de s’ouvrir l’esprit, remettre en question et la partie critique se dévore, on passe du rire à la colère. Par contre, je vous conseille de le lire sur plusieurs jours car le côté répétitif peut lasser un peu. Si vous aimez la partie plus élogieuse, tant mieux mais si comme moi, vous la trouvez plus complexe, lisez en les grandes lignes.

uncle-fester

-Point positif et pin up:

J’ai envie de partir du bon pied cette nouvelle année et de profiter de la vie, la mordre à pleines dents.

A plus pour de prochains épisodes!

audrey hepburn

N’oubliez pas de commenter cet article, de l’aimer et de me faire partager vos découvertes culturelles et beauté.

Dernier article , mon tumblr, la page Facebook du blog, mon profil Betaséries,We heart itHellocoton, Livraddict, le blog de Maedhros 909 et mon tumblr beauté et mode.

Bisous!

 

Publicités

30 commentaires sur « Une plongée dans: La littérature sans estomac de Pierre Jourde »

    1. J’ai beaucoup pensé à toi en le lisant, je l’ai découvert par Eric Naulleau, ancien chroniqueur d’Onpc. Gros bisous à toi et de rien :)!

      1. :). Oui et j’ai entendu Natacha Polony aussi en parler. Je n’ai pas Paris Première malheureusement sniff d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s