Mon challenge « Hallowoctober » fini!

Eh oui mes lectures d’Halloween sont finies (en retard mais peu importe).

J’ai profité de ce challenge pour avancer ma PAL et donc lire ces deux livres:

1) Anita Blake: Lunatic café de Laurell K. Hamilton

anita-blake,-tome-4---lunatic-cafe-

(Attention spoilers!)

La lecture du troisième tome d’Anita Blake donc le précédent m’avait paru difficile tant je me suis ennuyée (bien que le livre n’était pas mauvais).

Et bien j’ai apprécié au contraire ce quatrième tome. Ce livre est apparu pile au bon moment, lorsque j’avais vraiment un besoin de légèreté.

La construction habituelle du livre (des enquêtes mélangées à des intrigues de créatures surnaturelles) me plaît et m’a toujours plu. L’histoire est ainsi bien construite.

Puis il y a la relation amoureuse d’Anita avec un loup-garou, ce qui est dur pour elle car elle évitait jusqu’à présent les aventures avec des êtres autres qu’humains.

Et c’est véritablement intéressant car Anita est partagée entre ses sentiments et ses « préjugés ».  Par contre, le trio amoureux qui se rajoute avec Jean-Claude le vampire ne m’a pas véritablement marqué.

Et le fait de changer de créatures (les trois premiers parlaient surtout de vampires), de passer aux loups-garous et métamorphes a été particulièrement appréciable pour moi.

C’est assez difficile de défendre Anita Blake tant il y a eu d’œuvres du même style qui ont été faites : Twilight, en plus Anita ne veut pas de relations sexuelles avant le mariage (un détail qui m’a particulièrement agacé), True Blood (le triangle amoureux) etc….

Mais j’ai trouvé qu’en tant de divertissement, cette saga (du moins les quatre que j’ai lu) est honorable et a des intrigues surnaturelles et policières intéressantes. Ce sont les histoires d’amours qui sont plus clichées.

 

2) Le portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde

le-portrait-de-dorian-gray

(Attention spoilers!)

Passer d’Anita Blake à Dorian Gray, c’est aller d’un extrême à l’autre.

« Le portrait de Dorian Gray » m’a bien plu même si cela n’a pas été un coup de coeur.

L’ambiance du livre a tout pour me séduire: le dandysme qui est la philosophie défendue par Lord Henry (c’est lui qui corrompt Dorian Gray) et aussi moquée par l’auteur. J’aime assez ce côté superficiel revendiqué bien que ce sont des personnes qui se cultivent. Le fantastique même si je ne le trouve pas assez développé: le portrait qui vieillit alors que son image réelle elle, ne vieillit pas et peut commettre les excès ou pêchés sans ce que cela apparaisse sur son visage. Le côté tragique également.

Oui, le personnage de Dorian Gray est moderne dans le sens où par sa faiblesse d’esprit, il est facilement manipulable et ce par Lord Henry. Dorian devient égoïste sous prétexte que sa beauté le justifie.

Ses mauvais actes, il finit par les percevoir comme de la beauté.

On apprend plus tard que toutes les personnes qui l’ont rencontré finissent mal et évitent à nouveau de le fréquenter. Mais il est aimé par la haute société par son argent et sa beauté (car c’est tout ce qui compte évidemment).

La modernité tient aussi dans l’amour que lui porte le peintre qui a crée son portrait.

Le côté « l’argent ne fait pas le bonheur » apparaît lorsqu’il se met à collectionner toutes sortes de choses et à essayer toutes les philosophies de l’histoire, il en devient excentrique.

Les reproches à faire à ce livre: il a le défaut et la qualité des romans de cette époque, beaucoup de descriptions et digressions, Dorian Gray a longtemps été perçu par la culture pop comme un personnage semblable à un Dracula et à la Frankenstein, alors que le roman relève plus de la satire sociale que le fantastique. Ce deuxième reproche ne concernant pas directement le livre.

  • En conclusion, si vous cherchez la détente et le surnaturel, c’est plutôt vers Anita Blake qu’il faut aller. Si vous voulez un roman intéressant, d’époque avec une petite dose fantastique, Dorian Gray est pour vous.

emma

Je me mets prochainement à « Emma » de Jane Austen.

Il n’y avait pas de point positif ni pin up dans le précédent article parce que ces deux points étaient déjà contenus dans l’article.

 

  • Point positif: 

Des ravioles chèvres-miel, une séance photo …

 

  • Point pin up:

bb-cream_matte

Je vais tester la BB Crème Matte de Rimmel.

Un numéro de burlesque:

 

  • Prochain article: Mon avis sur les saisons 6 et 7 de Doctor Who et la première saison de Dix pour cent.

 

-Jour 4: Le film qu’on regarde pour se faire du mal: Virgin Suicides.

virgin suicides

Jour 5: Un film qui vous rappelle quelqu’un: Beautés empoisonnées ( il me fait penser à ma soeur).

beautés empoisonnées

-Jour 6: Un film qui vous rappelle un endroit: Et dieu créa la femme (St Tropez).

et dieu créa la femme

-Jour 7: Un film que vous trouvez sensuel: Mary Reilly.

mary reilly

N’oubliez pas de commenter cet article, de l’aimer et de me faire partager vos découvertes culturelles et beauté.

Dernier article , mon tumblr, la page Facebook du blog, mon profil Betaséries,We heart itHellocoton, Livraddict, le blog de Maedhros 909 et mon tumblr beauté et mode.

Ciao!

 

Publicités

31 commentaires sur « Mon challenge « Hallowoctober » fini! »

  1. Je suis contente que tu aies aimé D.Gray, même si, et je suis entièrement d’accord avec toi. Je ne comprends pas la comparaison à Dracula. C’est plus une satire sociale, qu’un pur livre fantastique, pour moi. Et de loin.

  2. Juste un point quand tu évoques Twilight: tu as écrit « Anita ne veut pas de rapports sexuels avant le mariage » (heu….? ) Bella, non? Et en fait, ce n’est pas Bella qui refuse, c’est Edward, ceci étant expliqué par: 1)le fait qu’Edward est un homme du début du XXème (donc à replacer dans le contexte de l’époque; enfin, c’est ce qu’avance Meyer dans le livre comme argument) et 2) surtout par la communauté d’où est issue S.Meyer, je veux parler des Mormons (on en sent l’influence dans Twilight).

    Si j’avais qque chose à rajouter au sujet de Dorian Gray, la possible « comparaison » entre ce personnage et Dracula ne vient pas tant d’un aspect proprement fantastique que parce l’un comme l’autre sont 2 personnages qui luttent contre le vieillissement, qui s’attachent à l’éternelle jeunesse. A ces deux figures, on pourrait y rajouter Peter Pan, par ex. Le point commun évident entre les trois est d’incarner le refus du temps qui passe, également un certain refus de la modernité…
    Et j’arrête là parce que j’ai tendance à en écrire des tonnes quand il s’agit de littérature 🙂

  3. Je suis d’accord avec ta critique concernant le livre d’Oscar Wilde !
    J’ai hâte d’être à mercredi, car trois films qui me tentent beaucoup sortent ce jour-là au cinéma : « Les suffragettes », « MacBeth » et « Hunger games ».
    Hier, j’ai assisté à « Richard II » d’après Shakespeare, de Guillaume Séverac-Schmitz : j’ai adoré, bien que cette adaptation ne soit pas sans défauts.
    Bon week-end, bisous !!
    Ondine

    1. Super, tu me diras ce que tu en penses :). Pour « Virgin suicides », je te conseille d’attendre d’être complètement apaisée pour le voir.
      Gros bisous et merci à toi!

  4. J’aime le portrait de Dorian Gray! J’aime aussi le dandysme.J’aime bien ton challenge movie. Virgin Suicides est assez éprouvant. Je n’ai toujours pas vu Beautés empoisonnées. Et je découvre que tu as une soeur. Plus ou moins âgée que toi?
    Bises

    1. Ma soeur est plus jeune que moi. Beautés empoisonnées est une comédie « futile » mais elle me fait beaucoup de bien. Nous avons quelques points communs :). Bisous!

      1. Ma soeur (de deux ans ma cadette) aime beaucoup « Beautés empoisonnées », que je n’ai toujours pas regardé, lol !
        Bonne soirée,
        Ondine

  5. le Portrait de Dorian Gray! Il faut absolument que tu vois le film avec George Sanders et Angela Lansbury. Le meilleur!
    Sinon, Emma… j’ai eu du mal à le finir; une fois la « clé » découverte, tout est allé plus vite.
    Des bises!

  6. Je ne ferai un commentaire que sur le livre le portrait de Dorian Gray, je trouve qu’il a malgré son style une portée très actuelle de notre société, à la fois vers cette recherche de la jeunesse et la beauté éternelle qui est éphémère, comme ce besoin de vouloir se démarquer et exister en société qui est de plus en plus marqué aujourd’hui, à croire que certains passent leur temps à se regarder dans le miroir , faire des selfies et n’avoir qu’une envie passer à la tv afin d’être reconnu. Dorian n’est pas dans ces extrèmes mais il serait revu et corrigé à la sauce moderne ( un peu comme les séries tv de Sherlock Holmes) je le verrais bien dans ce modèle la . Mais je suis d’accord avec ton analyse du bouquin .
    Bonne soirée ! bises !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s