Culture, vie etc.

Je me relirais bien un San Antonio tiens!
Je me relirais bien un San Antonio tiens!

Un bilan de semaine qui n’arrive pas en plein week end mais bien un mercredi.

Il sera composé d’un livre, de quatre films, de trois documentaires et d’un peu de musique.

Je pense que je vais écrire un petit prologue qui permet de décrire des petits bouts de « vie ».

Il y a des moments de la vie où vous réveillez le matin, vous bouquinez dans le bus pour aller au travail, vous travaillez et une fois la fin de la journée arrivée, vous vous regardez un film ou un truc à la télé et vous dormez.

Vous êtes donc à fond dans ce qui se passe autour de vous, actualité (musicale, culturelle, informations).

Votre vie est ponctuée alors de ménage, de meubles à acheter, de paperasse à remplir, tâches que vous accomplissez comme un robot et les problèmes familiaux , amicaux n’auraient lieu que le week end puisque ce sont vos seuls moments de libre.

Et bien le chômage, c’est autre chose.

Vous vous réveillez le matin, vous répondez à vos offres, vous vous baladez un petit peu l’après midi.

Et malheureusement, toutes vos petites tâches quotidiennes , vos embrouilles viennent se greffer la semaine en plus du week end puisque vous avez plus de temps libre.

Fortement découragés par cela et par l’abondance de vos réponses négatives, vous ne vous intéressez plus à rien, n’avez plus envie de lire et de vous cultiver. Les tâches ménagères et les problèmes relationnels vous paraissent insurmontables et vous les faites à la dernière minute.

Et le pire c’est que vous êtes fatigués par tout ça!

Heureusement, cette situation ne sera que « temporaire ».

Mais en ce qui me concerne, j’ai tout de même réussi à m’occuper de mes quelques passions culturelles:

Alors, je sais que c’est que vous préférez, votre point « critiques ciné »:

– « Amours et turbulences » d’Alexandre Castagnetti:

Le topo: un film avec Nicolas Bedos et Ludivigne Sagnier, une comédie romantique dans un avion.

Tout d’abord, vous devez savoir que j’adore Nicolas Bedos. Ensuite, j’ai bien aimé le film par sa manière originale de raconter une histoire d’amour entre un homme à femme et une femme qui aimerait se poser. La fin m’a moins émerveillé (trop prévisible mais vous direz vu le genre). Mais ça reste un bon divertissement plutôt bien écrit, il faut juste apprécié le film tel qu’il est et les acteurs sont plutôt bons.

une nuit en enfer

– « Une nuit en enfer » de Robert Rodriguez:

Je suis fan de l’oeuvre de M. Rodriguez, j’avais complètement adoré Desperado 2, avait été épaté par l’adaptation de « Sin City » et le summum pour moi a été atteint avec « Planète terreur », film série B de zombie très réussi et « Machete » qui reprend un peu le principe de Desperado avec une touche d’humour et de second degré. Je me précipiterai d’ailleurs sur « Machete Kills » à sa sortie.

Par contre, j’ai été un poil déçu par « Une nuit en enfer ».

La première partie, l’enlèvement d’une famille de pasteur rappelle un scénario de films à la Tarantino et j’ai d’ailleurs été épaté par la prestation de George Clooney dans le rôle du bandit méchant-gentil. La deuxième partie se concentre vers l’arrivée du bandit et de son frère (interprété par M. Tarantino him self) ainsi que la famille dans un bar à motard dans lequel Salma Hayek fait un numéro de danseuse à serpent à tendance fétichiste, une scène assez connue du film.

Simplement, Salma Hayek et le personnel du bar deviennent des « vampires » et attaquent toute la famille, au point qu’il ne reste que le bandit et la fille du pasteur à la fin.

Et donc, disons que par rapport à la première partie, la seconde partie est plutôt bâclée et l’ensemble du scénario du film ne donne pas un résultat très cohérent. Quant aux « vampires », ils sont dans leur apparence entre le vampire et le zombie.

– Dreamgirls de Bill Condon

Je crois que c’est mon film coup de coeur du moment.

Il se compose de trois aspects que j’aime: déjà cela raconte très bien la condition noire américaine des années 60 et la fabuleuse histoire des Supremes dont le personnage de Diana Ross est interprétée par la sublime Beyoncé.

Ensuite, il y a la musique extrêmement bien faite, on peut passer rapidement de dialogues à des chansons.

Et troisièmement, les acteurs sont géniaux et visuellement ça décape et c’est magnifique. A noter la présence de Jamie Fox, d’Eddie Murphy exceptionnels et que ce soit par les costumes ou les décors, on est vraiment en plein « rêve » années 60-70.

– pour cloturer les critiques: « Les Miller, une famille en herbe » de Rawson Marshall Thurber.

Ce qui m’énerve souvent , que ce soit les comédies françaises et américaines , c’est qu’elles ont de bonnes idées originales de scénario au départ mais qu’à chaque fois, l’histoire, au fur et à mesure de son histoire, ne réalise jamais ses promesses de départ.

Les comédies, par contre, ont pour fonction de révéler ou de redonner la gloire à des acteurs.

Jennifer Aniston , on l’apprécie ou non, sait encore faire rire et se faire apprécier par exemple.

L’histoire: un dealer doit passer la frontière mexicaine pour aller chercher de la cam’. Seul problème: il doit se créer la famille américaine typique afin de ne pas se faire coincer à la douane.

Résultat, il s’entoure d’une strip teaseuse, d’une SDF et d’un jeune ado propre sur lui.

Et à force de jouer les familles parfaites, ils vont finir fatalement par en devenir une, s’attacher les uns aux autres, etc..

Les points positifs, en dehors de la bonne idée de départ et des acteurs, est que comme souvent, on rit, on passe un bon moment en regardant ses personnages qui, du reste, sont plutôt attachants.

Mais problème, la fin évidemment très prévisible et les dialogues et scènes qui se veulent sexuellement libérés mais qui s’arrête aux mots puisqu’à chaque fois,on évite les actes dits sexuels.

L’auteur du scènario a bien du mal à savoir quoi faire avec cette famille .

la-cote-400-de-sophie-divry

Voilà, passons maintenant, à une petite lecture, que j’ai pu effectuer: La cote 400 de Sophie Divry.

C’est un petit livre de 90 pages qui narre l’histoire d’une bibliothécaire seule et malheureuse, s’occupant d’un sous-sol , le fameux rayon géographie et raconte à deux personnes qui se sont endormis dans ce sous-sol, son existence et celle de la bibliothèque dans laquelle elle travaille.

Les intérêts à lire ce bouquin, sont de pouvoir se cultiver sur le métier de bibliothécaire et ses enjeux (l’auteur pourtant journaliste pose les jalons de réflexion sur la culture). On ne le sait pas par exemple mais les SDF viennent en bibliothèque pour se chauffer l’hiver notamment.

La narratrice raconte également l’histoire des bibliothèques de la classification Dewey entre autres.

En dehors de cela, j’aurai préféré de ne pas avoir l’archétype de la bibliothécaire vieille fille qui ne fait que lire. L’écriture n’est pas non plus d’une grande qualité.

Bref, si vous vous intéressez un minimum à la culture et à ses enjeux, vous pouvez vous servir des idées qui sont proposées dans ce livre.

Par contre, comme il ne fait que 90 pages, il vaut mieux le relire une seconde fois pour pouvoir intégrer ses pistes de réflexions (ce que je ferai sans doute un jour).

Mes lectures sont réduites à néant pour l’instant mais j’espère pouvoir vite changer ça.

Les documentaires:

C’est cette semaine France 5 et France Ô qui m’ont régalé avec trois documentaires plutôt intéressants:

–  Amélie Nothomb, une vie entre deux eaux:

http://pluzz.francetv.fr/videos/amelie_nothomb_une_vie_entre_deux_saison6_,88790171.html

Amélie Nothomb retrouve son pays de naissance, le Japon après ce qui est arrivé à Fukushima. Au travers de ce qu’elle montre du Japon et de ses caractéristiques principales, elle reprend les différents éléments dont elle parle dans ses livres (Métaphysique des tubes, Biographie de la faim, Ni d’Eve ni d’Adam, Stupeurs et tremblement) et les développe quelque peu. Intéressant!

– Sean Paul, le dancehall du king:

http://pluzz.francetv.fr/videos/sean_paul_le_dancehall_king.html

Je ne suis pas particulièrement fan de ce chanteur. Ce qui est assez bien, c’est qu’il raconte la Jamaïque, terre de Bob Marley, qui a fondé le reggae et que quelques années après, sont nés le dance hall dont les représentants les plus connus sont Sean Paul et Shaggy. Le documentaire trace le parcours de Sean Paul mais aussi le rapport avec son pays d’origine, l’ambition de l’un mais aussi la pop music qui oblige à rendre la musique commerciale et à ne choisir qu’un seul chanteur de ce genre musical. Si vous aimez l’histoire musicale, le rapport avec la célébrité…

– Les amants maudits de l’Inde:

http://pluzz.francetv.fr/videos/les_amants_maudits_de_l_inde.html

Un documentaire très touchant! Les jeunes indiens ont désormais la possibilité de faire des études mais cela donne en conséquence des relations amoureuses de castes et de religions différents. Des couples vont dans des refuges pour pouvoir s’aimer, ils acceptent de se marier au risque que l’un d’eux meurent sous les coups de ses parents. Les jeunes sont partagés entre les traditions qui encerclent leur parents et leur possibilité moderne de s’instruire.

Je crois que c’est celui des trois que je vous conseille le plus!

Autres:

– J’avais envie de vous mettre une ancienne chanson de Sean Paul qui n’est pas spécialement dancehall.

https://www.youtube.com/watch?v=er1vbzb4Cxk

Game-of-Thrones-Daenerys-Targaryen-

– Je viens d’entamer la saison 2 de Game of Thrones.

– Je vais vous faire une demande: si vous pouviez commenter l’article précédent, me dire comment vous vivez ou ressentez les choses actuellement? , qu’avez-vous pensé des musiques et vidéos que j’ai mis dans cet article précédent?

Je vous en remercie.

N’oubliez pas de commenter cet article

Bisous

la jument verte

Publicités

8 commentaires sur « Culture, vie etc. »

  1. Article agréable à lire !
    Il faut vraiment que je me mettes à regarder Game of Thrones mais avec toutes les séries que je regarde déjà je n’ai pas eu le temps de m’y consacrer.
    Je voulais également voir  » Dreamgirls  » mais je n’aime pas du tout Beyoncé donc à voir.
    Et puis peut-être  » Amours et turbulences  » qui doit être pas mal.

    1. Oui on a parfois des goûts divers. La dernière photo vient de l’adaptation en film d’un livre que j’ai beaucoup aimé : « La jument verte » de Marcel Aymé. Je n’ai pas encore vu le film réalisé par Claude Autant Lara mais je sais qu’il a été censuré à sa sortie.

  2. Coucou ! Les documentaires que tu as postés me tentent beaucoup ! Surtout que j’apprécie beaucoup le côté « décalé » de A. Nothomb !
    J’ai hâte de commencer « Game of thrones », car plusieurs personnes me l’ont vivement conseillée !
    De Sean Paul, je ne connais que le génial « Baby boy » avec Beyonce (j’ai d’ailleurs posté le clip sur mon blog…).
    Merci d’avoir écrit sur « La cote 400 », tu m’as donné envie de le lire ! Ah oui, moi aussi j’en ai marre des clichés !
    Tu sais, en ce moment je suis en formation, mais, à la fin de l’automne, je n’aurais sans doute pas de boulot après l’obtention de mon diplôme en tourisme, et il vaut mieux que j’évite d’y penser, sinon je déprime ! Autour de moi, on me presse de passer des concours mais je n’ai plus la motivation nécessaire ; de plus, il y a énormément de candidats…
    J’essaierais de louer « Dreamgirls » car j’adore les biopics et la musique de cette époque !
    Je trouve que Nicolas Bedos a quelque chose de touchant, d’attachant ; et toi, qu’apprécies-tu chez lui ?
    Du côté des prochaines sorties ciné, je vais aller voir : « La vie d’Adèle », « The immigrants », « Hunger Games 2 », « Angélique, Marquise des Anges » et « Le Loup de Wall Street ».
    Bisous !

    1. Tout d’abord, je te remercie infiniment pour tous tes commentaires.
      Je ne suis pas fan de concours moi non plus. Malheureusement, il y a un marché de formations qui ne donne pas toujours du travail. J’espère sincèrement que tu trouveras un emploi qui t’intéressera un minimum.
      Je suis contente que le contenu de mon article te plaise, j’aime la qualité d’écriture de Nicolas Bedos (aussi son physique xd) et son personnage de faux égocentrique assumé. Au cinéma, je vais aller voir « Machete Kills », les derniers Albert Dupontel et Jean Pierre Jeunet. Tu me diras si les films que tu vas voir sont bien. Je ne peux que te conseiller « Dreamgirls » et te met en garde pour « La côte 400 », il est bien de le lire plus pour les idées que pour la qualité d’écriture et du personnage.
      Bisous à toi!

      1. Bonjour,
        De rien en ce qui concerne les commentaires !
        Moi aussi je trouve que Nicolas Bedos est très charmant; j’aimerais lire l’une de ses pièces de théâtre ! Par contre, je n’ai pas aimé ses réflexions à l’encontre de Tristane Banon !
        Merci pour tes encouragements !
        Je croise les doigts pour ta carrière professionnelle !
        Bon mardi !

  3. Coucou,
    Je n’ai vu aucun des films que t’as cité mais « Amours et turbulences » et « Dreamgirls » me tentent vraiment! Le 1er parce que je suis curieuse de voir l’alchimie entre Bedos et Sagnier et la romance! Le 2ème car j’aime bien Beyonce et le genre de musique de ce film!
    Côté séries, je suis plus « Grey’s anatomy » que « Game of Thrones »! 😉
    D’ailleurs j’ai commencé « Private practice »! Le spin-off de « Grey’s anatomy »!
    En ce qui concerne la lecture, je suis plus dans la relecture! J’ai relu « Viou » de Troyat que je n’avais pas relu depuis 10 ans!
    Voilà pour les nouvelles!
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s