Critiques séries et cinéma

L'un des prochains films que je vais voir.
L’un des prochains films que je vais voir.

Sommaire de cet article:

Avis sur les saisons 1 et 5 de Masters of Sex et Mad Men.

Critiques cinéma: Hercule (Disney), Horns d’Alexandre Aja, Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer,Taram et le chaudron magique de Ted Berman et Richard Rich, Kuzco l’empereur mégalo de Mark Dindal, Excalibur de John Boorman, Mommy de Xavier Dolan, Gone girl de David Fincher , Le seigneur des anneaux: les deux tours de Peter Jackson et Les tortues ninja de Jonathan Liebesman, Seven de David Fincher.

Autres: produits de beauté en cadeaux.

Avis sur les saisons 1 et 5 de Masters of Sex et Mad Men.

Masters of Sex saison 1

Masters of Sex est une série qu’il faut voir, autant le dire tout de suite et ce, pour deux raisons: la première est qu’elle est très instructive en terme de sexologie et la seconde est qu’elle parle d’histoire sur comment étaient pensé la sexologie, la médecine et la société dans les années 60.

Les acteurs sont bons, particulièrement Michael Sheen qui passe d’homme renfermé irritant à un homme amoureux presque mignon en fin de saison, Lizzy Caplan tient son rôle de femme forte et libérée qu’elle avait déjà abordé dans la série « New Girl » et les vêtements des sixties lui vont comme un gant. Pour moi ce duo d’acteurs est excellent et c’est aussi le cas des acteurs et personnages secondaires. La relation entre le Dr Masters et Virginia Johnson est assez prévisible mais touchante: à force de travailler ensemble, ils arrivent à anticiper les besoins de l’autre.

Malheureusement pour moi, les bons points s’arrêtent là, même si je répète, c’est une série à voir. Les épisodes sont peu rythmés et assez longs (56 minutes en moyenne), la série a voulu s’inspirer de Mad Men pour son aspect historique et dramatique mais l’aspect historique est à mon sens , pas assez développée dans ce cas là et le dramatique est pour moi la mauvaise approche pour parler de sexualité.

Je développe: j’aurai souhaité centrer la série sur les connaissances en sexologie, différentes à chaque épisode comme aurait pu le faire une série médicale ou policière. Par conséquent, il y a beaucoup trop d’intrigues menées en parallèle et qui, à mon sens, n’ont pas forcément d’intérêt. Deuxième chose, la sexualité n’est ni montrée d’une manière ludique (années 60 je sais) ni comme quelque chose de joyeux ou bénéfique même si l’on comprend son aspect fondamental dans une société. J’aurai souhaité que la série se rapproche de « Journal intime d’une call girl » et non d’une manière aussi corsetée. La série, pour autant, n’est pas puritaine: on voit des couples faire l’amour, des femmes se masturber, l’intérieur d’un vagin etc… Quand est-ce qu’on va aussi montrer les bons côtés des années 60, période dont les populations occidentales sont nostalgiques?

Pour résumer, c’est une série à voir absolument pour se rappeler l’importance de la sexologie, des avancées en matière de sexualité, de féminisme dans notre vie. Mais c’est malheureusement du déjà vu en matière d’intrigues (même si tout n’est pas à jeter) et il ne faut pas oublier, que le sexe, ce n’est pas que des orgasmes, c’est aussi tout un aspect ludique primordial.

Mad Men est une série que j’aime maintenant à un tel point…

Mad-Men-Season-5

Mais ce n’est qu’à partir de la saison 3 que je l’ai apprécié à sa juste valeur. Car c’est à partir de là que j’ai pu voir le bon côté des années 60 et de la modernité: de la capacité de prendre en main sa vie.

Les années 60 ne sont pas que de fabuleuses images de mode de publicité, les femmes ont pu confirmer leur place dans le travail, le personnage de Peggy puis de Mégane (la femme de Don) en sont les parfaits exemples. On peut minoritairement vivre en couple sans être marié, être noir et manifester, faire de la publicité de manière plus indépendante , c’est pour cela que la nouvelle agence de publicité existe dans la saison 4.

Cette saison 5 est dite très noire sur Wikipedia mais je ne trouve pas plus que ça: Don semble être plus heureux avec sa nouvelle femme, une femme moderne qui souhaite être tout à la fois: féminine et travailleuse, sexy et fidèle… Betty, que j’adore, n’est pas au meilleur de sa forme (on voit trop d’ailleurs que ce sont des prothèses) mais pour moi, elle reste la classe incarnée comme Joan d’ailleurs.

On rencontre le LSD, les sectes, Weight Watchers, les électrochocs dans cette saison.

En bref, j’ai adoré cette saison que je trouve encore meilleure que les autres, ce ne sont plus des personnages qui subissent mais qui tentent d’être heureux, les avancées sociétales le leur permettant plus.

Critiques cinéma: Hercule (Disney), Horns d’Alexandre Aja, Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer,Taram et le chaudron magique de Ted Berman et Richard Rich, Kuzco l’empereur mégalo de Mark Dindal, Excalibur de John Boorman, Mommy de Xavier Dolan, Gone girl de David Fincher , Le seigneur des anneaux: les deux tours de Peter Jackson et Les tortues ninja de Jonathan Liebesman, Seven de David Fincher.

Hercule

– Hercule était mon Disney préféré petite. Je pense que si je découvrais le film plus vieille, ce ne serait plus le cas.

Mais le dessin animé n’est pas sans charme: la musique d’abord, que je pourrai écouter pendant des heures, le personnage féminin de Disney qui évolue: Megara est en effet mon personnage préféré. Hercule, Zeus et Hadès sont aussi des personnages forts bien menés.

La mythologie grecque n’est pas respectée mais le scénario tient la route.

La version Hercule de Disney est un bon divertissement, une réinterprétation de la mythologie à la sauce Disney: un héros rejeté qui montre ses capacités et devient héros, une histoire d’amour: le héros reste avec sa femme pour la suite de sa vie. C’est d’ailleurs le côté intéressant de l’histoire, que le demi-dieu préfère sa vie terrestre avec Megara plutôt que sa vie au paradis (l’Olympe). Après il n’est pas parfait, la musique bonne peut être perçue comme en décalage avec l’histoire, le personnage d’Hercule et ses aventures sont moins nuancés et complexes que dans les légendes grecques.

horns-alexandre-aja-daniel-ratcliffe

– Horns a pas mal été critiqué. Eh bien, moi, je ne vois pas pourquoi.

Ce film réussit à parler de bien, de mal chez l’humain tout en ayant un aspect visuel que j’ai trouvé vraiment réussi.

L’histoire policière n’est peut-être pas ce qu’il y a de mieux. Soit.

Mais non seulement ce long -métrage m’a diverti et j’étais en empathie avec le personnage de D. Radcliffe mais pour moi son approche originale et sa façon de parler du bien et du mal m’a plu.

Daniel Radcliffe a une bonne carrière post Harry Potter pour moi.

ma-nuit-chez-maud-eric-rohmer

-Ma nuit chez Maud a une première partie que j’ai trouvé trop ennuyeuse et intellectuelle. Heureusement que Françoise Fabian est là pour pimenter l’histoire et faire que le personnage principal et ses idéaux sur l’amour, la vie et sur son genre de femme, soient remis en question. Mais cela ne l’empêche pas d’épouser une autre, celle qu’il, selon cette dernière, il avait déjà en tête. Cette seconde partie, pendant laquelle, il hésite et voit les deux femmes, est assez intéressante et réussit à faire oublier cette première partie. Et fait que j’aime bien ce film de M. Rohmer.

taram et le chaudron magique

– L’univers visuel de Taram est  réussi: le château, le héros accompagné d’une princesse et d’animaux, les sorcières…. Le fait aussi qu’il n’y ait pas de musique contribue à être dans cette noirceur, cette chevalerie. Je dirai que malgré tout, il manque quelque chose et que ce genre d’histoire est un peu trop classique. Mais ce Disney sort du lot et cela vaut le coup de le voir.

kuzco

– Un dernier Disney que j’ai adoré: Kuzco! Un film groovy dans lequel derrière l’intrigue dramatique, l’humour n’est jamais loin et les méchants contribuent grandement à cela. Kuzco apprend l’humilité et la générosité ainsi que la véritable amitié en étant transformé en lama. Vraiment réussi!

excalibur

– Excalibur raconte la légende du roi Arthur et on est parfaitement dans l’ambiance dans ce film. Sa date de tournage joue sur le fait qu’il y ait des côtés kitsch dans le visuel et dans les dialogues. Mais je trouve que cela fait du bien de voir cette histoire adaptée au cinéma. Plongez dans la chevalerie et la magie!

mommypng

– Mommy est mon premier film de Xavier Dolan. C’est un bon film, même si, pour moi, il n’est pas à 100% parfait. On est vraiment pris dans la relation triangulaire entre la mère, le fils, la voisine et cela passe par l’excellence du jeu des acteurs. On rit, on s’émeut. Après je n’ai pas compris la fin, et j’ai eu du mal à savoir où M. Dolan voulait en venir, quel message il voulait passer. Néanmoins, je vous le recommande car je pense qu’il est à voir.

GONE GIRL, from left: Ben Affleck, Rosamund Pike, 2014. ph: Merrick Morton/TM & copyright ©20th

– Gone Girl est pour moi l’un des meilleurs films de l’année 2014. Le scénario est fort et excellent, les acteurs tout autant! La fin est  ce qui m’a le moins plu. Le film réussit à nous transporter, on ne s’ennuie pas une seconde et c’est tout simplement un très bon film policier. L’un des longs métrages qui m’a réconcilié avec David Fincher.

seigneur-des-anneaux-peter-jackson-deux-tours

-Mon avis va être très rapide: j’ai un peu moins apprécié que le premier, une partie traînait pour moi en longueur. Mais la magie poétique et épique du seigneur des anneaux est toujours là et je suis prête pour la troisième et dernière partie.

tortues-ninja-posters-reboot

-Un film de moyenne qualité, plutôt à destination d’adolescents, divertissant et dans lequel Megan Fox réussit dans un premier temps à avoir un personnage intéressant (mais relégué à un rôle de potiche en deuxième partie). Il est parfois drôle. Une bonne surprise tout de même mais sans plus.

se7en-brad-pitt-and-morgan-freeman1

-Ma deuxième réconciliation avec Fincher (j’explique, j’avais pas aimé ni Fight Club ni Benjamin Button). Un thriller policier haletant, la fin est exceptionnelle! Les acteurs Freeman et Pitt portent très bien le film. Un scénario très bon, à voir!

Autres: produits de beauté en cadeaux.

yves rocher

1) Rouge à lèvres Yves Rocher Rouge Groseille.

dahlia-divin

2) Parfum Dahlia Divin de Givenchy, trousse de toilette « Parfums » Givenchy.

 

creme-hydratante-pour-les-mains-aux-fruits-noirs-d-yves-rocher-l-arome-de-mes-reves-14085816

3)Gel douche Jardins du monde, Crème hydratation et crème mains fruits noirs de la marque Yves Rocher.

distributeur-de-serviettes-maisons-du-monde

4) Distributeur à serviettes vintage Maisons du Monde.

plaid

5) Plaid noir brillant à paillettes.

 

N’oubliez pas d’aimer, de commenter cet article, de me faire partager vos découvertes culturelles.

Mon tumblr, c’est par ici.

Ciao!

Publicités

13 commentaires sur « Critiques séries et cinéma »

  1. Tu as été gater tu dois etre contente 🙂 Il te reste encore le mien , je te le donnerais la prochaine fois que l’on se verra.
    Il faudrait que je revois Hercule et que je vois Horns.
    De mon coté j’ai enfin vu tous les seigneurs des anneaux que j’ai beaucoup aimé , la semaine prochaine j’entame les Hobbits avant le troisiéme au ciné.
    Et j’ai adoré Sin City.
    J’ai aussi vu du sang et des larmes que j’ai moyennement aimé.

  2. Coucou !
    J’ai envie de regarder « Hercule » et « Taram… », car j’adore Disney.
    J’ai apprécié « Gone girl » mais lui ai trouvé des longueurs. Je n’ai pas accroché plus que ça à « Seven ». J’aime beaucoup « Zodiac » de David Fincher.
    J’ai regardé « Une jolie frimousse » de Stanley Donan : une comédie musicale sympa !
    Je conseille « Respire » de Mélanie Laurent, ainsi que le roman d’Anne-Sophie Brasme.
    J’ai très envie de regarder les deux séries que tu as critiqué.
    Bon week-end, bisous !

  3. J’ai beaucoup aimé « Gone girl », je n’ai pas vu les presque 3 heures passer ! J’ai été touchée par « Mommy », par cette femme terriblement seule face au handicap de son fils. J’ai mon interprétation pour la fin, mais je n’ose pas en faire part ici, par égard pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu.
    Quant aux séries, j’aimais bien « Mad Men » que je n’arrive plus à regarder depuis que j’ai été malade toute la nuit… Je m’étais relevée et voulais regarder un épisode pour me changer les idées, mais je n’ai pas tenu jusqu’à la fin…
    Bravo pour ces avis !

  4. Le plaid tu l’as vu où ça disssss !!Cadette veut une tite couverture toute douce et là je craque sur celle là !
    Hornis… mmmmm…. je vais attendre le DVD pour me faire une idée mais j’avais très peur de le voir en fait, ton avis me réconcilie un peu avec d’autres critiques !
    Divin Dahlia… sent-il bon ? Je vais aller voir ça en parfumerie 😉
    Bonne fin de week end à toi !

    1. C’est un cadeau que j’ai eu mais l’étiquette indique « douceur d’intérieur », ce doit être une marque.
      J’ai aimé Horns pour son originalité et parce qu’il fait réfléchir.
      Il sent très bon, je suis vraiment fan de Dior et Givenchy pour les parfums.
      Bon dimanche à toi aussi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s